Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020 SOCIETE LIBRE
Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en 1947 relate la dévastation de la ville d'Oran par la peste dans les années 40. De la prise de conscience de l'absurde, à la révolte en passant par la solidarité, cette oeuvre présente effectivement bien des analogies avec notre crise sanitaire. Mais lorsque l'humanité est touchée dans sa globalité, n'est-ce pas toujours le cas ?

Dans la ville d'Oran envahie par la peste, l'homme n'est plus que souffrance. La peste est, pour Camus, la représentation de la barbarie, du nazisme, de l'occupation allemande.

Et face à ces cadavres amoncelés, décomptés, brûlés ou jetés à la fosse commune, le docteur Rieux incarne à la fois la résistance face à la détresse et le témoignage de la solidarité collective. Cet homme se lève et dit non. De ce refus naîtra la résistance face à la peste brune du nazisme. Mais Rieux va plus loin en témoignant de la lutte terrible que l'homme mène contre la maladie. Dire pour comprendre, car pour Camus comme pour Rieux : "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde."

Mais loin de ne donner que la posture du penseur à son docteur Rieux, Camus le pousse également au combat et à la victoire. En effet, face à cette peste inlassable et implacable, la guerre est rude et se doit d'être continuée dans une persévérance qui frise l'héroïsme pourtant refusé par Rieux. Pour lui, la révolte est nécessaire et la prise des armes indispensable : "Ne marche pas devant moi, je ne te suivrai peut-être pas. Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas. Marche à côté de moi et sois simplement mon ami."

M. Laurent Bibard est professeur en management et titulaire de la chaire Edgar Morin de la complexité. Il a publié une tribune dans The Conversation intitulée : "Penser l'après : En quoi Camus est-il indispensable pour nous aider à sortir de la crise ?" (1) L'introduction de son article donne le ton : "commençons à penser la vie post-crise, à nous outiller pour interroger les causes et les effets de la pandémie, et préparons-nous à inventer, ensemble, le monde d'après."

Après un passage un peu obscure sur les points communs entre le capitalisme, le marxisme et "avec les idéologies les plus extrêmes de notre temps", notre penseur fait intervenir Camus en détournant la pensée profonde de l'auteur de "L'homme révolté". M. Bibard nous invite à "Ne pas aggraver la crise : éviter tout esprit d'accusation". Et de justifier cette attente en présentant Camus comme un penseur qui n'accuse jamais personne.

Et de citer un passage de La Peste dans lequel Rieux porte un regard étonné sur les habitants d'Oran : "Leur première réaction, par exemple, fut d'incriminer l'administration." Et notre penseur Bibard de poursuivre pour ceux qui n'auraient pas encore compris où il souhaitait emmener le lecteur : "Camus anticipe ce que nous avons vécu ou ce que nous sommes en train de vivre, qu'il est vital de ne pas intensifier. Ce qui est fondamental dans cette observation, est l'inconséquence en quoi consiste toute accusation lorsque l'on est au pied du mur, quand l'urgence est de répondre à la question de savoir comment l'on va sortir de la crise."

Dans un sabir mi chrétien mi philosophique, M. Bibard utilise Camus pour nous faire comprendre que rechercher la responsabilité des gouvernants dans la crise sanitaire et bientôt économique qui nous affecte est une perte de temps : "Outre les urgences sanitaires en tant que telles, l'urgence est de cesser de regarder les poutres dans les yeux des voisins, et de redéfinir sans cesse ensemble le métier de vivre." Tout comme l'administration dans "La Peste" représente Pétain qui a totalement assumé la collaboration, comment ne pas juger nos responsables politiques qui ont été dans le déni systématique du manque de masques, tests, lits, respirateurs, etc. ?

Enfin, présenter Camus comme un penseur de la sagesse est pour le moins un raccourci saisissant. Dans "l'Homme révolté", Camus écrit "La première et la seule évidence qui me soit donnée, à l'intérieur de l'expérience absurde, est la révolte." Fondamentalement pour Camus, la révolte, même individuelle ou individualisée, est la justification de l'appartenance à un collectif : "Je me révolte, donc nous sommes". Ce n'est pas bien, M. Laurent Bibard, de faire mentir les morts pour une injuste cause : dédouaner le pouvoir politique en place de toute responsabilité dans la situation traversée par le pays.

En savoir plus
(1) Penser l'après : En quoi Camus est-il indispensable pour nous aider à sortir de la crise ?

La Peste de Camus - Librairie en ligne Mollat

L'homme révolté de Camus - Librairie en ligne Mollat

Un texte formidable de Patrick F. Cavenair : Albert Camus et le Covid-19 : nouvelles chroniques du Dr Rieux







Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Reconnaissance de dette pour une association : que dit la loi ?

18-06-2024

Une reconnaissance de dette est un document attestant la nature d'un prêt entre deux particuliers. C'est un acte à travers lequel un individu s'engage à confirmer le fait qu'il

Action humanitaire internationale : le financement public en question

18-06-2024

La coopération internationale de l'aide humanitaire, englobe toutes les activités des organisations qui soutiennent les personnes en détresse et encouragent le développement

Panorama associatif numéro 104 : juin 2024

18-06-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Panorama associatif numéro 103 : début juin 2024

11-06-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Licenciement d'un salarié protégé au sein d'une association

11-06-2024

Le licenciement d'un salarié protégé, au sein d'une association comme dans une entreprise, suppose la délivrance préalable d'une autorisation administrative par l'inspection du

Tout savoir sur la déclaration des bénéficiaires effectifs des associations

11-06-2024

Depuis la loi du 10 avril 2024 (1), dite loi "DDADUE" (Diverses Dispositions d'Adaptation au Droit de l'Union Européenne en matière d'économie, de finances, de transition

Gestion de fait : comment éviter la faute ?

04-06-2024

La définition d'une gestion de fait se traduit comme le maniement non autorisé de deniers publics ou assimilés. En d'autres termes, toute personne, qui n'a pas la qualité de

Motif économique de licenciement : quid de la non lucrativité ?

04-06-2024

En matière de licenciement économique, les difficultés invoquées par l'employeur doivent être réelles et sérieuses pour constituer un motif économique légitime de licenciement. Il

Activité d'intérêt général, quelle structure choisir : association ou société à mission ?

04-06-2024

Une société à mission est une "qualité" attribuée aux sociétés qui intègrent des objectifs sociaux dans leurs statuts (loi Pacte du 22 mai 2019). La société à mission se donne

Panorama associatif numéro 102 : fin mai 2024

28-05-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Peut-on encore s'inscrire sur les listes électorales pour les législatives 2024 ?

18-06-2024

Les 30 juin et 7 juillet prochain auront lieu les élections législatives. Le délai extrêmement court entre la parution du décret 2024-527 du 9 juin 2024 portant convocation des

La dite solution d'une dissolution

11-06-2024

Nous recevons beaucoup de courriers de nos lecteurs. Souvent, il faut bien le reconnaître, c'est pour nous morigéner sur certaines de nos prises de position. Parfois, on nous

1 an de nettoyage social avant les Jeux Olympiques de Paris 2024

04-06-2024

Le 31 octobre 2023, nous avons publié un article intitulé : "Le revers de la médaille". Il s'agissait alors de relayer le cri d'alarme lancé par Médecins du Monde et plus de 70

Dérives sectaires : le renforcement du rôle des associations

28-05-2024

La loi n° 2024-420 du 10 mai 2024 (1) visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires et à améliorer l'accompagnement des victimes, a été publiée au Journal Officiel le

C'est pour la bonne cause

21-05-2024

Le sociologue Simon Cottin-Marx a publié, en septembre 2021, un livre au titre évocateur : "C'est pour la bonne cause" (1). Un ouvrage destiné à penser le travail associatif avec

Protection de l'enfance : hébergement, mentorat, parrainage et mensonges

14-05-2024

Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 7 février 2022, dite loi "Taquet", le parrainage et le mentorat sont enfin reconnus et font maintenant partie intégrante du dispositif de

Transition écologique : le HCVA s'adresse aux associations

07-05-2024

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation placée auprès du Premier ministre. Il est saisi de tous les projets de lois et de décrets concernant

Cour des comptes : plus de transparence dans la générosité publique

30-04-2024

Le contrôle de la Cour des comptes est principalement fondé sur le fait que les donateurs aux organismes concernés bénéficient d'un avantage fiscal, que celui-ci soit obtenu dans

La Défenseure des droits est inquiète de l'état de notre démocratie

23-04-2024

Dans son rapport annuel (1) d'activité 2023, la Défenseure des droits se montre très inquiète de la banalisation des atteintes aux droits et libertés. Elle constate une hausse

Pour faire des économies, allez au bistrot

16-04-2024

Faire des économies en allant au comptoir de votre bistrot préféré ? C'est possible grâce au concept du club-épargne en Moselle. Le club d'épargne est une association régie par

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Cautionnement associatif : les recours possibles

18-06-2024

Une association peut-elle se porter caution ? Oui, une personne morale peut aussi se porter caution. Par exemple, une association d'aide aux locataires peut se porter garant en

Financement des associations : le cri d'alarme du CESE

11-06-2024

Le 28 mai 2024, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté à l'unanimité un avis qui alerte (c'est un euphémisme) sur la situation critique des associations.

Certificat de formation à la gestion associative : l'indispensable Sésame

04-06-2024

C'est en 2005, que l'ex Conseil National de la Jeunesse devenu aujourd'hui Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ) a souhaité mettre en place une formation

Association syndicale libre : le respect des statuts avant tout

28-05-2024

Bien qu'elles répondent aux mêmes objets que les autres associations syndicales de propriétaires, les associations syndicales libres (ASL) ont un régime de déclaration très proche

La finance solidaire au service des associations

21-05-2024

Qu'est-ce que c'est que la "Finance Solidaire" ? La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations dont

Faut-il partager la valeur dans les structures de l'ESS ?

14-05-2024

La loi 2023-1107 du 29 novembre 2023 transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) sur le partage de la valeur en entreprise (conclu en février 2023 entre les syndicats et

Un guide mécénat pour prévenir les risques de corruption

07-05-2024

L'Agence française anticorruption (AFA) est un service à compétence nationale créé par la loi du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à

CESE : Evolution des modèles de financement des associations

30-04-2024

La commission Economie Finances du CESE s'est saisie d'un projet d'avis sur le financement du modèle associatif. Dans ce cadre a été lancé un questionnaire à l'attention des

Une nouvelle loi sur la vie associative en toute discrétion

23-04-2024

Au mois de décembre 2022 avait été mise en ligne une plateforme chargée de recueillir les doléances des responsables associatifs dans le cadre d'une "Grande consultation

Panorama de l'accès à l'emploi en France

16-04-2024

Selon l'INSEE, les personnes en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) (actifs occupés) sont celles âgées de 15 ans ou plus ayant travaillé (ne serait‑ce

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+