08-11-2016  ESS LIBRE

Les clubs sportifs au rapport

Nous avions quitté l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) en 2013 avec un avenir qui semblait bien sombre selon les associatifs et les chercheurs. Il faut dire qu'il était question de lui changer son statut et de le transformer en service administratif du ministère de la jeunesse. Trois ans après, le sémillant Thibaut de Saint Pol dirige un "service à compétence nationale" rattaché à la direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative et chargé "d'observer et d'analyser la situation des jeunes et les politiques qui leur sont destinées."

Selon les termes du décret 2015-1771 du 24 décembre 2015, l'INJEP "constitue également un pôle de ressources et d'expertise pour les acteurs de jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative, pour les assemblées parlementaires et les instances de représentation de la société civile".

Depuis, cette vénérable institution "crache du chiffre", des chiffres devrions nous dire. Cette INSEE pour la jeunesse se la joue statisticienne en chef et semble ne penser qu'en termes de courbes, de baromètres, de convergences et de camemberts. Nous avons toujours un peu de mal à penser que tous ces rapports soient utiles à quelque chose. Surtout lorsque l'on voit la dégradation d'ensemble d'un système éducatif qui peine à éviter le naufrage d'une partie de la jeunesse devenue réfractaire au désir même d'apprendre. Mais, de cela, aucun rapport de l'INJEP n'en fait état et en attendant, il faut bien que "jeunesse se passe..."

Puisqu'il s'agit de chiffres, parlons chiffres. L'INJEP vient de sortir un "Stat-Info" (pour les vieux : une information statistique) sur les licences et clubs sportifs. Ainsi apprenons-nous qu'en 2014 : "15,9 millions de licences ont été délivrées auxquelles s'ajoutent 2,1 millions d'autres types de participation (ATP) pour un total de plus de 18 millions de titres. Le nombre de licences est resté stable par rapport à 2013. Deux fédérations ont perdu leur agrément en 2014, freinant ainsi la croissance du nombre de licences de 0,1 à 0,2 point."

Quelques camemberts plus loin, on apprendra encore que : "La part des licences féminines délivrées a légèrement augmenté entre 2013 et 2014, et atteint 37,3% de l'ensemble des licences délivrées. Ces licences représentent plus de la moitié des licences distribuées dans la famille des fédérations multisports et environ 30% pour l'ensemble des fédérations unisport."

Très bien, parfait, c'est carré et efficace. Vous en voulez encore un peu ? Alors, par exemple, savez-vous que : "Hors fédérations du sport scolaire et universitaire, une licence sur cinq est distribuée à un jeune âgé de 10 à 14 ans." Il faut être un indécrottable célibataire sans enfants pour ignorer que le mercredi et samedi sont les jours pendant lesquels le parent motivé se transforme en coach sportif sur le bord des terrains...

Une petite dernière pour la route : "Avoir une licence est plus répandu en Bretagne, Pays de la Loire ou Rhône-Alpes." Habitants des Hauts-de-France, du Grand-Est, de la Nouvelle-Aquitaine, de l'Occitanie, de la Bourgogne-Franche-Comté, etc. grâce à l'INJEP, vous savez ce qui vous reste à faire...

En savoir plus
Les licences et clubs des fédérations sportives agréées en 2014

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Les clubs sportifs au rapport 
Nous avions quitté l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) en 2013 avec un avenir qui semblait bien sombre selon les associatifs et les chercheurs. Il faut dire qu'il était question de lui <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=838" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Le FDVA touche 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations

L'information est d'importance ! Le Fonds de développement de la vie associative va recevoir 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations, en plus de la formation des bénévoles (1). Mazette, il y a de quoi oublier de se relever la nuit pour sa Danette au chocolat. Cette somme provient de la défunte "réserve parlementaire" (2) qui tire encore des larmes à

Lire la suite...

Quand la Cour des comptes critique ouvertement les contrats aidés et le financement du service civique

Le rapport annuel de la cour des comptes est toujours un moment particulier dans l'actualité politique de notre pays. Chargée de contrôler la régularité des comptes publics et de vérifier le bon emploi des fonds publics, cette noble institution a été créée en 1807. Mais, depuis la réforme constitutionnelle de 2008, la Cour montre une tendance à vouloir orienter la politique

Lire la suite...

Une étude statistique sur le secteur des activités sportives et le métier d'éducateur sportif

Le Céreq est un établissement public sous tutelle du ministère de l'Éducation nationale et ministère de l'Emploi. En tant qu'expert de ces domaines, il produit des études et collabore à de nombreux travaux aux côtés des acteurs de l'éducation et de l'emploi afin d'éclairer les politiques dans ces domaines. C'est donc tout naturellement que la réalisation d'un portrait statistique

Lire la suite...

Bons d'achat et cadeaux aux salariés d'une association

Que ce soit pour la naissance du petit dernier, à l'occasion des fêtes de fin d'année, un départ en retraite ou un mariage, le cadeau fait par l'employeur à un salarié au sein d'une association est un moment de convivialité. Cela permet de resserrer les liens et de souder l'équipe. Mais même un cadeau (sauf si il est fait sur les deniers personnels de l'employeur) peut être soumis

Lire la suite...

Le parcours emploi compétence remplace le contrat aidé

Le mardi 16 janvier 2018, les préfets ont reçu une circulaire enterrant définitivement le contrat aidé remplacé désormais par le parcours emploi compétence (PEC). Nous devons cette astuce à Jean-Marc Borello président du directoire du Groupe SOS et délégué national d'En marche ! Un changement de nom qui cache mal la ressemblance entre les deux dispositifs. L'emploi créé, par

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique