Seine Aval : quand le silence cache un désastre écologique absolu

22-10-2019 SOCIETE LIBRE
Le 3 juillet 2019 est un jour de grand départ en vacances. Les automobilistes qui roulent sur l'A14 découvre un lourd panache de fumée noire avec à sa base, des flammes imposantes. Ils allument leur radio de bord pour en savoir plus. Mais visiblement, les journalistes sont occupés ailleurs. Seuls les réseaux sociaux, vidéos à l'appui, traitent du sujet. L'incendie s'est déclaré dans la plus grande station d'épuration des eaux usées d'Europe, site classé "Seveso seuil haut".

Seine Aval, tel est le nom de cette gigantesque usine de traitement des eaux usées qui, sous les yeux médusés des automobilistes, est la proie des flammes.

Le site internet du SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l'Assainissement de l'Agglomération Parisienne), qui est l'exploitant de l'usine, nous apprend qu'elle s'étale sur 3 communes (Achères, Maisons-Laffitte et Saint-Germain-en-Laye) et 600 ha. Elle traite 60 % des eaux usées de 9 millions de Franciliens. C'est un bâtiment de 6000 m² qui a pris feu. Une unité de "clarifloculation" des eaux usées (élimination des particules en suspension) qui abritait plusieurs cuves de chlorure ferrique, une substance hautement toxique et corrosive.

Située au début de la chaîne de retraitement, cette usine était parcourue de colonnes en plastique, dans lesquelles circulait le chlorure ferrique. Ce sont plus de 70 pompiers qui vont se battre quatre jours pour venir à bout de l'incendie. Il faut dire, à leur décharge, qu'ils n'avaient pas d'eau sur place. Car, dans un site classé "Seveso seuil haut", donc a priori hautement sécurisé, l'architecte avait cru bon de faire passer les conduites qui alimentent en eau les poteaux d'incendie sous le bâtiment en flammes. De ce fait, il n'y avait pas d'eau sur place.

Le temps de faire venir un bateau pompe, diverses motos pompes et la célèbre grande échelle utilisée pour l'incendie de Notre-Dame de Paris, le feu avait ravagé l'essentiel des installations. Les pompiers se sont donc battus essentiellement pour que les flammes n'atteignent pas la "zone Biogaz" qui aurait provoqué une explosion catastrophique pour les riverains. Quelques jours après l'incendie, les élus convoquent les responsable du SIAAP qui confirment une pollution de la seine par le déversement d'eaux usées non traitées.

Il faut dire qu'ils pouvaient difficilement nier l'évidence puisque des tonnes de poissons morts flottaient au fil d'une eau privée d'oxygène par abus de carbone, conséquence de la pollution. L'association écologique "Robin des Bois" a jeté un pavé dans le marigot en publiant un communiqué dans lequel elle affirmait que cet incendie était le onzième accident sur le site de Seine Aval depuis le 10 avril 2017 et que le SIAAP avait fait l'objet de quatre mises en demeure de la part du préfet pour non conformité des tuyauteries et soudures du site.

Le syndicat, qui avait sans doute d'autres chat à fouetter, avait cru bon de les ignorer. Le préfet lui infligea donc une astreinte financière quotidienne jusqu'à l'achèvement des réparations. L'association révélait également que des charges de poussières de plomb, résultat de l'incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris (la célèbre pollution au plomb qui n'existe pas), se déversaient joyeusement dans les égouts de l'ouest parisien. Et que pour traiter tout ça en plus du reste, la disparition de l'usine n'allait pas arranger la situation.

L'alimentation d'une usine de traitement des eaux usées n'est pas à débit constant. En effet, en cas d'orage, le débit à traiter peut facilement tripler par l'arrivée massive d'énormes quantités d'eaux pluviales fortement polluées par le simple ruissellement des rues. Les orages de la fin du mois de juillet ont ainsi saturé le maillage du traitement des eaux usées (d'autres usines ont pris le relais de celle qui a brûlé) avec un débit de 38 m3 par seconde alors que la capacité était de 17 m3 par seconde. Devant l'impossibilité de traiter un tel afflux, la chaîne s'est contentée d'une simple décantation, laissant la Seine faire le tri.

L'usine ne sera pas reconstruite avant 2022. A l'heure actuelle, la capacité de traitement des eaux usées est de 1,45 million de m3/jour au lieu de 2,3 millions de m3. Le SIAAP se veut rassurant et déclare que les 2 millions de m3/jour seront accessibles dès le printemps 2020. Les habitants des communes environnantes sont, et on ne peut que le comprendre, très remontés. L'absence d'informations sérieuses sur les risques sanitaires encourus par la population rappelle curieusement l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen. Et dans ces deux cas, le silence des médias est assourdissant. Pourquoi ?

En savoir plus
Le site su SIAAP

Vous trouverez ci-dessous, le seul article très complet sur cette tragédie. Il émane de M. Marc Laimé, journaliste et sociologue et auteur (entre autre) du "Dossier de l'eau : Pénurie, pollution, corruption" Seuil, Paris, 2003. Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris. Il anime également un excellent blog : Les eaux glacées du calcul égoïste.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Jurisprudence 2019 : les obligations d'une association organisatrice d'une manifestation

Que doit faire une association, organisatrice d'une manifestation festive ou pas, pour assurer la sécurité des participants et éviter les risques prévisibles ? La jurisprudence de

Loto associatif : attention à ne pas dépasser le plafond légal

Les loteries et tombolas font partie des manifestations de bienfaisance exonérées d'impôt et c'est une bonne chose. La tentation est alors grande d'arrondir le budget d'une

La responsabilité pénale puis civile d'un dirigeant associatif

Passer d'une justice où la faute commise n'était imputable au civil qu'à la condition d'être au service d'un intérêt personnel à une justice qui engage la responsabilité civile du

Où en est la solidarité entre le sport professionnel et le sport amateur ?

L'organisation actuelle du sport en France est un héritage des années 1950. Elle n'est plus vraiment adaptée aux pratiques nouvelles et aux enjeux de la société. Un diagnostic,

Faire le point sur la baisse du taux de défiscalisation des entreprises mécènes

La chute des dons aux oeuvres est estimée à 120 millions d'euros pour l'année 2018. Pour la première fois, on assiste à une inversion dans la progression régulière des montants

Bénévoles occasionnels : quelles sont vos responsabilités au sein d'une association ?

En France, 55 % des bénévoles interviennent quelques heures par mois au maximum. Ils sont 45 % à s'investir régulièrement (1). Les bénévoles réguliers ont majoritairement plus de

La situation juridique des salariés payés avec le chèque emploi associatif

Pour mémoire, depuis le 1er janvier 2019, le chèque emploi-associatif est ouvert aux associations sans condition d'effectif, alors qu'il était auparavant réservé à celles de moins

Les mesures pour pérenniser la contribution du budget de l'État aux associations

Nous sommes tous conscients de la nécessité de pérenniser la contribution du budget de l'État dévolue aux associations afin de garantir, pour leur développement, la prévisibilité

Quel avenir pour le Dispositif Local d'Accompagnement ?

Depuis sa mise en place sur le territoire national en 2003, par le ministère de l'emploi et de la solidarité et la Caisse des Dépôts, le Dispositif Local d'Accompagnement a

L'argent dormant bientôt sur les comptes des associations ?

La France compte 20 106 personnes de plus de 100 ans alors que les banques détiennent 674 014 comptes de centenaires. Suite à un rapport de la Cour des comptes sur les "avoirs

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le coeur des soignants

L'enfant pleure, allongé sur un brancard, dans le couloir neutre du CHU de Rennes. Dans quelques minutes, il sera endormi puis opéré. Ses parents n'ont pas pu l'accompagner

Le projet de Terminal 4 à l'aéroport de Roissy

Lors du sommet climat le 24 septembre 2019 à l'assemblée générale de l'ONU, le président de la République a fait un discours remarquable et remarqué sur les moyens de lutter

Mise au point du ministère de l'intérieur sur l'état du site RIPADP

Avec seulement 900 000 signatures à 128 jours de la date butoir fixée au 12 mars 2020, le Référendum d'initiative partagée peine à faire le plein. Est-ce un signe du désintérêt

A Saint-Etienne, souriez vous êtes écouté

On en apprend tous les jours. Alors que le très controversé projet de reconnaissance faciale du gouvernement français, ALICEM (1), fait l'objet d'un recours au Conseil d'Etat pour

Seine Aval : quand le silence cache un désastre écologique absolu

Le 3 juillet 2019 est un jour de grand départ en vacances. Les automobilistes qui roulent sur l'A14 découvre un lourd panache de fumée noire avec à sa base, des flammes

L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui regarde le doigt

Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt. Ce proverbe chinois illustre à merveille mon propos du jour. Comment ne pas voir, à défaut de bien comprendre, que

EuropaCity : une ZAD aux portes de Paris

Alors que la conscience de l'urgence climatique s'éveille peu à peu parmi nos concitoyens, une autre urgence pointe son nez aux portes de Paris : le projet EuropaCity. Urgence de

Rouen : une ville oubliée sous le nuage

Le nuage noir était impressionnant obscurcissant le ciel en quelques minutes. La belle ville de Rouen plongea alors dans une nuit mazoutée sous une pluie de suie. Je m'attendais à

Le revenu universel d'activité expliqué aux enfants

Nous allons bientôt pouvoir donner notre avis sur le revenu universel d'activité, RUA de son petit nom. C'est madame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui a annoncé le lancement

Smart City : le rêve de Big Brother qui se réalise avec notre consentement

De la Quadrature du Net, association bien connue de nos lecteurs, à la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), l'inquiétude est de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Service civique : les premiers chiffres de la grande enquête d'ampleur 2017-2018

C'est sous l'impulsion de l'Agence du Service Civique que l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) a mené la première enquête statistique

BénévaLibre : le logiciel libre et gratuit pour faciliter la gestion des bénévoles

Quelle est la principale ressource d'une association ? Ce sont ses bénévoles naturellement. Et plus ils sont actifs en son sein, et mieux se porte la structure. Le bénévolat, par

Associations : voici une vraie vision décomplexée du malheur des autres

Il y a des jours où la lassitude nous gagne (on devrait dire nous perd) sans que l'on sache exactement pourquoi. La pluie trop forte ou un froid trop vif, une panne de voiture

180 responsables associatifs appellent à renforcer les moyens alloués au service civique

Il faut vouloir lire entre les lignes pour comprendre ce que l'appel des 180 responsables associatifs vise. Avec un titre volontairement provocateur : "Monsieur le Premier

Les conséquences pour les associations, les communes et les départements de la suppression de la taxe d'habitation

La suppression de la taxe d'habitation représente une perte de ressources pour les communes estimée à plus de 26 milliards d'euros. C'est le rapport "Bur-Richard" (1) qui donne ce

Ils vont privatiser nos routes nationales

Au mois de juin, nous annoncions que la privatisation de nos barrages hydroélectriques était engagée (1). Il s'agit maintenant de privatiser les routes nationales. Un décret,

Budget des sports 2020 : une hausse qui cache mal une baisse

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a présenté le budget de son ministère le 27 septembre dernier. Et c'est avec fierté qu'elle a annoncé, dans le cadre du projet de loi

Pour les associations d'aide aux SDF, la côte d'alerte est dépassée

Elles sont toutes unanimes, les associations qui viennent en aide aux "sans domicile fixe". Le nombre de SDF dans les rues de nos villes a atteint des sommets jamais vus alors

La Bretagne est en deuil : En Envor n'est plus

L'association En Envor était LA plateforme de contenus culturels, scientifiques et éducatifs traitant de l'histoire contemporaine en Bretagne. Sur son site, on pouvait tout aussi

Selon France Générosités : la philanthropie est un projet de vie

France générosités est un syndicat qui représente le secteur de la philanthropie auprès de l'Etat afin de défendre les intérêts de ses membres. Ceux-ci sont, peu ou prou, les plus

Découvrir 10 autres articles