Comme un arbre qui cache la forêt

01-02-2022 SOCIETE LIBRE
L'Office National des Forêts gère les forêts publiques (un quart de la forêt française). Cet organisme est chargé de garantir le renouvellement des forêts publiques, de répondre aux besoins de la société grâce à la production de bois, de veiller à la protection de la biodiversité et à l'accueil de tous les publics. On comprend l'importance de ses missions et pourtant, sa situation ne cesse de se dégrader. Et les agents n'y sont pour rien.

Depuis des années, l'ONF subit de très nombreuses restructurations. Les effectifs ont été divisés par deux, à moins de 8.000 salariés.

Après avoir imposé la filialisation des activités dites "concurrentielles", l'Etat souhaite filialiser les missions d'intérêt général et de transférer l'activité à la sous-traitance privée. Une opération qui pourrait se traduire par 500 suppressions d'emplois entre 2021 et 2026. Visiblement, l'Etat s'acharne à détruire un outil que de très nombreux pays nous enviaient.

De très nombreuses associations de défense de l'environnement ou de groupements forestiers ou même d'organisations syndicales des personnels de l'ONF se mobilisent depuis de longues années pour dénoncer le mouvement de privatisation en cours des activités régaliennes de l'ONF et de l'industrialisation croissante des forêts qui l'accompagne. En France, les massifs forestiers couvrent environ 25% du territoire métropolitain.

Ils représentent les écosystèmes les plus complexes, ils abritent une biodiversité riche et rendent des services environnementaux inégalables. Leur protection et leur gestion durable devraient donc constituer une priorité pour les instances politiques françaises. Ce n'est pas le cas, bien au contraire. Pour les syndicats de l'ONF, si ce projet de privatisation était concrétisé dans le futur contrat d'objectifs et de performance, le démantèlement de l'Office serait acté.

Depuis le Manifeste de Tronçais signé le 25 octobre 2018 par quinze associations de protection de l'environnement, ainsi que toutes les organisations syndicales des personnels de l'Office national des forêts, la résistance s'est organisée. Par ce manifeste, ces associations et syndicats entendaient interpeller le Gouvernement sur la privatisation en cours des activités de l'ONF et tenter de contrer l'industrialisation croissante des forêts.

La dénonciation de cette logique de rentabilité à court terme est en contradiction complète avec l'objectif de gestion durable des forêts assurée par l'ONF. Les signataires de ce manifeste sollicitaient donc la convocation d'un grand débat public sur la politique forestière. De très nombreux députés, dont certains de la majorité, ont interpellé le ministre de l'agriculture sur cette privatisation rampante et sur l'avenir du "Manifeste de Tronçais" qui appelle à un débat public sur l'avenir des forêts françaises.

Le ministre de l'agriculture est resté droit dans ses bottes concernant sa réponse : "L'ONF doit améliorer la marge de ses activités commerciales et maîtriser ses charges, et donc ses effectifs, pour limiter son endettement. Cette orientation implique des changements significatifs passant notamment par une gestion dynamique des ressources humaines." Il poursuit, un brin provocant : "Une mission interministérielle a été lancée par le Gouvernement afin de proposer les évolutions possibles pour assurer un modèle soutenable pour l'ONF et son articulation avec le développement des territoires."

Le droit forestier français, vanté dans le monde entier comme une préfiguration historique du concept de gestion durable, consacre la forêt comme bien commun. Il prévoit des outils de protection des forêts privées et publiques par les pouvoirs publics. Souhaiter rentabiliser (voire privatiser) un service d'intérêt général aussi important que l'ONF ne semble pas faire peur au ministre comme sa réponse le montre.

Pas plus d'ailleurs que les traders mandatés par les Chinois qui ont raflé 500.000 tonnes de grumes en bois de feuillus l'an dernier (alors qu'ils achetaient 50.000 tonnes en 2007). Enfin, le ministre n'évoque même pas la tenue d'un grand débat public sur la politique forestière. Décidément, l'écologie n'est pas la priorité ce gouvernement.

En savoir plus
(1) Question posée en 2018. Réponse du ministère de l'agriculture le 19 novembre 2021.

Les principaux signataires du Manifeste de Tronçais : les syndicats CGT, Unsa, Solidaires, FO, CFDT, CGC de l'ONF, les Amis de la Terre, Global Forest Coalition, France Nature Environnement, Action Nature Rewilding France, la Ligue pour la protection des oiseaux, Humanité et biodiversité, Greenpeace, Agir pour l'environnement, Forêt citoyenne, le Réseau pour les alternatives forestières, les syndicats forestiers membres de l'intersyndicale de l'ONF, SOS Forêt France et de nombreuses autres associations.

Le collectif SOS forêt France

Le site de l'association Canopée

Le site de l'ONF



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le nouveau mode d'emploi complet de la subvention

16-07-2024

Une association déclarée peut bénéficier de subventions versées par l'État, par une collectivité territoriale ou par un établissement public. Certes, c'est de plus en plus

La gouvernance bénévole et l'activité salariée au sein des associations

16-07-2024

En France, entre 1,4 et 1,5 millions d'associations étaient en activité en 2022/2023. Parmi elles, 146 740 associations emploient 1,8 million de salariés, soit près d'un salarié

Panorama associatif numéro 105 : juillet 2024

16-07-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Requalification d'un CDD en CDI : nouvelle jurisprudence

09-07-2024

Selon l'article L 1242-12 du Code du Travail (1), un contrat de travail à durée déterminée (CDD) doit être établi par écrit, faute de quoi il est réputé conclu pour une durée

Réduction d'impôt pour dons : la protection animale en question

09-07-2024

L'objet social d'une association ne suffit pas à lui conférer le statut d'organisme à caractère philanthropique. En d'autres termes, même si ses activités peuvent se concevoir

Action de groupe : nouvelle jurisprudence

09-07-2024

L'action de groupe est une procédure de poursuite collective qui permet aux victimes d'un préjudice identique, de la part d'une même entreprise, de se regrouper devant les

Une nouvelle jurisprudence pour les pièces comptables communicables

02-07-2024

La communication des documents relatifs aux comptes et aux subventions accordées aux associations se réfère à l'article 10 de la loi du 12 avril 2000 (1), et pour les documents

Pourquoi et comment valoriser le bénévolat ?

02-07-2024

Près de 13 millions de personnes ont eu des activités bénévoles en 2023, soit presque un ­Français sur quatre. Cette générosité dans le don de temps libre semble importante. Mais

Associations : comment agir devant le juge administratif ?

02-07-2024

Comment déterminer si une association peut ou ne peut pas saisir le juge administratif ? Ce n'est pas qu'une question de droit. Il faut remplir plusieurs conditions pour avoir une

Urgence absolue pour révoquer un président : comment la caractériser ?

25-06-2024

Comment caractériser une urgence absolue ? Prenons un exemple concret : une association dont le président donne des cours de théâtre à de jeunes enfants, reçoit des plaintes de

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Pecunia non olet

16-07-2024

L'empereur romain Vespasien, pour trouver un moyen rapide de renflouer les caisses de l'empire, se trouva dans l'obligation de lever différentes taxes dont une le fit passer à la

La Joconde est définitivement Française

09-07-2024

Par les temps qui courent, posséder la nationalité française peut aider. Alors qu'être double-national n'offre pas des garanties suffisantes, être porteur de notre carte

Descendre à une gare qui n'existe pas

02-07-2024

Il y a parfois, dans la vie, des petits plaisirs qui ne se refusent pas. L'été est enfin là. Un été pas encore trop chaud mais avec parfois quelques gouttes qui viennent nous

Elections législatives : Les acteurs de l'ESS lancent un cri d'alerte

25-06-2024

Fait rarissime, les acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire, unanimes, lancent un cri d'alerte face à la menace que fait peser sur l'organisation de la vie civile, la montée de

Peut-on encore s'inscrire sur les listes électorales pour les législatives 2024 ?

18-06-2024

Les 30 juin et 7 juillet prochain auront lieu les élections législatives. Le délai extrêmement court entre la parution du décret 2024-527 du 9 juin 2024 portant convocation des

La dite solution d'une dissolution

11-06-2024

Nous recevons beaucoup de courriers de nos lecteurs. Souvent, il faut bien le reconnaître, c'est pour nous morigéner sur certaines de nos prises de position. Parfois, on nous

1 an de nettoyage social avant les Jeux Olympiques de Paris 2024

04-06-2024

Le 31 octobre 2023, nous avons publié un article intitulé : "Le revers de la médaille". Il s'agissait alors de relayer le cri d'alarme lancé par Médecins du Monde et plus de 70

Dérives sectaires : le renforcement du rôle des associations

28-05-2024

La loi n° 2024-420 du 10 mai 2024 (1) visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires et à améliorer l'accompagnement des victimes, a été publiée au Journal Officiel le

C'est pour la bonne cause

21-05-2024

Le sociologue Simon Cottin-Marx a publié, en septembre 2021, un livre au titre évocateur : "C'est pour la bonne cause" (1). Un ouvrage destiné à penser le travail associatif avec

Protection de l'enfance : hébergement, mentorat, parrainage et mensonges

14-05-2024

Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 7 février 2022, dite loi "Taquet", le parrainage et le mentorat sont enfin reconnus et font maintenant partie intégrante du dispositif de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Financer une association en donnant des jours de congés

16-07-2024

Depuis la loi 2024-344 du 15 avril 2024 (1), il est possible pour un salarié de renoncer à ses jours de congés payés pour en faire don à une association RUP ou d'intérêt général.

Contexte économique et générosité

09-07-2024

Pour les associations et fondations, c'est la saison des premiers bilans. Quid de la générosité de vos donateurs ? Selon le Baromètre 2024 de la générosité Novos-France

Vive la 19ème édition de La France bénévole

02-07-2024

L'édition 2024 de La France bénévole est présentée, pour la 1ère fois, sous une forme synthétique illustrée. Cette nouvelle étude s'appuie sur les résultats des 2 baromètres qui

La 22ème édition du Baromètre de la finance solidaire

25-06-2024

Le 19 juin 2024, l'association FAIR (1) a publié son 22ème baromètre de la finance solidaire. Et c'est une bonne surprise. En effet, l'épargne solidaire poursuit sa progression et

Cautionnement associatif : les recours possibles

18-06-2024

Une association peut-elle se porter caution ? Oui, une personne morale peut aussi se porter caution. Par exemple, une association d'aide aux locataires peut se porter garant en

Financement des associations : le cri d'alarme du CESE

11-06-2024

Le 28 mai 2024, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté à l'unanimité un avis qui alerte (c'est un euphémisme) sur la situation critique des associations.

Certificat de formation à la gestion associative : l'indispensable Sésame

04-06-2024

C'est en 2005, que l'ex Conseil National de la Jeunesse devenu aujourd'hui Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ) a souhaité mettre en place une formation

Association syndicale libre : le respect des statuts avant tout

28-05-2024

Bien qu'elles répondent aux mêmes objets que les autres associations syndicales de propriétaires, les associations syndicales libres (ASL) ont un régime de déclaration très proche

La finance solidaire au service des associations

21-05-2024

Qu'est-ce que c'est que la "Finance Solidaire" ? La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations dont

Faut-il partager la valeur dans les structures de l'ESS ?

14-05-2024

La loi 2023-1107 du 29 novembre 2023 transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) sur le partage de la valeur en entreprise (conclu en février 2023 entre les syndicats et

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+