Le peuple est moins courageux que ses dirigeants

11-04-2016 SOCIETE LIBRE
Luc Ferry est un philosophe. Il est même à la philosophie ce que l'aspartame est au sucre : un édulcorant. Il ne pense pas le monde, il le réfléchit comme un miroir. Ancien ministre de l'éducation nationale, il avait souhaité, en 2003, expliquer aux enseignants les raisons des réformes qu'il conduisait. Il fit donc éditer un livre : "Lettre ouverte à ceux qui aiment l'école" qui fut envoyé aux enseignants de toute la France pour expliquer sa politique.

Ceux-ci, visiblement émus du geste, utilisèrent l'ouvrage pour dresser des barrages aux portes de plusieurs académies pendant le mois de grève que le ministre avait provoqué par manque d'empathie pour le corps enseignant.

Professeur à l'université Paris-Diderot, il n'aurait assuré aucun enseignement pendant quatorze ans (selon Le Canard enchaîné) tout en touchant son salaire de 4500 euros mensuels. Bref, comme on le voit, l'homme a de la ressource.

Aujourd'hui, il est à la retraite mais pas au repos. L'homme "chronique" comme on dit dans les milieux branchés. Du Figaro à différentes radios et télévisions, le penseur délivre la bonne parole. Certes, parole légèrement orientée par les élites qu'il fréquente au Club du Siècle (1), mais parole tout de même.

Loi Travail : un peuple moins courageux que ses politiques ! (2)
Dans cette chronique du Figaro du 16 mars dernier, le philosophe enfile les perles ultralibérales comme une bigote égrène son chapelet.

Et on a droit aux immortelles :
- "c'est en mettant de la flexibilité dans le marché du travail que l'on parvient à éradiquer le fléau du chômage",
- "l'actuel projet de loi sur le travail va globalement dans le bon sens, est malgré tout rejeté par sept Français sur dix, comme ,en d'autres temps, l'utile réforme du CPE proposée par Villepin",
- "Manifestations pour le chômage, donc, et non pas contre !".

Le reste de cette prose étant réservé aux abonnés du Figaro, vous comprendrez ami lecteur que nous en restions là.

C'est bien connu, le peuple est peureux. Il a même peur de son ombre le bougre. Il a surtout peur de perdre son boulot ou de finir précaire, ce qui n'arrivera jamais à Luc Ferry, lointain cousin d'un Jules qui démocratisait le savoir avec les "Hussards noirs de la République". Temps bien plus heureux où le peuple devait travailler 70h par semaine, 6 jours sur 7, sans repos ni assurance sociale, et avec qui le patronat des 200 familles jouait au yoyo.

Un temps bénit des dieux pour une classe dirigeante de droit divin qui ne voulait rien lâcher et qui enverra le bon peuple transit de peur mourir dans les tranchées de 14-18, histoire de lui apprendre à se révolter.

En 1936, après la victoire du Front Populaire et des premiers "congés payés", le patronat de l'époque prévoyait "le début d'une catastrophe économique sans précédent en France", "les congés payés feront plus de dégâts à l'industrie et à l'artisanat que les destructions de la grande guerre", "dans 3 ans la France sera ruinée".

Trois ans après, la France capitulait sous la botte Allemande et la trahison d'une grande partie de l'élite qui préférait Hitler plutôt que Blum. La Révolution Nationale de Pétain supprima rapidement les acquis du Front Populaire et le peuple, toujours la peur au ventre, retourna à la précarité comme on retrouve une vieille amie...

La fin de la seconde guerre mondiale apporta dans ses bagages le "Programme du Conseil National de la Résistance" qui ne tenait que sur deux pages qui allaient bouleverser l'histoire de la France et de son peuple : "sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des féodalités économiques, droit à la culture pour tous, presse écrite délivrée de l'argent et de la corruption, lois sociales agricoles, etc."

Il aura fallu attendre les années 80 pour que les élites, qui s'étaient entre temps mondialisées, tiennent enfin leur revanche et commencent à envisager sereinement le détricotage idéologique du CNR par une dérégulation économique qui a transformé les peuples en concurrents dans un "moins disant" économique.

Et la "philo-bonheur" pouvait enfin s'imposer à tous avec sa rhétorique de pacotille et son bling-bling de façade sous l'Auguste diktat du désormais célèbre : "Il n'y a pas d'autre alternative".

Luc Ferry est un prophète de ce bonheur là avec son kit prêt-à-penser en bandoulière. Il trimbale avec lui tout un monde simplifié où chacun est à sa place et se doit d'y rester. Face à cette "philo-bonheur" se profile pourtant un monde où le tragique de l'Histoire signe son retour, où la science autorise tous les fantasmes et où le règne des intégrismes ne fait que commencer...

Dans ce monde qu'il ne comprend pas, il ne reste effectivement à l'homme Ferry, qu'à cultiver son nombril en s'imaginant lointain disciple de Socrate, Lucrèce, Sénèque ou encore Épicure. En un temps fort fort lointain, Confucius écrivait : "Lorsque l'on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n'est pas forcément le pot qui est vide."

En savoir plus
(1) La fiche Wikipédia du Club du Siècle

(2) Loi Travail : un peuple moins courageux que ses politiques - La chronique de Luc Ferry dans le Figaro



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Revalorisation du seuil de franchise d'impôt pour les associations

17-05-2021

Chaque année, le plafond de chiffre d'affaires relatif aux activités accessoires permettant aux associations d'être exonérées des impôts commerciaux est revalorisé en fonction de

Reprise : le point sur la situation de la pratique culturelle associative

17-05-2021

La situation financière des structures culturelles associatives (formation artistique ou pratique et création) se dégrade de plus en plus : 40 % des adhérents n'ont pas renouvelé

Soutenir l'engagement des bénévoles et des salariés après la crise Covid19

17-05-2021

La situation du monde associatif, qui était déjà bien fragile, l'est encore plus en cette période de situation sanitaire incertaine. C'est une évidence. Si l'obligation de

Comment aider les bénévoles en matière de gestion associative ?

10-05-2021

Les impacts de la crise sanitaire pour les acteurs bénévoles de la solidarité, de l'entraide et de l'intérêt général sont profonds. Comment aider les bénévoles, porteurs des

Associations : comment bien appliquer le règlement ANC 2018-06 et sa mise à jour ?

10-05-2021

Les dispositions du règlement ANC 2018-06 s'appliquent à toutes personnes morales de droit privé non commerçantes, à but non lucratif, qu'elles aient ou non une activité

Le point sur l'attribution des numéros Siren et Siret pour les associations

10-05-2021

Une association ne doit être immatriculée au répertoire national des entreprises et des établissements, appelé également répertoire Sirene (système informatique pour le répertoire

Ce que la loi Justice de proximité apporte aux associations

03-05-2021

La loi améliorant l'efficacité de la justice de proximité et de la réponse pénale (1) a été publiée au Journal officiel du 9 avril 2021. Pour le ministre de la Justice, l'équation

Télédéclaration des dons manuels et des sommes d'argent

03-05-2021

Le décret 2019-1565 du 30 décembre 2019 (1), relatif aux modalités de déclaration en matière d'enregistrement, a supprimé la déclaration des dons manuels via le formulaire Cerfa

Quelle reprise pour les petites manifestations culturelles ?

03-05-2021

Si la crise sanitaire a touché profondément la plupart des secteurs économiques de notre pays, il en est un qui, sans une aide conséquente de l'Etat et des collectivités locales

Le redressement judiciaire d'une association

26-04-2021

La crise sanitaire que nous traversons conduit un certain nombre d'associations à se retrouver en état de cessation de paiements (1). Situation difficile qui se produit lorsqu'une

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

I suggest reshaping the whole of the alternatives

18-05-2021

Je suggère de remodeler la globalité des alternatives. Telle est la traduction du titre de cet article. Comme vous pouvez-vous en rendre compte, cela ne veut absolument rien dire.

Situation des associations : l'enquête de l'Insee

11-05-2021

L'enquête Situation des associations en 2018 a été opérée par l'Insee fin 2019. Les données collectées ne couvrent donc pas la période de la crise sanitaire. L'objectif de cette

Le Chacaltaya a coulé

04-05-2021

L'horizon est formé de dizaines de milliers de points rouges minuscules qui transpercent un brouillard qui n'est pas d'altitude même si nous sommes à 5 395 mètres. Le mont

Eole aime un peu trop la Gironde

26-04-2021

Etendue, c'est le mot. Une étendue sans fin. Pas d'horizon, puisque toujours renouvelé, chacun de nos pas le repousse plus loin, toujours plus loin. Le plat n'est pas une ligne,

La cécité du cétacé

20-04-2021

Jean Carmet, le regretté acteur, répétait souvent à ses amis une phrase aussi drôle que vraie : "Un sous-marin, pour une baleine, c'est un gros suppositoire". Pourquoi cette

Le masque d'après

13-04-2021

Le masque n'est obligatoire en France, dans les lieux clos, que depuis le 20 juillet 2020. Avant, il ne l'était pas. Cela dit, le pays n'en avait pas non plus. Ceci expliquant

Comment rendre visibles les invisibles ?

06-04-2021

En 2020, 535 personnes SDF sont mortes dans la rue. Elles avaient 49 ans de moyenne d'âge. Depuis début 2021, 99 personnes ont suivi ceux de 2020. L'association "Morts de la rue"

Pour 170 000 balles de trop

30-03-2021

Nous sommes en pleine pandémie, difficile de le nier. Notre président nous avait bien prévenu : "Nous sommes en guerre". Mais les Français que nous sommes, avions mal interprété

Le démantèlement de l'ONF met nos forêts en danger

22-03-2021

La situation de l'Office National des Forêts, qui gère les forêts publiques (un quart de la forêt française), ne cesse de se dégrader. Et les agents n'y sont pour rien. Depuis des

EHPAD : l'ouverture des portes se précise

15-03-2021

Nous avons un gouvernement formidable. Les ministres se répandent actuellement sur tous les médias pour nous expliquer qu'ils entendent assouplir le protocole sanitaire afin de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Vous avez des nouvelles du BOSS ?

17-05-2021

Le Bulletin officiel de la Sécurité sociale, BOSS, doit sa mise en ligne à la loi pour un Etat au service d'une société de confiance du 10 août 2018, dite "Loi Essoc" (1).

Engagement et participation de la jeunesse - Chiffres 2021

10-05-2021

C'est une évidence, la jeunesse n'est que la phase transitoire entre l'enfance et l'âge adulte. Une phase qui pendant longtemps a été relativement courte. Un jeune passait de

Le Mouvement Associatif se féminise

03-05-2021

Le Mouvement associatif a procédé à l'élection de sa nouvelle présidence lors de son Assemblée générale du vendredi 16 avril 2021. Et c'est Claire Thoury qui succède à Philippe

Quel monde associatif pour construire quelle société demain ?

26-04-2021

Tout comme il n'y a pas de société solidaire sans associations citoyennes, il y a pas de d'avenir acceptable sans fraternité. Or, nos structures sont le "jardin extraordinaire" de

Les appels à projets au bénéfice des associations et de l'ESS

19-04-2021

Afin de préparer la relance tant attendue de l'économie, le plan "France Relance" propose de très nombreux appels à projets au bénéfice des associations et de l'économie sociale

L'impact de la crise sanitaire sur les SCOP et SCIC

12-04-2021

Comme pour les associations (1), puis pour les structures de l'ESS (2), les sociétés coopératives et participatives (Scop) et sociétés coopératives d'intérêt collectif (Scic)

Le baromètre Cofac sur l'humeur des responsables associatifs culturels

06-04-2021

La COFAC (Coordination des Fédérations et Associations de Culture et de Communication) est une coordination qui rassemble une vingtaine de fédérations et plus de 40.000

Découvrir, connaître et apprendre le monde associatif avec l'IFMA

29-03-2021

L'Institut français du Monde associatif (IFMA) a été créé à Lyon en janvier 2019, à l'initiative d'une personnalité incontournable de la vie politique et associative lyonnaise :

Lancement précipité du Service Civique Solidarité Seniors

22-03-2021

Depuis 2010, date de la création du Service Civique, ce sont plus de 500 000 jeunes (âgés de 21 ans en moyenne) qui se sont engagés dans une mission. C'est un indéniable succès

Premier bilan de l'impact de la crise sur l'emploi associatif

15-03-2021

Depuis le début de la crise du COVID-19, c'est la première fois qu'une analyse est faite sur l'évolution de la conjoncture de l'emploi dans l'ESS au premier semestre de l'année

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+