lettrasso-plus.php

Nous vous souhaitons une très belle année 2022

Veille en cours ........................


13-03-2012   LIBRE

60 millions de suspects et moi et moi et moi

Les candidats à l'élection présidentielle passent beaucoup de temps à pondre des petites phrases inutiles qui font le buzz quelques heures, à brandir des annonces budgétaires et autres opérations de communication destinées à amuser la galerie comme des gamins dans une cour de récréation, opérations à très courte vue qui donnent l'impression que pendant ce temps là, il ne se passe rien en France.

Le 6 mars, dans l'après-midi, les députés ont adopté la proposition de loi sur la "protection de l'identité".

De quoi s'agit-il ?

Cette loi vise à instituer un dispositif inédit d'encartement de la totalité des citoyens français par la mise en place d'une nouvelle carte nationale d'identité biométrique.

Le texte repose sur deux axes :
- d'un côté, une carte d'identité qui sera lestée d'une puce électronique dite régalienne (1) destinée à valider l'identité du porteur,
- de l'autre, une base centrale, commune aux passeports biométriques et aux cartes nationales d'identité. Enfin, pourra s'y ajouter une puce optionnelle pour sécuriser les transactions en ligne.

Cela pourrait s'arrêter là, ce qui est déjà beaucoup. Mais, la proposition va bien plus loin encore...

Le dispositif prévoit aussi la constitution d'une base centralisée : le fichier TES pour Titres Électroniques Sécurisés (2), dans lequel seront notamment conservées les données biométriques de chaque titulaire de la nouvelle carte.

Enfin, la proposition de loi prévoit l'exploitation des données dactyloscopiques (3) contenues dans cette base centralisée à des fins de police judiciaire, dans des limites fixées par le législateur : notamment sur réquisition judiciaire dans le cadre de recherches relatives à la fraude identitaire. Le texte complète la répression du délit d'usurpation d'identité mise en œuvre par la LOPPSI (4).

Aucun débat sur les libertés publiques et des avis contraires écartés
Ce fichage biométrique généralisé de la population française soulève d'importants problèmes dont certains font clairement polémique et dont on s'étonne qu'ils n'aient pas davantage attiré l'attention dans le débat public tant les enjeux en termes de libertés publiques sont importants précise le Monde daté du 6 mars 2012.

Projet de loi nécessaire ou prétexte au fichage ?
Officiellement, il s'agit de remédier de toute urgence au phénomène des usurpations d'identité qui revêtirait actuellement une ampleur considérable. Soit. Le problème, c'est que personne ne peut prouver l'importance quantitative de ces usurpations d'identité. Le ministère de l'Intérieur lui même est dans l'incapacité de fournir des données précises en la matière. Les seuls chiffres disponibles sont ceux que délivre la Police aux frontières. Cette dernière a constaté, pour l'année 2010, 651 cas d'usages frauduleux de cartes d'identité. Comme on le voit, il y avait urgence à ficher 60 millions de français !!!

L'histoire du fichage en France, y compris la plus récente, est pleine de détournements de finalité. Les risques de voir, dans un avenir très proche, ce fichier être quotidiennement utilisé par les services de police (et sans réels contrôles) à des fins de lutte contre la délinquance et dans une logique faisant de chaque citoyen un suspect potentiel sont évidents. De plus, on sait parfaitement que l'accès aux fichiers informatisés par des policiers peu scrupuleux, permet de "vendre" des informations privées à des officines plutôt douteuses...plus de 270 affaires recensées en 2010.

Enfin, la puce facultative pour le commerce électronique n'est pas anodine. La CNIL souligne qu'il existe en la matière des dangers significatifs car cette puce rend possible "la constitution d'un identifiant unique pour tous les citoyens français ainsi que la constitution d'un savoir public sur les agissements privés" (5).

Bref, plutôt que d'écouter des candidats nous faire des propositions stupides et inutiles sur l'avenir de la viande halal, il semble urgent de se préoccuper rapidement de notre avenir, qui risque sans cela de faire passer "Big Brother" pour un démocrate sympathique...

En savoir plus
(1) Puce électronique dite régalienne : puce électronique sécurisée contenant les données d'état civil du propriétaire de la carte. On trouvera en données chiffrées le nom de famille, le ou les prénoms, le sexe, la date et le lieu de naissance du demandeur, l'adresse, la taille et la couleur des yeux du porteur de la carte, la photo, et les empreintes digitales de 8 doigts (le taux d'erreur, à l'échelle de la population française est de 4 % avec 2 doigts et de seulement 0,16 % avec 8 doigts).

(2) Le Sénat a rejeté par 340 voix contre 4 l'amendement déposé par Claude Guéant pour établir un « lien fort » entre données biométriques et base centralisée TES (Titres Électroniques Sécurisés).

Extrait du discours du rapporteur du projet au Sénat :
"A l'instant « T », je n'ai pas de crainte. Mais nous ne pouvons pas laisser derrière nous, démocrates soucieux des droits protégeant les libertés publiques, un fichier que dans l'avenir, d'autres, dans la configuration d'une histoire dont nous ne serons plus les écrivains, pourront transformer en outil dangereux et liberticide. Toujours dans le déroulement de l'histoire, nous aurions laissé possible la métempsychose perverse d'une idée protectrice. Que pourraient alors dire les victimes en nous visant ? Ils avaient identifié le risque et ne nous en ont pas protégé. Monsieur le ministre, je ne veux pas qu'à ce fichier, ils puissent alors donner un nom : le vôtre, le mien ou le nôtre."

Philippe Goujon, député rapporteur de la proposition de loi, a indiqué que le lien fort devrait être néanmoins rétabli dès la fin du mois de mars 2012 par l'Assemblée nationale, qui aura le dernier mot car il n'y aura pas d'accord en commission mixte paritaire.

(3) Les données dactyloscopiques : cela concerne la numérisation des empreintes digitales. Déjà en 2008, la CNIL avait refusé les dispositifs biométriques de reconnaissance d'empreintes digitales à des fins de contrôle d'accès (et de présence des élèves) des établissements scolaires. De manière générale, la CNIL restreint l'utilisation biométrique des empreintes digitales dans les entreprises, qui n'est acceptée qu'en présence de fort impératif de sécurité lorsque les empreintes sont stockées sur un système informatique central. En effet, la CNIL indique qu'il est facile de prélever à l'insu de la personne concernée ses empreintes digitales, et donc d'usurper son identité. Ceci est d'autant plus facile si les empreintes sont stockées dans des bases de données, vulnérables à l'indiscrétion éventuelle d'employés ou au piratage informatique.

(4) La loi d'orientation et de programmation sur la performance de la sécurité intérieure (Loppsi 2) a été adoptée par le parlement le 8 février 2011.
Voir la loi dans sa totalité sur le site de l'Assemblée Nationale

(5) Note d'observations de la Commission nationale de l'informatique et des libertés concernant la proposition de loi relative à la protection de l'identité

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
60 millions de suspects et moi et moi et moi 
Les candidats à l'élection présidentielle passent beaucoup de temps à pondre des petites phrases inutiles qui font le buzz quelques heures, à brandir des annonces budgétaires et autres opérations de communication ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1828" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Comment développer des titres associatifs ?

18-01-2022

Les titres associatifs ont été élaborés comme une solution pour renforcer les fonds propres des associations. On peut définir les fonds propres associatifs comme les ressources

Loi de finances pour 2022 : faible présence des associations

18-01-2022

La loi de finances pour 2022 (1) du 30 décembre 2021 fait la part belle aux entreprises et aux particuliers. L'objectif affiché de cette loi est de favoriser la croissance

Clarifier la situation juridique des SCIC

18-01-2022

La SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) est une structure entrepreneuriale qui a la particularité d'associer différents acteurs économiques, publics et privés, tout en

Associations : Comment faire annuler des statuts litigieux ?

11-01-2022

Lorsqu'une assemblée générale extraordinaire (AGE) entérine un renouvellement des statuts avec une très petite majorité, (voire sans la majorité) la contestation au sein de la

Résilier un contrat : le droit à rétractation est-il possible pour une association ?

11-01-2022

La définition du consommateur a été précisée en droit français, par transposition d'une directive européenne, dans la loi du 17 mars 2014 : il ne peut s'agir que d'une personne

Panorama juridique, social et fiscal pour les associations : Janvier 2022

11-01-2022

Nous avons terminé l'année avec deux "Panorama" pour le seul mois de décembre 2021. Vous pouvez retrouver tous ces articles au sein de votre espace client (1). En ce début d'année

Le président d'une association a-t-il tous les pouvoirs ?

03-01-2022

Contrairement à ce que beaucoup de membres d'associations croient, en l'absence d'une définition claire sur le rôle précis du président dans les statuts, ce sont les dispositions

Le bénévolat : valeur humaine et comptable

03-01-2022

La première richesse d'une association, c'est le bénévolat de ses membres. Sans les bénévoles, l'objet de l'association ne peut être rempli. Raison pour laquelle il faut prendre

Le président peut-il avoir une voix prépondérante en toute circonstance ?

03-01-2022

Dans une association, lorsque les statuts optent pour le désormais reconnu triptyque assemblée générale / conseil d'administration / bureau, sauf avis contraire, la voix du

Le protocole sanitaire nouveau est arrivé

20-12-2021

De vague en vague, de rebond en rebond et ce malgré la vaccination qui n'en finit pas de multiplier les doses, le protocole sanitaire en place nécessite de nombreuses mises à

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Tour de passe-passe autour du Pass qui ne passe pas

18-01-2022

La loi qui transforme le Pass Sanitaire en Pass Vaccinal est actuellement examinée par le Conseil Constitutionnel. Comme les conseillers ont déjà entériné le premier, il y a peu

Les étranges travaux d'Hercule

11-01-2022

Il n'en sera sans doute pas fait mention durant les débats qui vont opposer les différents candidats à la présidentielle. Et pourtant, le projet Hercule est des plus importants.

Horizeo : le diable est souvent dans le détail

04-01-2022

Pour les promoteurs du projet Horizeo, il s'agit d'une plateforme énergétique dite bas carbone. Pour le quidam, c'est une centrale photovoltaïque de 1000 hectares, soit

Quand le maillot jaune est tombé

21-12-2021

Alors que le froid pèse de plus en plus sur nos frêles épaules d'humains dégingandés par l'hiver, l'envie me prend de vous parler du Tour de France. Imaginez-vous en plein mois de

26ème édition de l'enquête : Générosité des Français

13-12-2021

L'association Recherches & Solidarités vient de publier la 26ème édition de son étude annuelle sur la générosité des Français. Une publication devenue une référence au fil des

Noël est en retard cette année

07-12-2021

"La solution aux problèmes de notre temps requiert une approche impitoyablement cynique, sans s'embarrasser d'une quelconque valeur." Cette phrase est attribuée à M. Lyle Hartford

Les larmes des Bourgeois de Calais

29-11-2021

"Si c'était ton fils, tu remplirais la mer de navires de n'importe quel drapeau. Mais ne t'inquiète pas, il n'est pas ton fils. Tu peux dormir paisiblement. Ce n'est qu'un fils de

Le phare de Tévennec ou la porte de l'enfer

22-11-2021

Pourquoi et par qui, un phare serait-il hanté ? Construit à partir de 1869 sur le modèle d'une maison-phare et achevé en 1874, le phare de Tévennec a été comme posé sur un rocher

Le silence endort

16-11-2021

"La justice, c'est une administration à laquelle on a donné le nom d'une vertu. Ça n'est rien d'autre que cela. Elle a les qualités et les défauts d'une administration. Moi, je ne

Sur le zinc de Moresnet neutre

08-11-2021

Quant un minuscule point de 3 km² sur la carte de l'Europe incite les grandes puissances qui l'entourent à s'y intéresser, c'est que son sous sol est riche. Et c'est le cas de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

FDVA : Appel à projets 2022 pour la formation des bénévoles

18-01-2022

Le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) est un mécanisme financier de soutien au développement de la vie associative avec des priorités de financement géré par

Guide du programme Erasmus+ 2022 et appel à projet Sport

11-01-2022

Erasmus+ est le programme de l'Union européenne dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. C'est un programme très large qui s'adresse à un

Marchés publics : un guide pour comprendre

03-01-2022

Les cahiers des clauses administratives générales (CCAG) applicables aux marchés publics ont été publiés au Journal officiel du 1er avril 2021. Le guide, indispensable à la

Quand et comment verser l'indemnité inflation ?

20-12-2021

L'indemnité inflation a été mise en place pour faire face à la hausse des prix de l'énergie et des carburants. Peuvent en bénéficier les salariés, les indépendants, les retraités,

Guide pratique sur le mécénat de compétences

13-12-2021

Le mécénat de compétences est avant tout un espace de rencontre entre deux mondes : l'entreprise et les organismes d'intérêt général. L'engagement associatif peut permettre, pour

Faire reculer l'exclusion numérique et sociale

06-12-2021

Emmaüs Connect agit depuis 2013 avec pour objectif de permettre aux personnes en situation de précarité sociale et numérique d'accéder aux outils en ligne devenus indispensables.

Le rapport annuel du Secours catholique : explosion de la misère

29-11-2021

Loin des tableurs Excel qui mettent la misère et la pauvreté en colonnes bien rangées, les grandes associations caritatives sont confrontées à la réalité. Que ce soit le Secours

La France associative : les chiffres 2020-2021

22-11-2021

L'association Recherches & Solidarités publie, pour la 19ème fois, "La France associative en mouvement". Cette mouture a été réalisée avec le soutien de l'organisation

Les Waldeck : les prix 2021 du mouvement associatif

15-11-2021

Les associations ont beaucoup changé depuis 1901. Elles se sont adaptées à chaque période de notre histoire et le font toujours aujourd'hui, parfois contraintes, souvent forcées.

La Fraternité parle aux Français

08-11-2021

Selon le dictionnaire, la fraternité est "un lien existant entre personnes considérées comme membres de la famille humaine avec un sentiment profond de ce lien". Le dictionnaire a

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+