L'Institut de l'Engagement : vous connaissez ?

19-10-2015 ACTUASSO LIBRE
Créé et présidé par Martin Hirsch, l'Institut de l'Engagement se veut être un révélateur des talents des volontaires du service civique. Il s'adresse donc à des volontaires repérés pour leur potentiel, la qualité de leur engagement et l'intérêt de leur projet d'avenir. Pourquoi pas, l'idée est bonne. Apporter aux volontaires repérés, des outils pour révéler leurs talents et leur permettre d'accéder à des formations, des emplois ou des soutiens est une initiative heureuse.

De fait, il est le chaînon manquant entre le service civique et le secteur professionnel.

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, qui permet de donner de son temps pour les autres et d'en prendre pour soi. Il est ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme (1).

Et à la fin de son engagement en Service Civique, chaque volontaire peut candidater afin de faire partie de l'Institut de l'Engagement qui, s'il est retenu, lui apportera un parrain qui le conseillera et l'appuiera dans son projet d'avenir (2).

Changer de nom, à quoi bon ?
L'Institut de l'Engagement se nommait auparavant l'Institut de Service civique. Martin Hirsch (3) a cru bon de changer son nom. Lorsque l'on connait le prix que peut coûter une telle opération, on ne peut que s'interroger sur les motivations qui ont présidé à cette modification, qui malgré les explications fournies (4), ne s'imposait visiblement pas.

Certes, l'Institut de l'Engagement fonctionne sur fonds privés. Et la liste des entreprises qui le soutiennent par des dons et des mécénats est impressionnante.

Mais on ne peut s'empêcher de poser la question qui fâche : faire disparaître l'expression Service civique d'un institut privé qui n'a de sens que parce qu'il s'appuie justement sur le service civique pour fonctionner, n'est-ce pas la première pierre d'une privatisation du Service civique ?

On sait que François Chérèque, président de l'Agence du service civique, est favorable à cette "ouverture" au privé. Le fait qu'il soit également président du conseil d'administration du think tank de gauche Terra Nova n'y est sûrement pas pour rien...

En savoir plus
(1) L'Agence de service civique

(2) L'Institut de l'Engagement

(3) Et Emmaüs inventa les compagnons esclaves

(4) Martin Hirsch, président de l'Institut de l'Engagement revient sur le changement de nom de l'Institut - vidéo



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif