Un amerloque se disloque

20-06-2016 SOCIETE LIBRE
Notre ami journaliste américain nous fait encore l'amitié de nous confier sa vision de la tuerie d'Orlando, via le prisme de ce que la presse française en a dit ou plutôt, de ce dont elle a méticuleusement évité de parler... Une fois encore "MonOncledAmérique" nous offre une lecture décalée, loin des sentiers battus de la redite et du réchauffé. Espérons que sa plume reste encore parmi nous quelques temps afin de régaler encore une fois nos "papilles rétiniennes".

La fusillade survenue, dans la nuit de samedi 11 à dimanche 12 juin, dans la boîte de nuit le Pulse, à Orlando, en Floride, a fait 49 morts et 53 blessés, selon un bilan encore provisoire. C'est la pire tuerie de masse de l'histoire des Etats-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001.

J'avais passé la soirée du samedi plutôt arrosée avec quelques amis dans un bar irlandais de la rue des Lombards à Paris. Je m'étais pochtronné comme vous dites. Aussi, lorsque mon téléphone a sonné à 10h30 au matin du dimanche, je reconnais que j'avais du mal à comprendre ce qu'un lointain copain tentait de m'expliquer à 4h37 du matin, pour lui, qui était à Miami.

"Des morts, du sang partout, ils sont venus tuer du PD, ils ont massacré nos frères" hurlait-il à mes oreilles encalminées par l'alcool. J'ai cherché la zapette pour allumer la télévision en lui demandant de se calmer et de me laisser le temps de trouver ce putain de morceau de plastique, qui comme toujours se cache au plus mauvais moment, tel un gosse qui veut jouer alors que l'on doit l'emmener à l'école et que l'on a déjà 30 minutes de retard.

Il a raccroché en pleurant. J'ai trouvé la zapette et c'est la bouche pâteuse et le geste lent que j'ai découvert la tuerie d'Orlando sur TF1. J'ai zappé assez rapidement car la journaliste ripolinée ne disait pas qu'il s'agissait d'une attaque contre la communauté homosexuelle. Sur France 2, même refrain : "des morts par dizaines, la police qui a tué le tueur, une horreur..." mais pas un seul gay à l'horizon.

Et c'est ainsi que de chaîne en chaîne, j'ai découvert que la France médiatique préférait parler de morts innocents (mais avez-vous déjà connu un mort coupable vous ?) et de laisser de côté l'aspect visiblement gênant des raisons de leur mort : le fait qu'il s'agit d'homosexuels.

Un passage par les radios n'a fait que renforcer cette impression de censure. Quant à la presse, en dehors de deux titres dont un communiste, les articles parlent tous d'une fusillade dans une boite de nuit sans préciser par qui elle était fréquentée.

Ce sont les médias étrangers qui parlent d'un "Attentat revendiqué par Daech dans une boite gay d'Orlando USA". La France se contente du service minimum : "Daech revendique l'attentat d'Orlando". L'homophobie évidente de cet attentat ne semble pas troubler les journalistes français. Et si c'était 49 morts devant une synagogue, ne pourrions-nous pas lire en une : "Attentat meurtrier contre la communauté juive d'Orlando ?". 49 morts dans une boite de nuit gay, attentat revendiqué par Daech et pas un mot sur le fait qu'il s'agit d'une attaque ciblée contre la communauté homosexuelle.

Une communauté qui a autant souffert que beaucoup d'autres et qui, à la différence de beaucoup d'autres, continue à souffrir et à pleurer presque partout dans le monde ses martyrs défenestrés, lapidés, pendus, écartelés, démembrés, empalés pour la seule et unique raison qu'ils sont homosexuels !

Faut-il, pour que la presse française ose en parler, que l'on découvre que certains d'entre ces morts étaient aussi juifs ou musulmans, bref des victimes avec un vrai statut d'innocent ? Peut-on, dans votre pays, poser la question de l'appartenance à une communauté "étrange" parce que homosexuelle et qui pourtant ne revendique rien d'autre que le fait de vivre comme tout le monde ?

Kafka, mon Kafka, cet homme qui me tient par la main dans mes gros moments de doute, mon Kafka disait dans un élan du coeur : "Celui qui frappe un juif frappe l'humanité tout entière." Visiblement, pour la presse française, celui qui massacre un homo est un tueur qui zigouille un anonyme, un mec hors sol, comme ces petites tomates rondes que l'on nous vend toute l'année.

En 2013, je parcourais les rues de Paris lors des manifs roses, celles qui regroupaient les adversaires de la loi qui entérinait le mariage gay. En dehors de quelques allumés, il n'y avait pas une homophobie tranchée. C'était plutôt le reflet d'une inquiétude, somme toute légitime, de la filiation et de la GPA. Mais, aujourd'hui, au bout de ma troisième année dans votre beau pays, je sais décrypter l'hypocrisie qui se cache derrière des intentions de façade.

Et les manifestants de la "manif pour tous" étaient avant tout des homophobes, qui en bons français, préféraient masquer ce rejet stupide par des revendications beaucoup plus présentables...

Tout comme on ne parle pas d'argent en France, on ne massacre pas d'homos en Floride.

Ce travers français du "voile pudique" démontre que dans le grand banquet social de la France éternelle (et fille aînée de l'Eglise), l'homosexuel est l'invité du bout de la table, le réserviste du strapontin, le remisé du par-devers soi, le sodomite pédophile.

En Floride un terroriste a assassiné 49 personnes parce qu'elles étaient homosexuelles. Je connais bien cette boite de nuit, ainsi que la co-propriétaire (Barbara) qui l'a créée en mémoire de son frère mort du Sida pour qu'elle serve de refuge à tous ceux qui, pourchassés ou pas, souhaitent simplement être ensemble sans se prendre la tête. Dans cette boite, mes frères se sentaient à l'abri, loin des regards meurtriers et des allusions fielleuses. Un terroriste a mis fin au rêve. Il n'y a nul cocon possible pour un homosexuel. Il sera toujours montré du doigt, tel le pestiféré de votre moyen-âge, sauf dans l'espace médiatique français où il n'existe visiblement pas...
Texte de "MonOncledAmérique" - Traduit de l'américain par Lettrasso

En savoir plus
Un site très complet pour bien comprendre le "problème homosexuel" français : Le refuge - association qui accompagne et héberge les jeunes gays, lesbiennes et personnes transidentitaires en situation d'errance. Ne manquez pas la page des témoignages.

MonOncledAmérique a également signé, pour Lettrasso, les articles ci-dessous :
Avec mon brin de muguet, j'avais l'air d'un con ma mère

Voyage d'un américain en France

Que votre aveuglement produit leur cécité



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Associations : Comment comptabiliser les subventions d'investissement ?

14-06-2021

Dans un article du 10 mai 2021 (1), nous avions expliqué les modalités de présentation du compte d'emploi annuel des ressources collectées auprès du public par des organismes

Litige juridique entre associations

14-06-2021

En tant que personne morale, les associations peuvent être amenées à devoir faire face à la justice qu'elle soit judiciaire (civil et pénal) ou administrative. La justice

Aide à domicile : quid de l'agrément à l'avenant 43 ?

14-06-2021

La crise Covid19 a mis en lumière les difficultés de très nombreux secteurs d'activité dont celui des aides à domicile. La convention collective du secteur date de 2010, elle est

Deux jurisprudences intéressantes pour les associations

07-06-2021

Que ce soit au sein d'un Tribunal administratif, d'une Cour d'appel voire de la Cour de Cassation, la justice répare souvent les manquements de la loi. Il lui arrive également de

Service Civique et Mécénat : à nouveau du nouveau

07-06-2021

Le Service Civique n'en finit pas de subir des réformes, réformettes plutôt, mais qui à chaque fois obligent les structures d'accueil de revoir leur méthodologie. Les grosses

Les Amap sont dans le rouge : comment les aider ?

07-06-2021

En France, plus de 100 000 foyers s'approvisionnent en AMAP, en partenariat avec plus de 5 000 fermes. Pendant les différents confinements, les associations pour le maintien d'une

Vers une réforme en profondeur du Répertoire national des associations ?

31-05-2021

Décidemment le gouvernement actuel a du mal avec les associations. Après le contrat d'engagement républicain (1) pour l'exercice des libertés associatives (ex séparatisme) qui

La situation financière des associations de sécurité civile

31-05-2021

Comme toutes les autres associations de France, les associations de sécurité civile ont traversé la crise sanitaire avec beaucoup de difficultés. Compte tenu des situations

Les critères d'éligibilité des subventions du Fonds pour le développement de la vie associative

31-05-2021

De très nombreux députés, de tous bords, regrettent que le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) ne fasse pas partie des exceptions prévues par l'article 13 de

Télétravail et titres-restaurant : où en est exactement le droit ?

25-05-2021

Le titre-restaurant est un titre spécial de paiement des repas remis par l'employeur au salarié. Dans le cadre de la crise sanitaire, les dispositions applicables ont été

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Quand La Fontaine se moquait de l'Horoscope

14-06-2021

Si La Fontaine est surtout connu pour ses fables, il était avant tout un philosophe. Et comme tout philosophe sérieux, La Fontaine excellait dans sa résistance aux croyances

Pharos, le gendarme de l'internet

07-06-2021

Sur la page d'accueil du service Pharos, on peut lire ces mots "Internet est un espace de liberté où chacun peut communiquer et s'épanouir. Les droits de tous doivent y être

Associations : quand la Cour des comptes épingle l'incohérence de l'Etat

31-05-2021

Quand les Sages de la rue Cambon, autre nom de la Cour des comptes, épinglent la gestion d'une administration, ils le font à pas feutrés. En ce qui concerne la politique

Animap : l'annuaire des commerçants anti-passeport sanitaire

25-05-2021

Le gouvernement compte mettre en place dès le 9 juin prochain, un passeport sanitaire. Selon Jean Castex, Premier ministre : "Ce pass contiendra une preuve de vaccination, de test

I suggest reshaping the whole of the alternatives

18-05-2021

Je suggère de remodeler la globalité des alternatives. Telle est la traduction du titre de cet article. Comme vous pouvez-vous en rendre compte, cela ne veut absolument rien dire.

Situation des associations : l'enquête de l'Insee

11-05-2021

L'enquête Situation des associations en 2018 a été opérée par l'Insee fin 2019. Les données collectées ne couvrent donc pas la période de la crise sanitaire. L'objectif de cette

Le Chacaltaya a coulé

04-05-2021

L'horizon est formé de dizaines de milliers de points rouges minuscules qui transpercent un brouillard qui n'est pas d'altitude même si nous sommes à 5 395 mètres. Le mont

Eole aime un peu trop la Gironde

26-04-2021

Etendue, c'est le mot. Une étendue sans fin. Pas d'horizon, puisque toujours renouvelé, chacun de nos pas le repousse plus loin, toujours plus loin. Le plat n'est pas une ligne,

La cécité du cétacé

20-04-2021

Jean Carmet, le regretté acteur, répétait souvent à ses amis une phrase aussi drôle que vraie : "Un sous-marin, pour une baleine, c'est un gros suppositoire". Pourquoi cette

Le masque d'après

13-04-2021

Le masque n'est obligatoire en France, dans les lieux clos, que depuis le 20 juillet 2020. Avant, il ne l'était pas. Cela dit, le pays n'en avait pas non plus. Ceci expliquant

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Un an après le début de la covid19, où en sont les associations ?

14-06-2021

Le Mouvement associatif publie, ce mois de juin 2021, les résultats du troisième volet de l'enquête concernant les impacts de la crise sanitaire sur les associations. Réalisée

Rappel des aides d'urgence accessibles aux associations

07-06-2021

La secrétaire d'État à l'économie sociale, solidaire et responsable, Olivia Grégoire, souhaite montrer ce qu'elle a mis en place pour aider les structures de l'économie sociale et

La crise sanitaire rend les français généreux ?

31-05-2021

En 2016, la fondation Apprentis d'Auteuil a fêté ses 150 ans. Créée en 1866 par l'Abbé Roussel, elle a oeuvré pour améliorer le sort des orphelins et des enfants abandonnés à

Covid19 : où en sont les associations un an après ?

25-05-2021

Le Mouvement associatif, depuis le début de la crise sanitaire, a réalisé deux enquêtes en mars et juin 2020 dont les résultats (1) ont largement contribué à comprendre la

Vous avez des nouvelles du BOSS ?

17-05-2021

Le Bulletin officiel de la Sécurité sociale, BOSS, doit sa mise en ligne à la loi pour un Etat au service d'une société de confiance du 10 août 2018, dite "Loi Essoc" (1).

Engagement et participation de la jeunesse - Chiffres 2021

10-05-2021

C'est une évidence, la jeunesse n'est que la phase transitoire entre l'enfance et l'âge adulte. Une phase qui pendant longtemps a été relativement courte. Un jeune passait de

Le Mouvement Associatif se féminise

03-05-2021

Le Mouvement associatif a procédé à l'élection de sa nouvelle présidence lors de son Assemblée générale du vendredi 16 avril 2021. Et c'est Claire Thoury qui succède à Philippe

Quel monde associatif pour construire quelle société demain ?

26-04-2021

Tout comme il n'y a pas de société solidaire sans associations citoyennes, il y a pas de d'avenir acceptable sans fraternité. Or, nos structures sont le "jardin extraordinaire" de

Les appels à projets au bénéfice des associations et de l'ESS

19-04-2021

Afin de préparer la relance tant attendue de l'économie, le plan "France Relance" propose de très nombreux appels à projets au bénéfice des associations et de l'économie sociale

L'impact de la crise sanitaire sur les SCOP et SCIC

12-04-2021

Comme pour les associations (1), puis pour les structures de l'ESS (2), les sociétés coopératives et participatives (Scop) et sociétés coopératives d'intérêt collectif (Scic)

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+