EHPAD : l'ouverture des portes se précise

15-03-2021 SOCIETE LIBRE
Nous avons un gouvernement formidable. Les ministres se répandent actuellement sur tous les médias pour nous expliquer qu'ils entendent assouplir le protocole sanitaire afin de permettre aux résidents des Ehpad de bénéficier de "sorties autorisées". Or, c'est un gros mensonge (1). Ce n'est pas le gouvernement qui se montre magnanime, c'est le juge des référés du Conseil d'État (2) qui estime que l'interdiction de sortie de nos anciens est disproportionnée et la suspend.

Le juge des référés du Conseil d'État a été saisi par les enfants d'une résidente à qui, une fiche du ministère de la Santé (du 28 janvier 2021), expliquait que "les sorties dans les familles et pour des activités extérieures étaient suspendues temporairement jusqu'à nouvel ordre".

Le jugement rendu par le Conseil d'État est intéressant à plusieurs titres. Tout d'abord, pour saisir en urgence le juge des référés, les enfants de la résidente relèvent que :
1 il est porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d'aller et venir ;
2 de telles mesures d'enfermement s'appliquent de manière indifférenciée aux résidents sans distinguer selon qu'ils sont vaccinés ou non.

Ce dernier argument oblige ainsi le juge à aborder la question de l'efficacité des vaccins contre la Covid-19. Et sur ce point, le juge qui ne manque pas d'humour, relève l'argumentation avancée par le ministère de la santé pour justifier son interdiction : "L'administration fait néanmoins valoir, d'une part l'existence d'études récentes invitant à la prudence quant à l'absence de contagiosité des personnes vaccinées, d'autres part, l'incertitude scientifique sur l'immunité conférée par la vaccination en cours à l'égard des variants du virus".

Voici donc un ministère de la santé, qui veut imposer la vaccination à l'ensemble de la population, qui veut nous obliger à utiliser un "PassSanitaire" pour avoir le droit de vivre normalement, et qui remet en cause l'efficacité des vaccins contre la Covid-19 en se fondant notamment sur des études "récentes". Pire, le ministère dénonce même "la survenue de foyers de contamination de résidents et de personnels dans certains EHPAD où la campagne de vaccination a eu lieu". Mais à quoi servent les vaccins ?

Face à une telle "révélation" du ministère, le juge rappelle les "objectifs" d'une instruction interministérielle, en date du 15 décembre 2020, ayant précisé le cadre de mise en oeuvre de la première étape de la campagne nationale de vaccination comme étant l'une des mesures prises pour lutter contre l'épidémie : "la stratégie nationale de vaccination Covid-19 a pour objectifs principaux de faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie, de protéger les Français et notre système de santé et de garantir la sécurité sanitaire de tous les patients".

Ainsi selon le juge, pour justifier "l'emprisonnement" de nos anciens, le ministère de la santé et la haute autorité de santé se permettent de diffuser des informations, pour le moins inexactes et contradictoires. Ainsi, lors de la conférence de presse tenue le 18 février 2021, par le ministre de la santé, ce dernier avoue que la preuve n'est pas apportée que ces vaccins contre la Covid-19 préviennent contre notamment les formes "graves" de cette maladie. (Vidéo de la conférence de presse).

Devant ce qu'il faut bien appeler des mensonges, mais que le juge relève comme des incohérences, il a été amené à accueillir favorablement la demande des enfants de cette résidente. Il a donc prononcé la suspension de ces recommandations qui "prescrivent d'interdire les sorties des résidents des EHPAD". Et pour montrer son agacement, alors que les requérants n'avaient sollicité que "3 000 euros" au titre de l'article L.761-1 du code de justice administrative, le juge condamne l'État à leur payer la somme de "3 500 euros".

Mentir, ce n'est pas bien, surtout quand on a la charge de diriger un pays de 67 000 000 d'habitants fatigués pour certains, très en colère pour d'autres.

En savoir plus
(1) Voici une preuve radiophonique du mensonge actuel. La ministre chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, a précisé sur France Inter le mardi 9 mars 2021 (soit 6 jours après le jugement du Conseil d'Etat) qu'il y a "des mesures d'allégement qui sont vitales et nécessaires". Après un an de restrictions, "le gouvernement souhaite soulager la pression qui régnait alors parmi les populations les plus âgées et isolées". Pas un mot sur l'obligation faite par le jugement du Conseil d'Etat. Et bien sûr, les journalistes n'ont pas relevé le mensonge. La servilité à sûrement un prix.
Le téléphone sonne sur France Inter

(2) Le Conseil d'État suspend l'interdiction générale et absolue de sortie des résidents d'EHPAD



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

La commande publique n'est pas une subvention : le droit et les associations

25-10-2021

Dans le cadre des marchés publics, les associations à but non lucratif ne sont pas exclues et sont vues comme des opérateurs économiques à part entière. A la condition toutefois,

PLF 2022 : le secteur associatif n'est pas oublié

25-10-2021

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2022 traduit l'approche des élections présidentielles. Sans raser gratis, on sent que le gouvernement se doit d'ouvrir les cordons de la

Frais professionnels et avantages en nature : mise à jour du BOSS

25-10-2021

Le Bulletin Officiel de la Sécurité sociale (BOSS) est un service public qui rassemble la réglementation et la doctrine administrative ministérielle opposable en matière de

Le RGPD dans le domaine du recrutement

18-10-2021

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) est en train de se réveiller sur un aspect peu connu du Règlement Général sur la Protection des Données de l'Union

Investir dans les associations employeuses : un bon plan ?

18-10-2021

Ainsi, le gouvernement souhaite, par l'entremise de sa secrétaire d'Etat à l'Economie Sociale et Solidaire, pour renforcer les fonds propres des associations, relancer

La trésorerie des associations en voie d'amélioration ?

18-10-2021

Le 5 juillet 2021, nous avons publier un article qui faisait une première analyse de la loi 2021-875 du 1er juillet 2021. Cette loi vise des objectifs ambitieux : accompagner le

1 jeune 1 solution : la partie associative du plan Jeune

11-10-2021

Lancé à l'été 2020, le plan "1 jeune, 1 solution", vise à offrir une solution à chaque jeune. L'investissement est important : plus de 9 milliards d'euros avec pour objectif de ne

Associations : panorama juridique et social suite

11-10-2021

L'inflation législative se poursuit. De nouveaux textes font leur apparition. Certains recadrent les précédents comme ceux qui concernent le nouveau régime de l'activité

Le Service civique et l'Economie Sociale et Solidaire

11-10-2021

Le service civique, créé en 2010, permet chaque année de mobiliser des milliers de jeunes au service de l'intérêt général et renforce la cohésion ainsi que la mixité sociale. Le

Panorama juridique et sanitaire pour les associations - suite

04-10-2021

Nous poursuivons, de nouveau, notre travail d'information et d'analyse des nouveaux textes législatifs. Et ils sont encore nombreux. Depuis le 5 août 2021, ce sont plus de 75

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Analyses et propositions sur le bénévolat du HCVA

25-10-2021

Depuis de nombreuses années, des appréciations font état de la baisse du nombre de bénévoles, parallèlement à une montée de l'égoïsme et du repli sur soi. Or, de nombreuses études

Comment vont les associations en 2021 ?

18-10-2021

Dans sa 19ème étude sur "la France associative en mouvement", l'association Recherches & Solidarités propose les derniers chiffres récents ainsi que des analyses détaillées. Dans

Le constat alarmant de la pauvreté et de la précarité

11-10-2021

Alors que les ministres se succèdent sur les plateaux de télévision pour vanter le bilan social du quinquennat du président de la République, les chiffres tombent les uns après

Boire ou fumer, il faut choisir

05-10-2021

La première fois que j'ai réagi, c'est lorsque les autorités américaines demandèrent la suppression de la cigarette dans les albums de Lucky Luke à partir de 1984. Voir le héros

Prendre un train en marche

27-09-2021

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

L'archéologie expérimentale reconstruit le passé

20-09-2021

On pense souvent que l'archéologie expérimentale est une discipline récente. Or, l'un des pionniers en la matière est Napoléon III. Il ordonne ainsi la construction et

Un tube de l'été

13-09-2021

Un tube de l'été, c'est une chanson que tout le monde connaît. Même ceux qui n'étaient pas nés à sa sortie. Par exemple, Joe Dassin avec son Eté indien, Christophe et ses Mots

Etre l'ami d'Amy

06-09-2021

Elle était une petite fille de la classe moyenne londonienne. Son père était crooner à ses heures perdues et sa grand-mère fut une figure connue dans le Londres des années 1940.

Le musée numérique de la Sacem fête ses trois ans

30-08-2021

Le musée numérique de la Sacem offre de nombreux avantages aux visiteurs. En premier lieu, il est gratuit ce qui est important. Il n'exige pas de Pass Sanitaire (et pour cause) et

Sur les rives du lac Karachaï

24-08-2021

Dans l'extrême sud de l'Oural, aux confins des steppes du Kazakhstan, régnaient des hivers rigoureux. La neige s'infiltrait de partout, un peu comme le sable du désert. C'est

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Mesurer l'Impact social des associations : pour quoi faire ?

25-10-2021

L'impact social est un anglicisme qui veut désigner toutes les conséquences d'une activité sur ceux qui en bénéficient ainsi que plus largement sur la société. Ce sont les acteurs

Bilan de la période 2019-2020 de la vie associative par le HCVA

18-10-2021

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation présidée par le Premier ministre. Créée par le décret du 28 juin 2011, elle a été introduite dans la

Le rapport du HCVA pointe l'impact négatif de la concurrence lucrative

11-10-2021

Le Haut Conseil à la vie associative s'est beaucoup penché sur le modèle économique des associations confronté à la concurrence lucrative. Ce que nous dénoncions en 2012 est

Le financement public des Think Tanks en question

04-10-2021

L'activité principale d'un think tank (laboratoire d'idées) est de produire des études et d'élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques.

UrgencESS : moins de 5000 petites associations aidées

27-09-2021

Au mois de janvier 2021, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, en charge de l'Économie sociale, solidaire et responsable, Olivia

Mon asso, je l'adore alors j'y adhère !

20-09-2021

Parce que cette crise sanitaire est inédite, il faut y répondre de façon inédite également. Ainsi, pour la première fois, l'ensemble des réseaux associatifs se mobilisent pour

La participation des jeunes dans la vie associative

13-09-2021

L'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (Injep) a publié, pendant l'été, une enquête sur la participation des jeunes dans la vie associative française. Une

Un moteur de recherche d'activités associatives signé HelloAsso

06-09-2021

La crise sanitaire a touché de plein fouet de très nombreuses associations. L'arrivée du Pass Sanitaire n'arrange rien. Mais, en cette rentrée 2021 particulière, il faut maintenir

Les fiches du kit régionalESS : une très bonne idée

30-08-2021

Le Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES) réunit certaines collectivités territoriales qui s'engagent pour le développement de l'Économie

Libertés associatives : un guide pour défendre nos droits

23-08-2021

La loi confortant le respect des principes de la République dite loi contre le séparatisme a été définitivement adoptée par l'assemblée nationale le 23 juillet 2021. Le Conseil

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+