Je suis étudiant et je dois payer pour travailler

08-02-2016 SOCIETE LIBRE
Sous ce titre un rien provocant, se cache une réalité beaucoup moins drôle. Très souvent, le stage est une étape obligatoire dans un cursus pédagogique pour valider un diplôme. Comme le prévoit la loi, pour pouvoir faire un stage, il faut signer une convention de stage. Ce document est obligatoire. Or, dans un pays de 5 millions de chômeurs, trouver un stage est aussi difficile que de trouver un emploi. La lutte est âpre et les places sont rares.

Naturellement, des entreprises peu scrupuleuses, mais officielles, profitent de cette situation pour ouvrir un marché de la convention de stage, marché visiblement très florissant...

Le ministère de l'Education nationale a pourtant rappelé, le 13-11-2015 (jour funeste...) la loi qui précise que (1) : "Certains sites internet proposent, contre paiement, la délivrance de conventions de stages qui ne respectent pas les conditions posées par la loi, en particulier l'obligation d'inscrire le stage au sein d'une formation annuelle de 200h au minimum en présence des étudiants : des cours en ligne ne permettent pas de signer une convention de stage conforme à la loi française. Les étudiants et leurs familles sont par ailleurs souvent induits en erreur par une utilisation frauduleuse du logotype officiel de la République française, mis en avant comme garantie de qualité."

Nous avons donc voulu vérifier... Si vous saisissez, dans votre moteur de recherche préféré, les mots "obtenir une convention de stage rapidement", vous découvrirez dans les liens sponsorisés, des sites qui proposent ces précieux sésames moyennant finances.

Sur le premier site visité, site français, nous sommes accueilli par une annonce sans aucune ambiguïté : "Pour toute inscription à l'une de ses formations, FAC FOR PRO vous délivre immédiatement et gratuitement une convention de stage. Vous serez accompagné individuellement par un professeur référent en amont pour vos démarches de stage et tout au long de votre stage en entreprise".

L'habillage "légal" est habile. Le site précise que la convention est gratuite, à la condition que l'étudiant suive une formation qui elle, est naturellement payante (de 550 à 1990 euros). Certes, FAC FOR PRO précise en toutes lettres qu'il "a vocation à dispenser des cours à distance aux étudiants" mais sans jamais faire mention de l'obligation faite par la loi d'assister à des cours en présentiel pour obtenir une convention de stage...

De plus, il rajoute un logo barré des couleurs nationales du plus bel effet qui précise que le site possède une déclaration d'activité numéro 3016 obtenue, a priori, auprès du Rectorat de Paris. Ce dernier nous répond qu'effectivement, "tout établissement d'enseignement supérieur doit être déclaré au rectorat compétent, mais la déclaration n'a aucune valeur d'agrément, de compétences, ni hélas de sérieux".

En poursuivant notre recherche sur le web, nous trouvons un article du Monde publié le 26-11-2015 intitulé : Malgré la loi stagiaires, les abus continuent. Au bas de cet article, nous découvrons un Droit de réponse de l'Institut d'enseignement supérieur privé FAC FOR PRO.

L'institut s'estimant mis en cause dans la première version de l'article (du 12-11-2015) explique, entre autre, que "FAC FOR PRO est un Institut d'enseignement supérieur privé et non un site ayant pignon sur web ainsi qu'en atteste la déclaration d'activité 3016 délivrée par le Rectorat de Paris et librement accessible en cliquant sur son logo ce qui est l'assurance et non un simple signe de garantie du contrôle pédagogique de l'Etat.".

Nous retournons immédiatement sur le site de FAC FOR PRO afin de vérifier l'existence de cette "déclaration d'activité 3016 délivrée par le Rectorat de Paris". Si nous n'avions pas dû remettre cet article à l'heure, nous serions encore en train de cliquer en vain sur un logo qui n'ouvre... que sur lui-même.

Après plusieurs heures de visite, nous ne pouvons que déconseiller aux étudiants de s'adresser à ces sites "pourvoyeurs de conventions de stages". Ils vont dépenser de l'argent pour rien et les formations proposées sont en contradiction avec la loi puisque non présentielles. Bref, activer son réseau en tout sens est nettement préférable pour trouver un stage et la "convention associée".

En savoir plus
(1) Le ministère rappelle à l'ordre des sites internet proposant irrégulièrement des conventions de stages



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]