28-04-2009   LIBRE

Baisse de crédit annoncé pour le Mouvement français pour le planning familial !

La baisse des crédits accordés par l'État au Mouvement français pour le planning familial (mesure inscrite dans la loi de finances pour 2009) aura une conséquence immédiate : la disparition d'un tiers des associations départementales intervenant au plus près des publics concernés.

Une association sur cinq dépend à plus de 75 % de ces subventions et, selon la présidente du planning familial, certaines, notamment parmi les plus petites, fonctionnent à 100 % grâce aux aides de l'État.

En diminuant de 42 % le montant affecté au conseil conjugal et familial, le Gouvernement affirme clairement sa volonté d'abandonner les objectifs fixés par la loi n° 73-639 du 11 juillet 1973 et amorce une régression inquiétante.

Pourtant l'accueil, l'écoute, le conseil, l'éducation à la sexualité jouent un rôle primordial dans une société où les relations filles-garçons sont de plus en plus marquées par la violence et où les campagnes nationales d'information et de prévention ont besoin de relais locaux pour être efficaces.

Le Mouvement français pour le planning familial, c'est :
- 450 000 personnes en quête de soutien sont reçues chaque année,
- 420 salariés,
- 1 000 bénévoles
Les associations départementales du MFPF sont organisées en 20 fédérations régionales et en une confédération nationale qui accomplissent ainsi une mission d'utilité publique à laquelle il paraît inconcevable de devoir renoncer.

Mme Marie-Françoise Pérol-Dumont (députée PS - Haute-Vienne) attire l'attention de Mme la secrétaire d'État chargée de la solidarité sur cette situation pour le moins étrange... et lui demande de faire le nécessaire pour rétablir la totalité des financements supprimés.

Réponse du ministère publiée au JO le 21/04/2009
Le Gouvernement est très attentif à la situation des établissements d'information, de consultation ou de conseil conjugal (EICCF) dont le financement est en partie assuré par les crédits du programme 106 « Actions en faveur des familles vulnérables ».

Association particulièrement active et emblématique, le Mouvement français pour le planning familial (MFPF) est une association qui a pour objectif d'être un lieu de parole concernant la sexualité.

Le planning familial agit notamment pour informer sur la contraception, sensibiliser sur l'interruption volontaire de grossesse, promouvoir l'égalité homme-femme et, dans le même temps, lutte activement contre les violences faites aux femmes. Aussi, soucieux de témoigner toute l'importance que le Gouvernement accorde aux missions du planning familial, M. le ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville a tenu à dissiper les malentendus nés, à la fin du mois de janvier 2009, sur la nature et le montant des dépenses engagées par l'État en sa faveur.

M. le ministre a donc reçu le 19 février 2009, ainsi qu'il s'y était engagé devant l'Assemblée nationale le 4 février 2009, une délégation du MFPF, conduite par sa présidente, en compagnie de Mmes les secrétaires d'État chargées de la famille et de la solidarité.

À l'issue de cette rencontre, M. le ministre a proposé au MFPF de conclure un protocole d'engagement garantissant le maintien, sur la période 2009-2011, des crédits consacrés aux actions de conseil conjugal et familial, de lutte contre les violences faites aux femmes et de prévention des risques sexuels menées par le MFPF et les établissements d'information, de consultation ou de conseil familial.

Concrètement, aux termes de cet accord, ce sont 3 461 800 euros que l'État est prêt à y consacrer chaque année, et ce jusqu'en 2011.

Le Gouvernement mobilise en effet en faveur du conseil conjugal familial, sur le programme 106 « Actions en faveur des famille : vulnérables », 2 650 000 euros, dont 2 100 000 euros à destination des directions départementales de l'action sanitaire et sociale (DDASS qui conventionnent avec les différents établissements d'information de consultation ou de conseil familial, 50 000 euros à destination de la tête de réseau du MFPF et 500 000 euros prévus sur le budget de l'agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chance : (ACSé) pour les actions menées dans les quartiers prioritaires relevant de la politique de la ville.

À ces 2 650 000 euros s'ajoutent les 430 000 euros de crédits annuels : consacrés aux femmes victimes de violences du programme 137 « Égalité entre les hommes et les femmes » relevant du ministère chargé des droits de la femme.

Les crédits inscrits sur le budget du ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville s'établissent donc très précisément à 3 080 000 euros.

Les financements du ministère de la santé s'élèveront quant à eux 381 800 euros sur le programme 204 « Prévention et sécurité sanitaire », dont 226 300 euros portant sur la réduction des risques sexuels et 155 500 euros pour le volet contraception, sexualité, vulnérabilité.

Dans ce cadre, le budget présenté lors de la discussion de la loi de finances pour 2009 et adopté par le Parlement est un budget sincère, pragmatique, ajusté aux réalités, qui témoigne de la volonté du Gouvernement d'optimiser nos dépenses pour pérenniser un système de protection sociale plus juste et plus équitable.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Baisse de crédit annoncé pour le Mouvement français pour le planning familial ! 
La baisse des crédits accordés par l'État au Mouvement français pour le planning familial (mesure inscrite dans la loi de finances pour 2009) aura une conséquence immédiate : la disparition d'un tiers des associations ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1267" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique :

Alertez les bébés !

Nous empruntons ce titre à une chanson de Jacques Higelin. Une récente enquête menée par une association de consommateurs montre la présence d'une trentaine de conservateurs et substances allergènes dans 27 lingettes et 7 laits de toilette pour bébé. Les résultats indiquent, par ailleurs, la présence de ces molécules dans 94 % des cas. Des allergènes ont été retrouvés en

Lire la suite...

Ce qui attend les associations en 2014

Sans être devin, nous sentons tous que l'année 2014 risque d'être assez difficile à traverser... Chômage qui ne baisse pas, croissance en berne, pauvreté en hausse, les "indicateurs" comme se plaisent à dire les experts patentés sont tous au rouge. Indicateurs qui se retrouvent de plus en plus souvent dans les queues des restos du coeur qui, pour la première fois de son

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 262 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]