Moi Jean C. Bénévole, je souhaite être rémunéré

13-06-2016 BENEVOLAT LIBRE
Nous avons reçu, cette semaine, une lettre d'un bénévole associatif qui vit à Toulouse et qui aide sur son temps libre, l'antenne locale des Restos du coeur. Cette lettre nous a interpellé, tant ce qu'elle décrit nous semble correspondre à l'air du temps. Un temps dont les repères explosent les uns après les autres, sous les coups de boutoirs d'un "marché" libre de toute contrainte, débarrassé de toute régulation, et qui fonce sans entrave s'écraser de bon coeur contre le mur de la raison.

A la demande de Jean, nous protégeons son anonymat. Jean n'est donc pas son prénom et C n'est pas la première lettre de son nom. Voici dans son intégralité, sa lettre.

J'aide aux Restos du coeur depuis 2000. J'y suis allé parce que j'aimais beaucoup Coluche et que son association, sur Toulouse, aide vraiment les gens. Au début, je n'y allais qu'une fois par semaine. Puis, devant l'ampleur du travail, j'ai donné une soirée de plus. Cette antenne des Restos peut recevoir, en pleine campagne d'hiver, plus de 1500 personnes par jour. L'équipe bénévole est très sympa et l'ambiance nous aide dans les moments difficiles.

En 2014, la société d'aéronautique qui m'employait a préféré délocaliser ses activités de R&D (le carnet de commande était pourtant plein) vers un pays plus avantageux. Rien d'exceptionnel aujourd'hui. Je me suis donc retrouvé à 56 ans au chômage.

Naturellement, j'ai poursuivi mon activité aux Restos. Il était hors de question de laisser tomber tous ces gens qui comptent sur nous au quotidien.

Ma recherche d'emploi est demeurée vaine. Trop vieux, trop cher, plus dans le coup, les qualificatifs ne manquent pas pour "laisser à l'écart" et plus le temps passe, plus mes économies fondent. Certes, les enfants sont grands et travaillent tous. Mon épouse est professeur des écoles, la maison est payée, notre situation n'est en aucun cas désespérée.

Par simple comparaison avec la vie des gens que j'aide au quotidien à l'asso, je ne peux pas me plaindre. J'ai un toit, une famille aimante et de quoi payer mes cigarettes.

Début 2015, j'ai fêté en compagnie de tous les amis des Restos, mes 15 ans en tant que bénévole. Je n'oublierai pas cette soirée à la fois simple et chaleureuse. J'ai eu droit à un immense gâteau que nous avons partagé avec tous ceux qui étaient là et la Clairette de Die coulait à flot. Bonheur d'être là, de donner du temps aux autres et de recevoir d'eux tant de sourires, tant de regards, tant de silences...

Et puis, à la rentrée 2015, j'ai entendu que le président L.R. du Conseil Départemental de la Drôme, un certain Patrick Labaune, avait pris la décision de forcer les bénéficiaires du RSA à effectuer des heures de bénévolat au service des associations de son département.

Je ne sais pas expliquer ce qui m'a pris. Mais cette mesure m'a mis en colère. J'ai pris ma plume et je lui ai envoyé une lettre un peu verte selon mon épouse. C'était un cri du coeur, un ras le bol aussi. J'ai tenté d'expliquer à cet homme combien sa décision était stupide.

Etre bénévole, c'est s'engager librement, et gratuitement, dans une action au service des autres, sur son temps libre. Le fait de mettre en devoir, un bénéficiaire du RSA, à rendre compte de son activité bénévole auprès d'un représentant de l'Etat, est en contradiction totale avec la nature même d'un engagement basé sur le bénévolat. Peine perdue, je n'ai jamais eu la moindre réponse.

Et pourtant, il me semble lui avoir posé une question simple à comprendre :
- le bénévolat est-il toujours du bénévolat s'il est conditionné au versement d'une somme d'argent ?

Après lui, d'autres présidents de Conseils Départementaux LR ont suivi son exemple et par simple surenchère, ils en sont à exiger la présentation des relevés bancaires des bénéficiaires du RSA à des fins de contrôle. On imagine sans peine que la prochaine étape sera la couleur de peau ou bien la religion pratiquée...

Puisque ces politiques là nous tiennent dans un mépris total, quand ils se permettent de prendre en notre nom, des décisions inqualifiables de bassesses et de démagogies, je pense qu'il faut bloquer la machine. Je m'explique : ils souhaitent obliger les bénéficiaires du RSA à effectuer des heures de bénévolat pour mériter les 548,68 euros mensuels ? Très bien, parfait.

En retour, nous exigeons que l'Etat verse le RSA à tous les bénévoles qui oeuvrent dans toutes les associations de France au nom de la simple équité.

Je pense, mais je ne suis pas juriste, que pour cela, il faut déposer une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) auprès du Conseil d'Etat.

Vous pensez pouvoir nous aider dans ce combat ? Je vous propose donc de prendre contact avec le site qui nous transmettra vos coordonnées et ensemble, tentons de faire entendre raison à des hommes politiques qui ont les oreilles bouchées par un orgueil de caste, qui un jour, les étouffera.

Soyons plus forts qu'eux, simplement parce que nous sommes les plus nombreux et que 10 cerveaux valent mieux qu'un seul.

Bien à vous.
Jean

En savoir plus
Signez la pétition : Le RSA doit être versé à tous les bénévoles

Nous avons déjà reçu, à la date du 13-06-2016, de très nombreuses réactions. En voici une qui traduit bien le sentiment général.

Témoignage de l'association Sibylline Océans
Entièrement d'accord avec Jean, cessons de stigmatiser la misère quand les bénéficiaires du RSA sont déjà à la merci de la CAF, d'AS, etc... infantilisés et donc humiliés, qu'on leur coupe les vivres sans crier gare, que la saisine du CRA qui normalement suspend les décisions ne donne rien et qu'en plus les subventions aux associations sont inexistantes !

On nous prend vraiment pour des cons.

Notre asso ne s'occupe pas de gens du RSA mais des gens du RSA sont bénévoles chez nous et si l'on avait l'argent, on les embaucherait avec grand plaisir. Il y a des compétences magnifiques qui méritent vraiment d'être valorisées autrement que par de simples "merci" et de petites attentions qui ne leur permettent malheureusement pas une vie décente (548 euros me semble bien élevée comme somme, n'est-ce pas moins de 500 euros ?).

Quand l'humain sera-t-il placé au centre de la richesse sociale ? Quand cessera-t-on de pousser les "salauds de pauvres" vers la tombe. Ne rêvons pas, le RSA n'est là que pour éviter la révolte populaire et faire taire ses bénéficiaires.




Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Panorama fiscal et comptable pour la rentrée 2021 des associations

27-09-2021

Les modifications fiscales et comptables en direction des associations sont rares. Raison de plus pour analyser celles qui sont intervenues durant l'été. Dans cet horizon, on

Nomination d'un administrateur provisoire au sein d'une association

27-09-2021

Le fonctionnement des associations est de plus en plus similaire à celui des sociétés et la gouvernance des deux structures se ressemble par bien des aspects au fil des années et

Associations : Nouvelles jurisprudences pour insuffisance d'actif

27-09-2021

Nous avons publié (1), en début d'année 2021, un article concernant les risques encourus par les dirigeants d'une association condamnés pour insuffisance d'actif dans le cadre

Associations : Comment justifier un licenciement pour motif économique ?

20-09-2021

Il y a difficulté économique lorsque une association connaît une évolution significative de ses problèmes de trésorerie ou de tout autre élément de nature à justifier ses

Panorama juridique et social pour la rentrée 2021 des associations - Suite

20-09-2021

Les dispositifs de soutien aux associations et entreprises, compte tenu de la crise Covid, qui ont été mis en place à partir du mois de mai 2020, ont été une nouvelle fois

Retour à la liberté pour les associations indépendantes de locataires ?

20-09-2021

C'est la loi 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté (1) qui a privé les associations indépendantes de locataires, de présenter des listes aux

Panorama juridique et social pour la rentrée 2021 des associations

13-09-2021

Nous poursuivons notre travail d'information et d'analyse des lois et décrets qui continuent de sortir et qui concernent la vie des associations totalement ou en partie seulement.

Les associations soumises au code des marchés publics

13-09-2021

Une association peut-elle être soumise aux règles des marchés publics ? En tant que personnes morales de droit privé, les associations peuvent être concernées par la commande

Le CESE fait la chasse aux associations en son sein

13-09-2021

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), depuis la loi organique du 15 janvier 2021 (1), a été dans l'obligation de diminuer de 25% le nombre de ses membres, soit

Les juristes se mobilisent contre l'obligation vaccinale

06-09-2021

En France, seul le législateur peut rendre un vaccin obligatoire pour l'ensemble de la population ou pour une partie de celle-ci. Une décision (1) du Conseil constitutionnel (en

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Prendre un train en marche

27-09-2021

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

L'archéologie expérimentale reconstruit le passé

20-09-2021

On pense souvent que l'archéologie expérimentale est une discipline récente. Or, l'un des pionniers en la matière est Napoléon III. Il ordonne ainsi la construction et

Un tube de l'été

13-09-2021

Un tube de l'été, c'est une chanson que tout le monde connaît. Même ceux qui n'étaient pas nés à sa sortie. Par exemple, Joe Dassin avec son Eté indien, Christophe et ses Mots

Etre l'ami d'Amy

06-09-2021

Elle était une petite fille de la classe moyenne londonienne. Son père était crooner à ses heures perdues et sa grand-mère fut une figure connue dans le Londres des années 1940.

Le musée numérique de la Sacem fête ses trois ans

30-08-2021

Le musée numérique de la Sacem offre de nombreux avantages aux visiteurs. En premier lieu, il est gratuit ce qui est important. Il n'exige pas de Pass Sanitaire (et pour cause) et

Sur les rives du lac Karachaï

24-08-2021

Dans l'extrême sud de l'Oural, aux confins des steppes du Kazakhstan, régnaient des hivers rigoureux. La neige s'infiltrait de partout, un peu comme le sable du désert. C'est

Actualisation de la charte pour les PTCE

26-07-2021

Les Pôles Territoriaux de Coopération Economique sont des outils pour développer des projets coopératifs économiques innovants et solidaires à l'échelle d'un territoire. Reconnu

Point de pêcheurs parmi les fidèles

20-07-2021

Nous n'avons pas oublié cette fameuse phrase que prononça François Hollande en janvier 2012 lors de la campagne électorale à l'occasion de l'élection présidentielle de 2012 : "Mon

La langue des oiseaux : un langage ludique et secret

15-07-2021

Longtemps considérée comme une langue d'initiés, la langue des oiseaux est un système de codage occulte lié à l'alchimie et à la poésie hermétique (1). Dès le 20ème siècle, cette

Quand Sherlock Holmes se trompe de coupable

06-07-2021

L'histoire commence durant l'été 1917 à Cottingley, petit village situé dans la région du Yorkshire en Angleterre. Planté à la périphérie Nord-Ouest de la ville de Bradford, il

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

UrgencESS : moins de 5000 petites associations aidées

27-09-2021

Au mois de janvier 2021, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, en charge de l'Économie sociale, solidaire et responsable, Olivia

Mon asso, je l'adore alors j'y adhère !

20-09-2021

Parce que cette crise sanitaire est inédite, il faut y répondre de façon inédite également. Ainsi, pour la première fois, l'ensemble des réseaux associatifs se mobilisent pour

La participation des jeunes dans la vie associative

13-09-2021

L'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (Injep) a publié, pendant l'été, une enquête sur la participation des jeunes dans la vie associative française. Une

Un moteur de recherche d'activités associatives signé HelloAsso

06-09-2021

La crise sanitaire a touché de plein fouet de très nombreuses associations. L'arrivée du Pass Sanitaire n'arrange rien. Mais, en cette rentrée 2021 particulière, il faut maintenir

Les fiches du kit régionalESS : une très bonne idée

30-08-2021

Le Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES) réunit certaines collectivités territoriales qui s'engagent pour le développement de l'Économie

Libertés associatives : un guide pour défendre nos droits

23-08-2021

La loi confortant le respect des principes de la République dite loi contre le séparatisme a été définitivement adoptée par l'assemblée nationale le 23 juillet 2021. Le Conseil

Associations : la loi confortant le respect des principes de la République

26-07-2021

La loi confortant le respect des principes de la République dite loi contre le séparatisme a été définitivement adoptée par l'assemblée nationale le 23 juillet 2021. Suite à une

Le sentiment d'injustice domine en France

20-07-2021

C'est le 2 juillet 2021 que le Conseil national des barreaux a publié les résultats d'un sondage réalisé par l'IFOP avec pour thème : "Les Français et l'injustice". Et le constat

Remplacer un salarié absent : le délai raisonnable

15-07-2021

Beaucoup de salariés l'ignorent et sans doute également un certain nombre de responsables associatifs. En effet, si l'article L. 1225-9 du Code du travail (1) interdit le

Connaissez-vous CartEco ?

05-07-2021

CartEco (1) est une carte numérique interactive qui permet aux citoyens, aux entreprises et aux collectivités locales de retrouver tous les acteurs de l'Economie Sociale et

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+