Tous nos meilleurs voeux pour 2019

Rédaction en cours ...


18-12-2012   LIBRE

Pour fêter Noël, on vous offre un morceau de Président

C'est le 14ème noël que nous passons en votre compagnie. 14 ans au service des associations. Record battu ! Nous étions le premier site de services aux associations sur le net, nous sommes toujours là et en très bonne santé 14 ans après. Pour vous remercier de votre fidélité, nous avons cherché un cadeau un peu particulier. Offrir un morceau de Président aux présidents qui nous suivent depuis si longtemps. Il s'agit de l'extrait des dialogues de l'un des meilleurs films de Monsieur Henri Verneuil : Le Président.

Sorti en 1961, c'est à partir d'un roman de Georges Simenon que Michel Audiard a effectué l'adaptation. Jean Gabin affronte Bernard Blier dans un film très politique et qui, 52 ans après garde toute sa force et reste tout à fait d'actualité.

Nous avons choisi un extrait particulier. Une scène d'anthologie magnifiquement écrite. Toute ressemblance avec des lieux, des personnages et des situations existants ou ayant existé seraient bien sûr pure coïncidence...

L'histoire en quelques mots
Retiré de la politique depuis des années, Emile Beaufort (Jean Gabin) partage ses loisirs entre la promenade et la rédaction des mémoires qu'il dicte à Mademoiselle Milleran, sa secrétaire-gouvernante. Il suit cependant toujours les évènements politiques.

En effet, 20 ans avant, Beaufort a dirigé un long moment la politique française. Président du Conseil, il a dû se résigner à une dévaluation de la monnaie. Préparée dans le plus grand secret, la mesure provoque cependant une manœuvre d'un groupe financier et l'épargne française y perd trois milliards.

Le Président du Conseil n'a pas tardé à comprendre qu'une fuite s'est produite par son propre chef de cabinet, Philippe Chalamont (Bernard Blier), gendre du banquier Etienne Vollard, allié au groupe spéculateur, et il lui fait signer l'aveu de sa forfaiture.

Quelques années plus tard, Chalamont vient solliciter son pardon et surtout récupérer la fameuse lettre de ses aveux qui, si elle était publiée, signerait son retrait de la vie politique.

Entre temps, Beaufort a brûlé le document mais il n'en dit rien à Chalamont. Après l'entrevue entre les deux hommes, les journaux annoncent le retrait de Chalamont alors qu'il était donné comme le prochain Président du conseil.

Et le vieux Emile Beaufort, cardiaque et épuisé, peut bien finir sa vie...


Notre extrait.
Il se déroule à l'assemblée nationale. Beaufort vient présenter aux députés son projet d'Etats-Unis d'Europe. Il est attaqué par Chalamont. Comprenant que la chambre votera contre, Beaufort se saborde en disant leur fait aux députés qui en retour, l'invectivent depuis les travées.

C'est Chalamont qui commence l'attaque :

- Pour ne pas être nouvelle, l'idée de fédération européenne n'en est pas moins généreuse. Généreuse mais utopique. La suppression des systèmes douaniers, le libre-échange sont autant de formules qui relèvent du manuel de littérature mais qui constitue un défi permanent au manuel d'arithmétique.
- Est-ce parce qu'il sera européen que le mètre va devenir extensible?
- Est-ce par ce qu'elle va devenir européenne que la tonne de charbon va doubler de valeur?
- Est-ce parce qu'elle sera européenne que la France augmentera en puissance et en prospérité?

Le projet d'union douanière dont le gouvernement nous invite à voter la confiance, est mis en pratique depuis longtemps par les contrebandiers. Est-ce une raison suffisante pour l'adopter?


Réponse de Beaufort avec toute la force de l'immense Jean Gabin :

- Messieurs, j'ai devant moi un très joli dossier, très complet, très épais, trois cents pages de bilans et de statistiques que j'avais préparé à votre intention... En écoutant Monsieur Chalamont, je viens de m'apercevoir que le langage des chiffres a ceci de commun avec le langage des fleurs... on lui fait dire c'que l'on veut !...

Les chiffres parlent mais ne crient jamais... C'est pourquoi ils n'empêchent pas les amis de Monsieur Chalamont de dormir. Vous me permettrez donc de préférer le langage des hommes. Je le comprends mieux !...

Durant des années, à travers le monde, j'ai visité des mines, des camps de personnes déplacées... j'ai vu la Police charger les grévistes, je l'ai vue aussi charger des chômeurs... j'ai vu la richesse de certaines contrées, j'ai vu l'incroyable pauvreté de certaines autres...

Durant toutes ces années, je n'ai jamais cessé de penser à l'Europe... Monsieur Chalamont a passé une partie de sa vie dans une banque à y penser aussi... Nous ne parlons forcément pas de la même Europe...

Lorsqu'il y a quelques mois, les plus qualifiés parmi les maîtres-nageurs de cette assemblée sont venus me trouver pour éviter une crise de régime, j'ai pris un engagement... celui de gouverner...

Or, gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare !... Tout le monde parle de l'Europe... Mais c'est sur la manière de faire cette Europe que l'on ne s'entend plus... C'est sur les principes essentiels que l'on s'oppose...

Pourquoi croyez-vous, Messieurs, que l'on demande à mon gouvernement de retirer le projet de l'Union Douanière qui constitue le premier pas vers une Fédération future ?...

Parce qu'il constitue une atteinte à la souveraineté nationale ?... Non... Simplement parce qu'un autre projet est prêt... Un projet qui vous sera présenté par le prochain gouvernement... Je peux, Messieurs, vous en énoncer d'avance le principe !...

La constitution de trusts verticaux et horizontaux, de groupes de pressions qui maintiennent sous leur contrôle non seulement les produits du travail, mais les travailleurs eux-mêmes !... On ne vous demandera plus, Messieurs, de soutenir un ministère, mais d'appuyer un gigantesque conseil d'administration !...

Si cette assemblée avait conscience de son rôle, elle repousserait cette Europe des maîtres de forges et des compagnies pétrolières... Cette Europe, qui a l'étrange particularité de vouloir se situer au-delà des mers, c'est-à-dire partout... sauf en Europe !... Car je les connais, moi, ces européens à têtes d'explorateurs !


Exclamation d'un député à la dernier sailli de Beaufort :

- Je demande que les insinuations calomnieuses que le Président du Conseil vient de porter contre les Élus du Peuple ne soient pas publiées au Journal Officiel.

Réponse de Beaufort :

- J'attendais cette protestation... Je ne suis pas surpris qu'elle vienne de vous, Monsieur Jussieu... Vous êtes, je crois, conseil juridique des aciéries Krenner ?... Je ne vous le reproche pas... Je vous reproche simplement de vous être fait élire sur une liste de gauche et de ne soutenir à l'Assemblée que des projets d'inspiration patronale !

Réponse du député :

- Il y a des patrons de gauche, je tiens à vous l'apprendre !

Réponse de Beaufort :

- Il y a aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre !...

La politique, Messieurs, devrait être une vocation... Elle l'est pour certain d'entre vous... Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier...

Un métier qui, hélas, ne rapporte pas aussi vite que beaucoup le souhaiteraient, et qui nécessite d'importantes mises de fonds car une campagne électorale coûte cher ! Mais pour certaines grosses sociétés, c'est un placement amortissable en quatre ans...

Et s'il advient que le petit protégé se hisse à la présidence du Conseil, le placement devient inespéré...

Les financiers d'autrefois achetaient des mines à Djelitzer ou à Zoa, ceux d'aujourd'hui ont compris qu'il valait mieux régner à Matignon que dans l'Oubangui et que de fabriquer un député coûtait moins cher que de dédommager un Roi Nègre !... Que devient dans tout cela la notion du Bien Public ? Je vous laisse juges...

Le gouvernement maintient son projet. La majorité lui refusera la confiance et il se retirera... Il y était préparé en rentrant ici...

J'ajouterai simplement, pour quelques uns d'entre vous, réjouissez-vous, fêtez votre victoire... Vous n'entendrez plus jamais ma voix et vous n'aurez plus jamais à marcher derrière moi... Jusqu'au jour de mes Funérailles Nationales, que vous voterez d'ailleurs à l'unanimité... Ce dont je vous remercie par anticipation...


Que rajouter de plus ?

En savoir plus
Pour trouver le film sur Amazon

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Pour fêter Noël, on vous offre un morceau de Président 
C'est le 14ème noël que nous passons en votre compagnie. 14 ans au service des associations. Record battu ! Nous étions le premier site de services aux associations sur le net, nous sommes toujours là et en très bonne ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=1951" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Prime exceptionnelle défiscalisée : conditions et versements au sein d'une association

Autant la nouvelle prime d'activité, en place depuis le début du mois de janvier, ne concerne pas les employeurs associatifs (c'est la Caisse d'allocations familiales qui en a la

Associations : votre CA peut-il rendre ses décisions par email ou par téléphone ?

Le fonctionnement du Conseil d'administration d'une association est soumis au principe de liberté contractuelle. Cela autorise une association à décider elle-même, dans ses

Réaffectation d'une partie des excédents d'une association au bénéfice d'un tiers : est-ce possible ?

On sait déjà, suite à une décision du Conseil constitutionnel (1), qu'une personne publique ne peut céder un bien à une association, même chargée d'une mission de service public,

Une association déficitaire peut-elle être subventionnée ?

La réponse à cette bonne question pourrait être tout à fait normande : peut-être bien que oui, peut-être bien que non. En fait, la réponse est beaucoup plus complexe qu'il n'y

Vide-grenier, brocante, marché aux puces : les droits d'une association face à sa commune

Vide-grenier, brocante, marché aux puces sont, lorsqu'ils sont organisés par une association, considérés comme une vente au déballage. De ce fait, la manifestation doit faire

Associations : les risques du cofinancement de projets

Pour le dirigeant d'une association, obtenir le cofinancement d'un projet est souvent mission difficile, voire impossible. Surtout si la commune, le département et la région ne

Est-il possible de dénoncer son président auprès de la justice ?

Que faire en cas de découvertes de malversations de la part du président de son association ? Ne rien dire ? Difficile et dangereux. Les dénoncer ? Oui, mais comment ? Déposer

Collectif ou association : différences et points communs avant de se lancer

Se regrouper pour mieux se faire entendre est sans doute une réponse à la surdité des temps. Mais quelle est exactement la forme juridique que doit prendre le groupement :

Le document unique : cette obligation peu connue des petites associations employeurs

Recenser le nombre d'obligations fiscales, sociales, comptables, juridiques, etc. qu'un dirigeant associatif se doit de connaître ressemble aujourd'hui, dans le mille feuilles

Encadrement, par une association, d'un groupe de jeunes en dehors du cercle familial

Que ce soit en colonie de vacances ou en activités extrascolaires, l'association qui prend en charge un groupe de jeunes enfants se doit d'assumer les lourdes responsabilités qui

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Les associations : les oubliées du Grand Débat National

C'est une constante chez le président de la République, sa difficulté à appréhender les corps intermédiaires dont les associations sont partie intégrante. La lecture de sa "Lettre

Le glissement sémantique du politiquement correct des voeux pour 2019

Nous avons des lecteurs formidables. Nous avons reçu, le 2 janvier 2019, un email qu'un abonné nous a envoyé pour nous souhaiter ses meilleurs voeux pour la nouvelle année. Nous

La pétition l'Affaire du Siècle est elle une si bonne affaire ?

Lancer une pétition sur une plateforme spécialisée comme change.org, ou d'autres comme MesOpinions.com, Avaaz.org, etc, permet au pétitionnaire d'assurer à ses signataires la

Qui croire en 2018 ?

Selon la dernière enquête (1), les médias sont l'institution envers laquelle le public international a le plus de défiance. Et c'est bien dommage, car la démocratie ne peut vivre

Dire que tout a commencé avec une promotion sur le Nutella

Au début de l'année 2018, les journaux télévisés ouvraient tous sur des échauffourées, des bousculades et autres mouvements de foule, occasionnés par une promotion sur les pots de

Jaune jaune jaune le gilet, jaune jaune jaune il est

La cinquième République a pris l'habitude de laisser aux manifestations populaires, un triangle compris entre Bastille, Nation et République. Une façon de parquer la colère dans

Pour sept minutes de terreur

Ce lundi 26 novembre à 20 heures 54, la Nasa va essayer de poser l'atterrisseur InSight dans la plaine d'Elysium sur la planète Mars. La descente à travers l'atmosphère durera six

L'effet papillon ou la théorie du chaos

L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Une petite histoire des villages morts pour la France

Il existe des maires qui ne font jamais campagne et pour cause : ils n'ont pas d'électeurs. Ils sont pourtant maires mais nommés par le préfet. Leur rôle ? Faire vivre et

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Formation des bénévoles : lancement de la campagne nationale FDVA 2019

Comme chaque année depuis 2011, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) lance l'appel à projets national au titre de la formation des bénévoles tournée vers le

Le compte personnel de formation comptabilisé en euros depuis le 1er janvier 2019

Vous êtes salarié dans une association ou une entreprise ? Alors vous avez sans aucun doute un CPF (compte personnel de formation). Il remplace le DIF (droit individuel à la

La commande publique : bientôt le seul financeur des associations ?

Le 1er avril 2019 entrera en vigueur le nouveau code de la commande publique afin de simplifier et moderniser cette dernière. Basé sur quelques 30 textes utilisés quotidiennement

Le Jaune Budgétaire 2019 en faveur des associations est sorti

Déposées par le Gouvernement auprès du Parlement, et en complément du projet de loi de finances, les annexes générales destinées à l'information et à l'action de contrôle du

Pacte de croissance de l'ESS : des mesurettes pour les associations

Ils sont venus, ils sont tous là pour libérer les énergies des entreprises de l'ESS. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et son ombre, Christophe Itier,

Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique

Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France,

Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations

D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité

La vie associative dans les départements

Chaque année, depuis 2015, le Ministère de l'Education Nationale et l'association Recherches et Solidarités publient les principales données chiffrées sur la vie associative de

Mettre en place un mécénat de compétences : le guide

Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des associations, des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d'intérêt général. Un

Quel avenir pour le Fonds européen d'aide aux plus démunis ?

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) est destiné à apporter une assistance matérielle à ceux qui en ont besoin. Il a bénéficié d'un budget de 3,8 milliards d'euros

Découvrir 10 autres articles

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]