Les fabriques d'initiatives citoyennes

13-07-2015 ACTUASSO LIBRE
Le 6 mars 2015, un Comité Interministériel à l'Égalité et à la Citoyenneté se réunissait. Cette réunion faisait suite aux attentats du 7 janvier. Il s'agissait alors de comprendre en quoi et pourquoi la France faisait face à un profond malaise social et démocratique. Et en tirer les leçons... Quatre mois après, une circulaire met en œuvre les mesures décidées dans les champs de la jeunesse et de la vie associative. Qu'en est-il exactement ? Les associations sont-elles vraiment prises en compte ?

"Etre comme assigné à son lieu de résidence ; se sentir bloqué, entravé dans ses projets ; être condamné à la précarité des petits boulots ; voir l'échec scolaire de son enfant sans pouvoir l'aider ; se dire que son propre destin est joué d'avance : voilà ce que vivent des habitants, dans des quartiers, en périphérie des grandes villes, mais aussi dans les territoires ruraux ou dans les Outre-mer." Nous aurions pu écrire ce texte, mais il n'est pas de nous. Il ouvre la synthèse "Egalité et citoyenneté" de la réunion interministérielle du 6 mars 2015.

Faire le constat, c'est déjà un début de réponse. C'est la circulaire du 22 juin 2015 qui est chargée de la mise en œuvre des mesures jeunesse, éducation populaire, vie associative décidées lors du Comité Interministériel à l'Égalité et à la Citoyenneté du 6 mars 2015.

C'est dans le cadre du programme 163 (1) que le gouvernement a décidé de mobiliser des moyens supplémentaires afin de renouveler les actions d'éducation populaire au profit des habitants des territoires fragiles, et notamment ceux qui vivent dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Un abondement de 10,18 M€ des crédits est prévu dès 2015.

Les Fabriques d'initiatives citoyennes
L'idée est de transformer les lieux accueillant du public (centres sociaux, MJC, maison de quartiers…) en "fabriques" d'initiatives citoyennes impliquant les habitants (mutualisation, mise en réseau, échanges de pratiques) et développant l'engagement bénévole.

Dès cette année, 20 premières Fabriques seront créées, dans 20 départements, avec le soutien de l'Etat. Un poste "Fonjep" (bénéficiant d'une aide à la rémunération de salariés permanents), accompagné d'une subvention d'amorçage de 30 000 € sera créé dès juillet. Des crédits pour la formation de leurs bénévoles pourront être sollicités à partir de 2016 via le Fonds de soutien à la vie associative.

Les projets devront être montés avec les acteurs locaux et prendre appui sur des lieux d'accueil du public existants. Une charte de référence, en cours de finalisation avec le mouvement associatif, sera prochainement diffusée. Un pôle ressources national sera mis en place pour accompagner les Fabriques.

D'autres mesures son prévues comme :
- une offre de loisirs éducatifs renouvelée pour les adolescents,
- le renforcement de la cohérence de la chaîne éducative.

Notre avis : La lecture du document de synthèse du Comité Interministériel à l'Égalité et à la Citoyenneté du 6 mars 2015 pouvait laisser entrevoir une réelle prise de conscience et surtout la mise en place d'un grand nombre de propositions très intéressantes. Las, le résultat n'est pas à la hauteur des espérances. Bien sûr, la disette budgétaire est passée par là. Mais, même si l'idée des Fabriques d'initiatives citoyennes est bonne, on ne peut que rester sur sa faim... Espérons qu'une autre circulaire interviendra bientôt... Document de synthèse du Comité Interministériel à l'Égalité et à la Citoyenneté du 6 mars 2015

En savoir plus
(1) Le programme n° 163 : Jeunesse et vie associative. Le programme "Jeunesse et vie associative" regroupe une partie des crédits alloués aux politiques en faveur de la jeunesse et du développement de la vie associative. Ces problématiques sont, par nature, partagées entre de multiples intervenants. Les politiques de jeunesse, comme celles qui accompagnent la vie associative ou l'éducation populaire, font en effet l'objet d'une mobilisation interministérielle importante dont il est rendu compte sur le plan budgétaire dans deux documents annexés à la loi de finances : le document de politique transversale "Politiques en faveur de la jeunesse" et le Jaune "Effort financier de l'État en faveur des associations". Extrait du bleu budgétaire de la mission sport, jeunesse et vie associative - Programme 163 du 07/10/2014

Circulaire n° DJEPVA/DIR/2015/219 du 22 Juin 2015 relative à la mise en oeuvre des mesures jeunesse, éducation populaire, vie associative du Comité Interministériel à l'Égalité et à la Citoyenneté du 06 Mars 2015

L'après Charlie : l'Etat redécouvre l'importance des associations - Lettrasso du 09-02-2015



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique