Etat de l’environnement en France : le rapport 2014

22-12-2014 SOCIETE LIBRE
Remis au ministre tous les quatre ans, le rapport sur l'environnement en France constitue un document de référence. Il fait le point sur les composantes de l'environnement et les pressions que celles-ci subissent. La question environnementale est par ailleurs replacée dans son contexte économique et sociologique afin de bien la situer dans un débat public de plus en plus complexe.

Impulsé par le Sommet de la Terre de 1992, la Convention d'Aarhus de 1998 et la directive européenne 2003/4 concernant l'accès du public à l'information environnementale, le rapport sur l'environnement participe d'une information à la fois rigoureuse, globale et claire du public sur ce thème.

Le rapport constate une prise de conscience accrue des Français sur les questions environnementales ainsi qu'un renforcement de la protection de l'environnement (les dépenses ont presque triplé depuis 1990).

Concernant l'état des milieux, le rapport montre que la qualité des cours d'eau s'améliore grâce à la diminution des polluants d'origine urbaine (amélioration du traitement des eaux usées) mais les pollutions par nitrate et pesticides restent stables.

Pour les eaux de mer, la situation demeure préoccupante pour les arrivées d'azote et pour les rejets de nitrates et de phosphore.

En ce qui concerne la qualité de l'air, si les émissions de polluants atmosphériques baissent, la France est confrontée à des dépassements réguliers des seuils réglementaires pour certains polluants (ozone, particules fines, dioxyde d'azote).

Par ailleurs, la consommation des ressources naturelles reste soutenue même si le recyclage progresse. La consommation d'énergie par logement est en moyenne inférieure de 20% par rapport à celle de 1985. Néanmoins, la consommation d'énergie par occupant n'a baissé que de 3,3%.

De nouveaux comportements apparaissent, notamment pour l'alimentation. Les évolutions sont moins franches pour les transports, la voiture demeurant le mode dominant dans les transports locaux. Enfin, l'économie verte progresse : 447 500 emplois sont liés aux "éco-activités" (traitement des déchets, des eaux usées, activités liées aux énergies renouvelables).

Au final, la situation de l'environnement apparaît contrastée. La connaissance s'améliore, les actions de protection de l'environnement progressent, des résultats sont obtenus mais certains secteurs restent dans un état critique.

En savoir plus
L'environnement en France - Édition 2014

L'environnement en France : les grandes tendances



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]