Il y a trop de bla-bla dans la philanthropie et pas assez d'actes

10-09-2013  LIBRE
Qui a bien pu prononcer cette phrase : Il y a trop de bla-bla dans la philanthropie et pas assez d'actes. Ce qui n'est pas faux d'ailleurs. C'est sans aucun doute une personne qui se bat depuis des années pour faire avancer des causes qui lui tiennent à coeur. Une personne de coeur en quelque sorte.

Est-ce Martin Hirsch, l'inventeur du RSA, ce petit pécule mensuel qui ne s'use que si l'on s'en sert ? Non, ce n'est pas lui et encore moins l'Abbé Pierre ou Coluche qui sont morts trop pudiques tous les deux.

Mais alors qui est-ce ?

Un indice pour vous mettre sur la piste : il s'agit d'une femme, d'une femme engagée même...

Cela vous donne une idée ? Non ? Je poursuis donc . Cette femme a créé une fondation en 2009 dont les actions s'adressent à une grande variété de publics, de l'enfant placé en crèche sociale à l'adulte touché par l'illettrisme.

Cette fondation fait d'ailleurs partie du comité consultatif de l'ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme), c'est dire son importance...

Sa fondatrice est donc tout à fait habilitée à dire au journal Macadam, "il y a trop de bla-bla dans la philanthropie et pas assez d'actes". Vous l'avez reconnue ? Oui, Madame Carla Bruni-Sarkozy.

Sa fondation oeuvre donc contre l'illettrisme. C'est une bonne chose car dans notre pays, ce phénomène touche 9 % de la population active (18-65 ans). Ce sont près de 3,1 millions de personnes qui éprouvent des difficultés, voire une incapacité, à accomplir des actions du quotidien : composer un numéro de téléphone, retirer de l'argent à un distributeur, déchiffrer un plan de métro, lire la posologie d'un médicament, un bulletin scolaire… selon les propres termes de la fondation.

La fondation est financée par quatre mécènes : Carla Bruni-Sarkozy à hauteur de 200 000 euros, la richissime Américaine Sheila Johnson, qui a fait fortune dans la télévision et s'occupe aujourd'hui de sport, a versé 150 000 euros, Lancôme a ensuite promis 500 000 euros par an pendant trois ans et enfin, un financier new-yorkais, John Paulson (1), 45ème fortune mondiale (12 milliards de dollars), a donné la même somme.

Les caisses ne sont donc pas vides et des actions concrètes (loin du bla-bla), dont les associations sur le terrain ont tant besoin, peuvent démarrer.

Nous sommes en 2010 et rien ne se passe malgré le fait que la fondation se dise prête depuis octobre 2010. Il faut attendre novembre 2011 pour qu'un appel à projets soit lancé. 150 projets sont arrivés dans les locaux de la fondation et 60 sont retenus.

De nombreuses associations de lutte contre l'illettrisme, têtes de pont régionales reconnues, ont été étonnées de la sélection dans la mesure ou aucune n'a été contactée à propos de cet appel à projets. C'est d'ailleurs, suite à cet appel sans relais sur le terrain, que ces associations ont commencé à avoir des doutes sur l'intérêt de cette fondation dans la lutte contre l'illettrisme. Elles nous avaient déjà contacté à l'époque à ce sujet...

En 2012, nouvel appel à projets. Enfin nouveau... Le site de la fondation fait bien la différence entre les deux appels. Mais, à l'examen des projets retenus pour 2011 / 2012 et 2012 / 2013, on découvre qu'il s'agit des mêmes associations pour les mêmes projets.

La différence réside dans la présentation. La liste des projets retenus pour 2011 / 2012 est directement consultable sur le site alors que ceux (les mêmes) de 2012 / 2013 sont sur un joli PDF à télécharger avec de très nombreux témoignages (toujours anonymes) et de très nombreuses photos qui masquent l'absence totale du montant des financements accordés à chaque projet.

Pour 2013 / 2014, rien, plus d'appel car officiellement la fondation cherche de l'argent pour continuer à financer sa philanthropie sans bla-bla.

Mais il y a malgré tout une actualité à consulter de toute urgence, histoire de rire un peu en cette rentrée maussade.

Certes, l'illettrisme ne semble plus avoir la côte dans la fondation à l'avantage de la mode et de la culture.

Pour nourrir son action, la fondation doit même reprendre à son compte (en tout cas, c'est ainsi que nous l'avons compris) ce que d'autres ont fait. Elle annonce donc le lancement de "L'illettrisme déclaré grande cause nationale", c'est gentil de sa part. Puis, le "Lion d'or pour la campagne du collectif Agir contre l'illettrisme, mené par l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme". Les illettrés apprécieront...

Nous n'aurions rien eu à dire sur le fonctionnement de cette fondation sans l'affaire de son site Internet. Après tout, Carla Bruni-Sarkozy peut dépenser son argent comme elle l'entend et se faire plaisir avec une fondation.

Le site internet de cette fondation qui se trouve être aussi celui qui présentait l'actualité de la dame lorsqu'elle était "première dame" a coûté, selon la Cours des Comptes, sur la période janvier 2011 à mai 2012, 410.000 euros aux contribuables.

Créer un site Internet pour 410 000 euros, de mémoire de développeur, cela ne s'est jamais vu. Le plus étonnant, c'est que ce site a été créé à partir d'un CMS (Content Management System ou système de gestion de contenu) WORD PRESS qui est téléchargeable gratuitement ! Sans compter une facturation généreuse de 3 000 euros par mois imputables à l'hébergement dudit site. Là aussi, la somme est extravagante.

L'agence qui a développé le site est inconnue (2) et ne figure même pas dans les infos légales du site. Un peu comme un joueur de loto qui souhaite garder l'anonymat après avoir gagné le gros lot.

Carla Bruni-Sarkozy a raison, "il y a trop de bla-bla dans la philanthropie et pas assez d'actes". Une question légitime subsiste tout de même : puisqu'en 2009, le site était déjà "dédié à sa fonction de première dame", combien d'argent public a t-il absorbé pour les années 2009 et 2010 ?

Les associations de lutte contre l'illettrisme qui se battent tous les jours pour parvenir à boucler des budgets rendus exsangues par des coupes successives apprécieront certainement beaucoup.

Une pétition est à signer pour exiger que Carla Bruni-Sarkozy fasse don de tout cet argent dépensé (à des associations de lutte contre l'illettrisme ?). Déjà 119 716 personnes ont signé. #CarlaFaitesUnDon

En savoir plus
(1) John Paulson est surnommé le "sultan des subprimes". Il est le patron de l'un des plus gros fonds spéculatifs américains. Il est l'homme que tous les financiers de la planète vénéraient pour avoir anticipé la crise et parié sur la dégringolade de l'immobilier avec pour résultat net pour son fonds : 15 milliards de dollars, (dont 6 pour lui tout seul) en 2008 au moment où le monde entier plongeait dans la crise. Il est aujourd'hui, au coeur du scandale Goldman Sachs, la banque américaine accusée d'avoir sciemment vendu des actifs pourris à ses clients et favorisé, notamment, l'enrichissement de philanthropes comme John Paulson. On a les amis que l'on mérite...

(2) L'agence qui a réalisé le site ne figure effectivement pas dans la page "mentions légales". Mais après quelques recherches, nous avons trouvé l'heureux prestataire : www.lafabriquedunet.fr. Bien sûr, cette agence n'a pas répondu à un appel d'offres comme la loi oblige toute demande de l'Etat. Le gérant de la Fabrique du Net n'est autre que... Jérôme Blouin, l'homme qui travaillait pour Julien Civange (le meilleur ami de Carla Bruni-Sarkozy) en free-lance à l'Elysée. La Fabrique du Net a déjà oeuvré pour Carla Bruni-Sarkozy via Julien Civange. C'était à l'occasion de l'opération "Born HIV free" qui a défrayé la chronique en 2010 pour de sombres histoires d'argent versé par le Fonds mondial de lutte contre le Sida. Bref, le site de la Fondation est une belle histoire d'amitié...

Nous vous invitons à consulter le site web.archive.org qui est LA mémoire du web. Il conserve tout depuis les débuts du web, ce qui dans le cas du site de Carla Bruni-Sarkozy, peut se révéler très utile pour voir ce qui a été et ce qui n'est plus par exemple...

Le site de Carla Bruni-Sarkozy qui abrite aujourd'hui sa fondation

La fondation SNCF qui lutte aussi contre l'illettrisme pour vous permettre d'avoir un point de comparaison

Illettrisme grande cause nationale et abandon local - Lettrasso du 16-04-2013

Illettrisme : et si on se donnait les moyens enfin ? - Lettrasso du 23-04-2013



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Les associations d'aide aux victimes enfin entendues ?

21-09-2020

Dans les principaux tribunaux de grande instance, les bureaux d'aide aux victimes sont tenus par des bénévoles d'associations d'aide aux victimes. Ces bureaux sont de véritables

Nouvelles aides et exonérations au paiement des cotisations sociales

21-09-2020

L'impact de la pandémie du covid19 sur l'activité économique a contraint le gouvernement a mettre en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les associations et

Panorama juridique de la rentrée pour les associations

21-09-2020

Nous avons décidé de faire un panorama législatif mensuel début 2020. Nous poursuivons donc ce travail de veille qui vous permettra, à l'aide du simple mot clé "panorama", de

Associations : création du statut de citoyen sauveteur bénévole

14-09-2020

C'est le 4 juillet 2020 que la loi 2020-840 (1) a été publiée au Journal Officiel. L'objectif visé est de "rassurer" le sauveteur de circonstance (un promeneur par exemple).

Opérations de crédit entre associations : vers une ouverture du cadre juridique ?

14-09-2020

La proposition de loi visant à améliorer la trésorerie des associations est, depuis le 28 novembre 2019, en deuxième lecture au Sénat. Elle comporte 11 articles (1), dont un qui

Vers de nouvelles conditions d'enrôlement au chèque énergie pour les associations ?

14-09-2020

Le chèque énergie permet de payer des factures pour tout type d'énergie. Il est attribué sous conditions de ressources à près de 5,7 millions de ménages depuis le 1er janvier

Activité partielle possible pour les personnes vulnérables depuis le 1er septembre 2020 ?

07-09-2020

Les associations emploient de nombreuses personnes dites vulnérables. C'est la loi du 25 avril 2020 (1) de finances rectificative pour 2020 qui prévoyait la mise en activité

Etablissements sociaux et médico-sociaux : les surcoûts sont-ils aux frais de l'Etat ?

07-09-2020

Près de 720 000 personnes résident au sein des quelques 17 000 établissements d'hébergement pour personnes âgées qui existent en France. Une offre qui est très inégalement

Le nouveau protocole sanitaire en association est enfin arrivé

07-09-2020

Après bien des tergiversations, il semble que le nouveau protocole sanitaire à mettre en place aussi bien en association qu'en entreprise soit prêt. Son application au 1er

Les dernières mesures d'accompagnement prises pour aider les associations et TPE

31-08-2020

La crise sanitaire qui a frappé notre pays, suite à la propagation du virus Covid 19, a conduit l'Etat à interdire l'accès au public d'un grand nombre d'établissements pendant la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Régulation et évolution des concessions autoroutières

21-09-2020

Le 14 août 2020, le soleil brillait sur toute la France. Nous étions, pour la plupart d'entre nous, en vacances. Une douce quiétude baignait le pays. Dans le ministère de la

La lutte contre le Covid menace-t-elle nos libertés ?

14-09-2020

Je ne suis pas qualifié pour me prononcer sur l'utilité du port du masque dans la rue (à l'intérieur, il ne peut y avoir de débats a priori), ni sur la fermeture des bars à 23

Quand le covid19 accélère la crise alimentaire

08-09-2020

Les associations d'aide alimentaire nous remontent des informations alarmantes. L'ampleur de la crise alimentaire qui frappe les plus démunis d'entre nous, et que le confinement

La Poste perd ses lettres de noblesse

31-08-2020

Que la distribution du courrier ne soit plus une priorité pour la Poste d'aujourd'hui peut tout à fait se comprendre. Le courriel a remplacé le courrier. Et l'ouverture à la

Est-ce que vous parlez l'administration ?

25-08-2020

En juin 2014, l'actuel ministre de la Justice, M. Eric Dupond-Moretti, confiait à un journaliste de Paris Normandie cette phrase qui ne manque pas de piquants : "La justice, c'est

Quand Pantagruel faisait de la résistance

04-08-2020

Pantagruel est le premier livre de François Rabelais. En fait, le titre complet de cet oeuvre "gargantuesque" est : "Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très

We want sex equality et après on verra pour le reste

28-07-2020

En 2011, est sorti en France, un film réalisé par l'Anglais Nigel Cole : "We want sex equality". Ce film traite de la première grève des ouvrières de l'usine automobile Ford à

Des nouvelles d'ici et d'ailleurs

21-07-2020

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées, mais pas forcément fraîches, façon purée en sachet plutôt que l'article parfois

Tchekhov cherche Mouettes désespérément

15-07-2020

La Mouette a été jouée pour la première fois le 17 octobre 1896 au théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Ce fut un échec total. Tchekhov, qui s'y attendait, eut cette phrase

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Qui n'a pas son Kit de sensibilisation à l'ESS ?

21-09-2020

Il était visiblement attendu le Kit de sensibilisation à l'ESS. Et il est arrivé. Publié par l'Avise (1), ce couteau Suisse du conférencier permet aux entrepreneurs sociaux, aux

Un plan de relance pour les associations et l'ESS

14-09-2020

Le 3 septembre 2020, le gouvernement a enfin dévoilé son fameux plan de relance de 100 milliards d'euros. Visiblement, il s'articule autour de 3 priorités : l'écologie, la

Scop : De reprises difficiles en surprises méritées

07-09-2020

Vous aimez les crèmes glacées et les belles histoires ? Alors voici celle du site de glaces industrielles Pilpa à Carcassonne. Cette belle odyssée commence en 1941 avec l'Union

L'association des victimes du Coronavirus Covid19-France

31-08-2020

L'Association victimes Coronavirus Covid-19 France / AVCCF / Stop Covid-19 (c'est son titre précis) a été créée le 09 mai 2020. Elle a pour objet de réunir, informer, soutenir,

Le Louvre a beaucoup d'amis

25-08-2020

C'est bientôt la rentrée. Difficile de prendre les fameuses résolutions que les vacances nous inspirent chaque année alors que l'incertitude reste de mise. Cependant, il en est

La place des seniors dans les associations

03-08-2020

On ne peut que constater, aujourd'hui, une augmentation du nombre de jeunes retraités qui sortent du monde du travail avec devant eux une longue espérance de vie en assez bonne

La crise sanitaire vécue par les associations et vue par le HCVA

20-07-2020

Le Haut Conseil à la Vie associative (HCVA) a été créé en décembre 2009, suite à la deuxième conférence de la vie associative qui était un espace unique de dialogues, de

La vie associative a été oubliée dans le nouveau gouvernement

15-07-2020

C'est maintenant une habitude avec le président Macron. Déjà, dans le premier gouvernement d'Edouard Philippe la vie associative était la grande absente de la start-up nation. Et

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

Découvrir 10 autres articles