09-12-2008   LIBRE

Nette victoire de l'Economie Sociale aux Prud'homales de 2008

A côté des élections de représentants des salariés, il y a eu également le 3 décembre 2008, un scrutin pour désigner les représentants patronaux au sein des conseils de prud'hommes. La participation lors des élections prud'homales est traditionnellement faible et déclinante, encore plus dans le collège patronal : de 48% en 1987, elle est passée à 34% en 1992 et 21% en 1997.

Néanmoins, une remontée des votes avait eu lieu en 2002, avec 27%, principalement dûe à l'apparition d'une liste des Employeurs de l'économie sociale qui se présentait pour la première fois et avait obtenu plus de 11 % des voix.

Il faut savoir que l'économie sociale, qui représente 760 000 entreprises (associations, coopératives, mutuelles de santé et mutuelles d'assurance, fondations et établissements sanitaires à but non lucratif) et compte près de 2 millions de salariés n'est pas partie prenante des négociations nationales où seules le MEDEF, la Cgpme, l'Unapl (professions libérales), l'UPA (artisanat) et la FNSEA (agriculture) sont reconnues comme représentative. Exit donc 760 000 entreprises...

Avec 468 élus en 2008, les listes de l'économie sociale atteignent un niveau historique de représentation dans les structures prud'homales. L'ensemble du territoire est définitivement conquis, même si les quatre premières villes restent en retrait avec 25 % (Paris 22%, Lyon25%, Marseille 22 %, Bordeaux 27%) .

Ils ont en effet obtenu 19,07% des voix du collège employeurs contre 11,32% en 2002 (+68,5%) et 468 conseillers élus, y compris en Martinique contre 279 élus lors des dernières élections (+67,7%).

Dans certains départements, ils obtiennent même la majorité absolue !

C'est le cas des Hautes-Alpes, des Côtes-d'Armor, de l'Eure-et-Loir, du Finistère, du Gers, du Lot-et-Garonne, de la Sarthe et de la Haute-Vienne.

Ces bons résultats confortent la place de l'économie sociale, dans toutes les composantes (associations, fondations, mutuelles...), au coeur du paysage social français, a déclaré Gérard Andreck, président du Géma. La participation de l'AEES au dialogue social, en matière de négociation d'accords interprofessionnels notamment, doit être à l'image de cette nouvelle donne .

Pour mémoire, l'Association des Employeurs de l'Économie Sociale (AEES) est constituée du Géma, de l'union des fédérations et syndicats nationaux d'employeurs sans but lucratif du secteur sanitaire, médico-social et social (Unifed) et de l'union de syndicats et groupements d'employeurs représentatifs dans l'économie sociale (USGERES).

Ensemble ces 3 organismes réunissent 30 syndicats d'employeurs dans 15 branches d'activité, qui emploient près de 2 millions de salariés.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Nette victoire de l'Economie Sociale aux Prud'homales de 2008 
A côté des élections de représentants des salariés, il y a eu également le 3 décembre 2008, un scrutin pour désigner les représentants patronaux au sein des conseils de prud'hommes. La participation lors des élections ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1191" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 067 associations inscrites

L'annuaire des 29 067 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]