L'observatoire des subventions tient sa lorgnette à l'envers

05-11-2013 ACTUASSO LIBRE
Nous avons déjà écrit sur cet Observatoire. Il ne mériterait pas un nouvel article si l'actualité, sans cesse, ne montrait que la philosophie essaimée par ce genre de sites ne faisait petit à petit son chemin dans une opinion troublée et qui a des raisons de l'être. De plus, il n'est pas sain de laisser libre court à une association qui se nomme pompeusement Observatoire des subventions, de s'ériger comme tel sans lui opposer une contradiction.

Surtout que depuis, le désormais "ras le bol fiscal" est passé par là... avec son cortège de désinformations qui peut conduire à l'explosion de Quimper du dimanche 3 novembre qui était un curieux mélange d'antagonismes...

En effet, on peut toujours discuter du bien fondé de tel ou tel impôt. Mais si trop d'impôts tue l'impôt (ce qui reste à prouver, lire La courbe de Laffer sur Wikipedia), moins d'impôt tue l'Etat aussi sûr que 2+2 = 4.

Et l'association Contribuables associés, qui est en quelque sorte la maison mère de l'Observatoire des subventions, n'est en aucun cas un regroupement de contribuables en colère (encore une fois, cela pourrait se comprendre) comme il plait à se présenter.

La Une du site Contribuables associés est assez parlante pour qui s'intéresse à l'actualité avec le décryptage nécessaire dans l'oeil et une mémoire bien affûtée...

En ce qui concerne le site de l'Observatoire des subventions, une rapide visite permettra, aux lecteurs avertis de la vie associative, de constater que la philosophie suivie n'est pas sans arrières pensées... ni sans une profonde méconnaissance du fonctionnement des associations.

Comprendre la désinformation et ses bénéficiaires
A l'approche des municipales de 2014, le site "Contribuables associés" propose un outil à ses visiteurs : l'Argus des communes. Il s'agit d'aider l'électeur à connaître le niveau d'endettement de sa commune à l'aide d'une note allant de 0 à 20. Bonne initiative me direz-vous.

Oui mais les notes délivrées à chaque commune ne tiennent pas compte :
- de l'investissement réalisé (qui est une richesse pour la commune),
- de la projection des remboursements de la dette.

Donc, des communes qui n'ont aucun problème d'endettement (c'est à dire avec une gestion normale des dépenses d'investissement) se voient dotées d'une note proche de 0 tout simplement parce que l'outil utilisé ne prend pas en compte toutes les données nécessaires pour ce genre de comparatif. En bref, il s'agit de chiffres bruts sans aucun lien avec la réalité comptable.

Pour masquer le trucage, le site se cache derrière deux inventions :
- l'Argus des communes, titre aussi ronflant que l'Observatoire des subventions et tout aussi creux,
- les données publiées proviendraient de la Direction générale des collectivités locales et du ministère de l'économie.

Le mensonge de ce dernier point est facilement vérifiable : Etudes et statistiques locales - collectivites-locales.gouv.fr

Pour qui roule l'association Les contribuables associés et ses nébuleuses comme l'Observatoire des subventions ?
Toutes les municipalités françaises sont tenues aujourd'hui par des partis dit de gouvernement. Le FN en est pour le moment exclu. La petite phrase située sous le moteur de recherche de l'Argus des communes est révélatrice : "Pour bien voter aux élections municipales de 2014, l'Argus des Communes de Contribuables Associés est à votre disposition !".

L'association "Les contribuables associés" est simplement une officine grossièrement dissimulée du parti de Marine Lepen avant que cette dernière ne fasse de son discours politique, un copier-coller de celui de l'extrême gauche pour ratisser plus large. Bref, plus que du Marine dans le texte, c'est du Jean-Marie dans la philosophie.

En savoir plus
Tapez sur les associations, il en restera toujours quelque chose. Notre article sur l'observatoire des subventions - Lettrasso du 26-02-2013

L'observatoire des subventions est devenu l'observatoire des gaspillages, un raccourci très parlant.

Le Figaro puise ses infos aux meilleures sources dont l'observatoire des subventions : Ces très «chères» associations - Le Figaro du 29-06-2012

Qui connait le jaune budgétaire ? - Lettrasso du 10-02-2009

La liste de toutes les subventions pour toutes les associations - Lettrasso du 19-04-2011

Faut-il sauver le mécénat ? - Lettrasso du 26-06-2012

Les associations coûtent trop cher - Lettrasso du 03-07-2012

Qui se cache derrière l'association "Contribuables Associés" ? La réponse d'un maire...



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique