Comme une histoire de scoubidous

13-06-2017 SOCIETE LIBRE
Je suis tombé, dans une de mes dérives numériques - de celles que l'on commence à la recherche d'une info et que l'on termine à deux heures du matin, ivre de fatigue, sans savoir précisément ce que l'on a vu - sur un site qui vantait l'art des scoubidous. Je suis de la génération scoubidou, vous l'aviez compris. Ce bracelet de plastique, que l'on offrait à celle pour laquelle notre coeur avait une inclination, est toujours vivant.

Il possède même ses spécialistes, cet art du noeud plastifié, ses artisans voire ses artistes. Incroyable le nombre de sites dédiés, plus de deux millions de résultats avec scoubidou. De quoi s'enfoncer dans une nostalgie bienfaisante.

Ce "loisir créatif du début des années 1960" comme le dit élégamment Georges Perec dans son "Je me souviens" (il classe le scoubidou 62ème sur ses 480 souvenirs), était bien plus qu'un simple passe temps. Cet art consommé du tissage nécessitait patience, calme et tempérance. Combien d'heures à méditer sur celle qui recevra le bracelet boudiné ? L'acceptera-t-elle ou bien, d'un sourire gêné, nous renverra-t-elle à nos chères études et notre acné ravageur ?

Elle s'appelait Martine André. Une fée s'était penchée sur son berceau. Des cheveux noirs frisés en liane, des yeux bleu rieurs en amande, une bouche cerise, un teint de pêche, Martine... ma salade de fruits.

On peut rire des amoures adolescentes, mais elles sont toujours tragiques. On ne badine pas avec cet amour là. Musset en invité surprise. Perdican mâtiné d'Hamlet, aimer au-delà de la douleur, aimer jusqu'à briser les derniers liens avec ces "parents qui décidément ne comprennent rien à rien". Oui, l'amour à cet âge est un détachement. On aime ailleurs, jusqu'à la folie parfois, pour se séparer, pour quitter, pour rompre avec ce lien familial devenu aussi pesant qu'une ancre marine.

Il faut, pour accepter cette rupture, cette blessure qui jamais ne cicatrisera, aimer plus, aimer au-delà du possible, aimer jusqu'à cette explosion intime qui éparpille les derniers soubresauts de l'enfance.

Alors Perdican (1) n'est jamais loin et notre Camille souffre autant qu'elle nous fait souffrir : "Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange."

La scène est posée, Camille attend.. Son amoureux est si noir, son dessein est si trouble, comment ose-t-il ? Mais il se reprend, il sait appuyer là où le mal vrille le coeur en germe : (1) "Mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime."

Elle tressaille, serait-il possible que ce mâle si différent d'elle puisse comprendre ce qu'elle ressent ? Pourquoi la nature a-t-elle mis tant d'empressement, tant d'entêtement pour créer deux êtres aussi différents et pourtant indispensables l'un à l'autre ? Elle vacille, elle n'est plus aussi sûre. Perdican serait-il amoureux d'elle ? Porte-t-il en lui, cette graine si ténue, si têtue aussi que s'envolent les coeurs comme se brisent les chaînes ?

Il est là devant elle, sublime de tragédie, le visage lavé de larmes. Se peut-il qu'elle se soit trompée ? Elle contemple son corps et tressaille aux idées qui la submergent. Il est si beau dans sa colère. Mais l'homme enfant sait qu'il est temps de planter la dernière banderille : l'amour est une arène où la reine dispose, dépose ou repose...

Et le soldat blessé de répliquer (1) : "J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui." Et il s'en va.

Et Camille reste là, seule, comme crucifiée. Bouche ouverte, sans un cri, sans un mot, la porte est refermée. Elle tourne sur elle-même comme un pantin idiot, la voilà sans lumière, sans repère, elle tourne sur elle-même et sait déjà qu'elle tournera toujours et encore.

Sois heureuse, sois aimée, comment ne le serais-tu pas puisque tu ne m'aimes pas. Mais conserve, dans un petit coin secret de ton coeur, la trace de mon passage. Et dans tes jours de tristesse, puise en elle une consolation. Bien sûr, je n'ai jamais pu prononcer ces mots trop bienveillants, alors que les larmes commençaient à envahir le lit encore chaud de l'amour meurtri.

Ma "Martine Camille" a été parfaite. J'ai été un Perdican tout à fait convenable. Et mon scoubidou a terminé son envol dans un arbre. Je me souviens d'une nuit d'été où les étoiles souriaient à l'infortuné coeur qui battait dans ma poitrine. "Scoubidou bidou ouha..."

En savoir plus
(1) Les citations proviennent de la pièce de théâtre "On ne badine pas avec l'amour" de Alfred de Musset (acte II, scène 5).

Relire encore et encore le "Je me souviens" de George Perec :
- Je me souviens de "Bébé Cadum" (souvenir 105),
- Je me souviens que Jean Bobet - le frère de Louison - était licencié d'anglais (souvenir 138),
- Je me souviens des scoubidous (souvenir 62).







Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Les associations d'aide aux victimes enfin entendues ?

21-09-2020

Dans les principaux tribunaux de grande instance, les bureaux d'aide aux victimes sont tenus par des bénévoles d'associations d'aide aux victimes. Ces bureaux sont de véritables

Nouvelles aides et exonérations au paiement des cotisations sociales

21-09-2020

L'impact de la pandémie du covid19 sur l'activité économique a contraint le gouvernement a mettre en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les associations et

Panorama juridique de la rentrée pour les associations

21-09-2020

Nous avons décidé de faire un panorama législatif mensuel début 2020. Nous poursuivons donc ce travail de veille qui vous permettra, à l'aide du simple mot clé "panorama", de

Associations : création du statut de citoyen sauveteur bénévole

14-09-2020

C'est le 4 juillet 2020 que la loi 2020-840 (1) a été publiée au Journal Officiel. L'objectif visé est de "rassurer" le sauveteur de circonstance (un promeneur par exemple).

Opérations de crédit entre associations : vers une ouverture du cadre juridique ?

14-09-2020

La proposition de loi visant à améliorer la trésorerie des associations est, depuis le 28 novembre 2019, en deuxième lecture au Sénat. Elle comporte 11 articles (1), dont un qui

Vers de nouvelles conditions d'enrôlement au chèque énergie pour les associations ?

14-09-2020

Le chèque énergie permet de payer des factures pour tout type d'énergie. Il est attribué sous conditions de ressources à près de 5,7 millions de ménages depuis le 1er janvier

Activité partielle possible pour les personnes vulnérables depuis le 1er septembre 2020 ?

07-09-2020

Les associations emploient de nombreuses personnes dites vulnérables. C'est la loi du 25 avril 2020 (1) de finances rectificative pour 2020 qui prévoyait la mise en activité

Etablissements sociaux et médico-sociaux : les surcoûts sont-ils aux frais de l'Etat ?

07-09-2020

Près de 720 000 personnes résident au sein des quelques 17 000 établissements d'hébergement pour personnes âgées qui existent en France. Une offre qui est très inégalement

Le nouveau protocole sanitaire en association est enfin arrivé

07-09-2020

Après bien des tergiversations, il semble que le nouveau protocole sanitaire à mettre en place aussi bien en association qu'en entreprise soit prêt. Son application au 1er

Les dernières mesures d'accompagnement prises pour aider les associations et TPE

31-08-2020

La crise sanitaire qui a frappé notre pays, suite à la propagation du virus Covid 19, a conduit l'Etat à interdire l'accès au public d'un grand nombre d'établissements pendant la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Régulation et évolution des concessions autoroutières

21-09-2020

Le 14 août 2020, le soleil brillait sur toute la France. Nous étions, pour la plupart d'entre nous, en vacances. Une douce quiétude baignait le pays. Dans le ministère de la

La lutte contre le Covid menace-t-elle nos libertés ?

14-09-2020

Je ne suis pas qualifié pour me prononcer sur l'utilité du port du masque dans la rue (à l'intérieur, il ne peut y avoir de débats a priori), ni sur la fermeture des bars à 23

Quand le covid19 accélère la crise alimentaire

08-09-2020

Les associations d'aide alimentaire nous remontent des informations alarmantes. L'ampleur de la crise alimentaire qui frappe les plus démunis d'entre nous, et que le confinement

La Poste perd ses lettres de noblesse

31-08-2020

Que la distribution du courrier ne soit plus une priorité pour la Poste d'aujourd'hui peut tout à fait se comprendre. Le courriel a remplacé le courrier. Et l'ouverture à la

Est-ce que vous parlez l'administration ?

25-08-2020

En juin 2014, l'actuel ministre de la Justice, M. Eric Dupond-Moretti, confiait à un journaliste de Paris Normandie cette phrase qui ne manque pas de piquants : "La justice, c'est

Quand Pantagruel faisait de la résistance

04-08-2020

Pantagruel est le premier livre de François Rabelais. En fait, le titre complet de cet oeuvre "gargantuesque" est : "Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très

We want sex equality et après on verra pour le reste

28-07-2020

En 2011, est sorti en France, un film réalisé par l'Anglais Nigel Cole : "We want sex equality". Ce film traite de la première grève des ouvrières de l'usine automobile Ford à

Des nouvelles d'ici et d'ailleurs

21-07-2020

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées, mais pas forcément fraîches, façon purée en sachet plutôt que l'article parfois

Tchekhov cherche Mouettes désespérément

15-07-2020

La Mouette a été jouée pour la première fois le 17 octobre 1896 au théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Ce fut un échec total. Tchekhov, qui s'y attendait, eut cette phrase

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Qui n'a pas son Kit de sensibilisation à l'ESS ?

21-09-2020

Il était visiblement attendu le Kit de sensibilisation à l'ESS. Et il est arrivé. Publié par l'Avise (1), ce couteau Suisse du conférencier permet aux entrepreneurs sociaux, aux

Un plan de relance pour les associations et l'ESS

14-09-2020

Le 3 septembre 2020, le gouvernement a enfin dévoilé son fameux plan de relance de 100 milliards d'euros. Visiblement, il s'articule autour de 3 priorités : l'écologie, la

Scop : De reprises difficiles en surprises méritées

07-09-2020

Vous aimez les crèmes glacées et les belles histoires ? Alors voici celle du site de glaces industrielles Pilpa à Carcassonne. Cette belle odyssée commence en 1941 avec l'Union

L'association des victimes du Coronavirus Covid19-France

31-08-2020

L'Association victimes Coronavirus Covid-19 France / AVCCF / Stop Covid-19 (c'est son titre précis) a été créée le 09 mai 2020. Elle a pour objet de réunir, informer, soutenir,

Le Louvre a beaucoup d'amis

25-08-2020

C'est bientôt la rentrée. Difficile de prendre les fameuses résolutions que les vacances nous inspirent chaque année alors que l'incertitude reste de mise. Cependant, il en est

La place des seniors dans les associations

03-08-2020

On ne peut que constater, aujourd'hui, une augmentation du nombre de jeunes retraités qui sortent du monde du travail avec devant eux une longue espérance de vie en assez bonne

La crise sanitaire vécue par les associations et vue par le HCVA

20-07-2020

Le Haut Conseil à la Vie associative (HCVA) a été créé en décembre 2009, suite à la deuxième conférence de la vie associative qui était un espace unique de dialogues, de

La vie associative a été oubliée dans le nouveau gouvernement

15-07-2020

C'est maintenant une habitude avec le président Macron. Déjà, dans le premier gouvernement d'Edouard Philippe la vie associative était la grande absente de la start-up nation. Et

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

Découvrir 10 autres articles