Valoriser l'engagement des étudiants bénévoles au sein des associations

04-01-2011  LIBRE
L'engagement des étudiants de l'enseignement supérieur dans les associations ne se porte pas bien. Ils sont assez peu nombreux à opter pour un engagement associatif. Et pourtant, l'extraordinaire massification des effectifs qu'a connue l'enseignement supérieur devrait être propice à un tel engagement.

Comment améliorer la relation entre les étudiants et le mouvement associatif ? Comment présenter les enjeux et les risques, évoquer le bénévolat dans la culture française, les grandes fonctions des associations ou encore les nouvelles motivations du bénévolat ?

L'argent comme souvent peut-être une motivation supplémentaire. Ne serait-il pas possible de soutenir la reconnaissance de l'engagement étudiant dans une association culturelle au sein de l'université par l'attribution de crédits ECTS(1).

Ce dispositif qui existe déjà pour le sport, pourrait être un bon moyen de fédérer les vocations...

Réponse du ministère publiée au JO le 21/12/2010 (2)
La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche attache un intérêt tout particulier au développement de la vie associative dans les établissements d'enseignement supérieur.

En effet, l'engagement associatif, culturel ou autre, est un moyen d'épanouissement personnel pour les étudiants et d'intégration au sein de la communauté universitaire qui ne peut que favoriser la réussite dans les études.

C'est aussi l'occasion d'acquérir, à côté de la formation disciplinaire académique, des compétences qui peuvent être valorisées. Il convient donc d'encourager l'engagement des étudiants dans la vie associative et démocratique des établissements d'enseignement supérieur et des CROUS et sa valorisation dans les cursus.

Actuellement, on estime à près d'un tiers les universités ayant mis en place un système de reconnaissance de l'engagement étudiant.

Les modalités de valorisation dans les cursus d'études qui sont adoptées par le conseil d'administration peuvent varier d'un établissement à l'autre.

Les formes les plus courantes sont le bénéfice d'une unité d'enseignement libre ou de crédits d'études. Deux textes en cours d'élaboration devraient créer les conditions de la généralisation de la valorisation de l'engagement étudiant.

Une charte « pour la dynamisation de la vie associative des universités, le développement et la valorisation de l'engagement étudiant » est en cours de discussion avec la Conférence des présidents d'universités (CPU) et les principales associations d'étudiants.

Parallèlement, un décret pris en application de la loi n° 2010-241 du 10 mars 2010 relative au service civique(3) organisera les modes de valorisation du volontariat étudiant dans les cursus de l'enseignement supérieur.

En savoir plus
(1) Les crédits ECTS (European Credit Transfer System) représentent, sous la forme d'une valeur numérique (valeur entre 1 et 60) affectée à chaque unité de cours, le volume de travail que l'étudiant est supposé fournir (cours, TD, TP, travail personnel) pour chacune d'entre elles. Dans le cadre du système européen de crédits, 60 crédits représentent le volume d'une année d'études.

(2) Question posée par MrPierre Morel-A-L'Huissier (député UMP - Lozère) au ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

(3) LOI n° 2010-241 du 10 mars 2010 relative au service civique

Publicité



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]