La connerie est infinie, c'est là sa vraie grandeur

05-06-2018 SOCIETE LIBRE
On ne s'en rend pas toujours compte, mais on s'habitue vite. Souvenez-vous des débats autour des premiers tweets de Trump. Nous étions tous choqués de ce que nous prenions alors pour de la bêtise. Depuis, les débats ont cessé, mais pas les tweets et les crises croisent les morts dans le sillage d'un fou démocratiquement élu. Difficile accointance avec l'époque.

Il faut bien reconnaître qu'il n'est pas le seul et l'Europe va devoir apprendre le surf pour tenir debout sur la vague du populisme qui déborde des urnes.

Trump est-il à l'image de son pays ? Sans faire de l'antiaméricanisme primaire (il sait très bien le pratiquer lui-même), on peut tout de même s'interroger sur ce qui circule exactement entre deux oreilles américaines. Avec 11 650 morts par armes à feux en 2017, le pays vit une guerre civile qui ne dit pas son nom. Il est plus dangereux d'aller au lycée là-bas que de traverser la méditerranée sur une embarcation de fortune : 3 100 migrants morts ou disparus en mer en 2017.

Rapprocher ces morts n'est pas faire outrage, tout le monde ou presque s'en fou des migrants. Peu importe qu'ils meurent en mer ou s'entassent dans des camps saturés, l'important, c'est qu'ils ne viennent pas chez nous. La moindre petite idée un peu humaniste à leur encontre fait gagner plusieurs points dans les sondages à tous les populistes qui en ont fait leur fonds de commerce. Il y a comme une tension sur le sujet.

Alors ne nous moquons pas de Trump, il n'est que l'image torve de notre époque. Et puis, les américains sont de grands enfants, n'est-il pas ? Le samedi 2 juin, un des ces vieux gamins, agent du FBI de son état, passait du bon temps dans un bar à Denver (Colorado). S'amusant à effectuer des figures acrobatiques, l'homme a perdu son arme qui est tombée lourdement sur le sol. Sans doute affolé à l'idée qu'on ne lui la vole, il s'est précipité pour la ramasser, un coup de feu est parti, blessant un client à la jambe.

Cette histoire vraie nous apprend plusieurs choses. Dans ce pays, les agents du FBI en congés se promènent avec une arme chargée, sans cran de sécurité et à la détente si sensible qu'un simple touché fait partir la balle. Le FBI passe pour l'une des meilleures polices du monde et ses agents pour les mieux formés. Que retenir d'une telle histoire ? Qu'un tel niveau de connerie ne peut que nous amener à penser que Trump a encore de beaux jours devant lui. Et pas nous.



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 064 associations inscrites

L'annuaire des 29 064 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 261 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations