22-12-2016  ESS LIBRE

Les activités d'utilité sociale selon l'Avise

Drôle d'idée que de sortir un guide pour créer des activités d'utilité sociale. C'est un peu comme si on publiait un fascicule pour nous apprendre à respirer. Sans doute fallait-il mettre un nom sur ce que font les associations depuis 1901 et même bien avant. "Mal nommer les choses", jugeait Camus, "c'est ajouter au malheur du monde". Donc, l'Avise vient de sortir un guide pour expliquer aux associations ce qu'elles font depuis belle lurette. Drôle d'époque...

Le moment d'irritation bien naturel passé, la lecture de ce "guide" offre bien des surprises...

Premièrement, il ne s'adresse pas aux acteurs associatifs. Nous sommes définitivement dépassés avec notre maillage local, nos fins de mois difficiles et l'accès gratuit à nos activités pour venir en aide au plus grand nombre. La fraternité est morte, vive la solidarité !

Voici un extrait qui résume bien la philosophie générale de l'ouvrage : "Les activités d'utilité sociale sont des activités économiques qui répondent à des besoins sociaux et environnementaux sur les territoires. Elles relèvent de l'Économie sociale et solidaire (ESS) et cherchent à concilier finalité sociale, performance économique, lucrativité limitée et gouvernance démocratique."

Que les associations qui oeuvrent sur le terrain et qui parviennent à concilier : "finalité sociale et performance économique" lèvent le doigt...

Le guide donne des exemples de réussites en la matière d'activités d'utilité sociale "en réponse aux problématiques du territoire". Il s'agit simplement de sociétés "à finalité sociale" selon la tendance à la mode. Peu importe le flacon, pourvu que l'ivresse arrive... Pas si sûr.

Par exemple, l'entreprise "CetteFamille" qui pratique l'accueil pour personne âgée. A la question : Pourquoi avoir fait le choix d'une entreprise sociale et solidaire plutôt que d'une association ? la réponse est édifiante : "Ce statut apporte certains avantages : la création d'une association a été envisagée, mais le projet de CetteFamille est de renforcer l'aspect professionnel de l'accueil familial, d'acquérir une pérennité financière et une indépendance des revenus qui sont mieux garantis avec un statut d'entreprise solidaire et sociale."

Le reste est à l'avenant... Guide à ranger à côté des Social Impact Bonds (SIB). L'ESS va effectivement aider à un nouveau maillage des territoires. Aux entreprises le social rentable, aux vieilles 1901, la misère sans le sous. Belle répartition. C'est toute la notion de service public que nous allons devoir repenser : l'ESS, une Economie Sans Scrupule

En savoir plus
Un guide pour créer des activités d'utilité sociale : Favoriser l'accompagnement à l'émergence d'entreprises sociales sur les territoires

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Les activités d'utilité sociale selon l'Avise 
Drôle d'idée que de sortir un guide pour créer des activités d'utilité sociale. C'est un peu comme si on publiait un fascicule pour nous apprendre à respirer. Sans doute fallait-il mettre un nom sur ce que font les <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=874" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Le FDVA touche 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations

L'information est d'importance ! Le Fonds de développement de la vie associative va recevoir 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations, en plus de la formation des bénévoles (1). Mazette, il y a de quoi oublier de se relever la nuit pour sa Danette au chocolat. Cette somme provient de la défunte "réserve parlementaire" (2) qui tire encore des larmes à

Lire la suite...

Quand la Cour des comptes critique ouvertement les contrats aidés et le financement du service civique

Le rapport annuel de la cour des comptes est toujours un moment particulier dans l'actualité politique de notre pays. Chargée de contrôler la régularité des comptes publics et de vérifier le bon emploi des fonds publics, cette noble institution a été créée en 1807. Mais, depuis la réforme constitutionnelle de 2008, la Cour montre une tendance à vouloir orienter la politique

Lire la suite...

Une étude statistique sur le secteur des activités sportives et le métier d'éducateur sportif

Le Céreq est un établissement public sous tutelle du ministère de l'Éducation nationale et ministère de l'Emploi. En tant qu'expert de ces domaines, il produit des études et collabore à de nombreux travaux aux côtés des acteurs de l'éducation et de l'emploi afin d'éclairer les politiques dans ces domaines. C'est donc tout naturellement que la réalisation d'un portrait statistique

Lire la suite...

Bons d'achat et cadeaux aux salariés d'une association

Que ce soit pour la naissance du petit dernier, à l'occasion des fêtes de fin d'année, un départ en retraite ou un mariage, le cadeau fait par l'employeur à un salarié au sein d'une association est un moment de convivialité. Cela permet de resserrer les liens et de souder l'équipe. Mais même un cadeau (sauf si il est fait sur les deniers personnels de l'employeur) peut être soumis

Lire la suite...

Le parcours emploi compétence remplace le contrat aidé

Le mardi 16 janvier 2018, les préfets ont reçu une circulaire enterrant définitivement le contrat aidé remplacé désormais par le parcours emploi compétence (PEC). Nous devons cette astuce à Jean-Marc Borello président du directoire du Groupe SOS et délégué national d'En marche ! Un changement de nom qui cache mal la ressemblance entre les deux dispositifs. L'emploi créé, par

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique