Premier bilan du chèque emploi associatif

12-02-2005
Le chèque emploi associatif (CEA) a maintenant un an (même si il n’a été étendu à toute la France qu’à partir du mois de juillet 2004) et on peut commencer à esquisser un premier bilan. Rappelons que le principe de ce chèque est de simplifier les démarches administratives relatives à l’embauche de salariés pour des taches occasionnelles et/ou de faible durée. Si le processus est vraiment opérant aujourd’hui à Arras et avec l’URSSAF, il en va tout autrement sur le terrain des banques. Car, les associations désireuses d’utiliser ce mode de paiement des salariés se heurtent au manque criant de formation des personnels bancaires qui pour la plupart ignorent tout de ce programme.

Nous ne saurions trop vous conseiller de vous munir d’une bonne dose de patience et d’humour lorsque vous allez inscrire votre association au CEA auprès de votre banque. Un conseil, avant de vous adresser à votre banque, allez faire un tout sur son site Internet et imprimez toutes les informations concernant le CEA. Cela vous permettra de ne pas passer au mieux pour un doux rêveur auprès du salarié gentiment nommé ”Mr Association”... Ensuite, n’hésitez pas à suivre l’évolution de votre demande auprès du centre d’Arras, car il est hélas fréquent que votre dossier mette plus d’un moi à ... quitter le bureau de votre banquier.

Rappel des épisodes précédents :
Nous avons abondamment traité de ce sujet dans LETTRASSO, mais il est toujours bon (vos nombreuses questions en témoignent) de rappeller ce qu’est précisement ce qu’est le CEA.

Qu’est-ce que le Chèque Emploi Associatif ?
Le Chèque Emploi Associatif c’est un carnet de chèques permettant de payer le salarié, avec des ” volets sociaux ” : pour déclarer le salaire net versé et les éléments nécessaires au calcul des cotisations sociales par le centre national Chèque Emploi Associatif. Un carnet de volets ” identification du salarié ” : destiné à la communication des informations relatives au salarié.

Les adhérents du Chèque Emploi Associatif peuvent établir et envoyer ces déclarations par Internet. C’est encore plus simple et plus rapide que la déclaration papier. Cette nouvelle offre de service gratuite est proposée aux associations qui n’occupent pas plus de 3 salariés équivalents temps plein durant l’année civile. L’utilisation du Chèque Emploi Associatif n’est possible qu’avec l’accord du salarié.

Qui gère le Chèque Emploi Associatif ?
Il est géré par les Urssaf et un centre national ”Chèque Emploi Associatif” situé à ARRAS.

Objectifs du Chèque Emploi Associatif
Favoriser l’emploi, faciliter l’accomplissement des obligations sociales des associations.

Le Chèque Emploi Associatif permet à l’association d’accomplir, en toute simplicité, l’ensemble des formalités sociales liées à l’emploi de salariés, à savoir :
1. les formalités liées à l’embauche (Déclaration Unique d’Embauche, contrat de travail),
2. la déclaration des éléments nécessaires au calcul des cotisations de Sécurité sociale, d’assurance chômage, de retraite complémentaire et de prévoyance,
3. l’établissement et la remise au salarié d’une attestation d’emploi valant bulletin de salaire.

Qui est concerné et suivant quel calendrier ?
Le Chèque Emploi Associatif est proposé aux associations qui n’occupent pas plus de 3 équivalents temps plein durant l’année civile. Si l’association rémunère des salariés au delà de 4.821 heures (1.607 x 3) dans l’année, elle ne peut pas avoir recours au Chèque Emploi Associatif.
Le service est actuellement offert à toutes les associations de France métropolitaine.

L’adhésion au dispositif
La demande d’adhésion est effectuée auprès de l’établissement teneur du compte financier de l’association (banque, La Poste, Caisse d’Epargne...). Elle doit être accompagnée d’une autorisation de prélèvement des cotisations. Après vérification, le centre national Chèque Emploi Associatif demandera à l’établissement financier de remettre le chéquier à l’association. Cet établissement renouvellera ensuite le carnet selon les règles habituelles de renouvellement de chéquier.

La déclaration des informations concernant le salarié
Le centre national Chèque Emploi Associatif adresse des volets ”identification du salarié” à l’association qui complète un volet pour chaque salarié concerné et retourne ce volet au centre.
Important: le volet ”identification du salarié” vaut Déclaration Unique d’Embauche (DUE) et contrat de travail.

La déclaration du salaire
L’association utilise le volet social contenu dans le carnet de chèques pour déclarer :
1. le salaire net versé au salarié,
2. les éléments nécessaires au calcul des cotisations sociales (éléments de rémunération, nombre d’heures effectuées, période d’emploi ...).

Le calcul des cotisations
Le centre national Chèque Emploi Associatif calcule les cotisations et adresse une facture à l’entreprise. Cette facture récapitule les informations contenues dans les volets sociaux, le montant des cotisations et la date de paiement des cotisations.

Le paiement des cotisations
Il s’effectue par prélèvement automatique, à la date indiquée sur la facture adressée à l’association.
L’association peut demander une rectification du calcul des cotisations jusqu’à 8 jours avant la date de prélèvement ou de paiement.

Les attestations à destination du salarié
Le centre adresse au salarié :
1. une attestation d’emploi, qui vaut bulletin de salaire, à l’issue de chaque période d’emploi,
2. une attestation annuelle récapitulant les salaires déclarés au moyen du Chèque Emploi Associatif, afin de permettre au salarié de compléter sa déclaration de revenus.

Déclaration Annuelle des Données Sociales
Le centre élabore, pour l’association, la déclaration annuelle des données sociales pour les salariés déclarés au moyen du dispositif.

Les avantages du Chèque Emploi Associatif
1. La gratuité du service,
2. La fiabilité : le montant des cotisations et des exonérations dont l’association peut bénéficier est calculé par le centre,
3. La proximité : l’adhésion s’effectue auprès de l’établissement financier habituel de l’association. 4. 4. Les Urssaf sont également à la disposition des associations pour les conseiller sur cette nouvelle offre de service,
5. La simplicité : une seule déclaration, un prélèvement unique pour l’ensemble des cotisations.

Les interlocuteurs des associations
1. Le centre national Chèque Emploi Associatif (information, envoi des volets Identification du salarié, calcul des cotisations ...).
2. Les Urssaf (accueil physique, information, encaissement, recouvrement et contrôle des cotisations)
3. Les établissements financiers : banque, La Poste, Caisse d’Epargne (information, réception des demandes d’adhésions, remise des carnets Chèque Emploi Associatif)

Sources : URSSAF - CEA ARRAS

En savoir plus :
Téléphone (numéro vert) : 0 800 1901 00
http://www.cea.urssaf.fr



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Loi NOTRe : un frein pour l'avenir des subventions ?

La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) a entraîné des transferts de compétences des communes vers des communautés de communes et d'agglomérations, a

Dons aux associations : attention aux moyens de paiements utilisés

Les moyens techniques mis à la disposition des donateurs augmentent sans cesse. De Facebook à Whatsapp en passant par Signal, Telegram, Paypal et bien d'autres, les plateformes

Une SARL membre d'une association : quelles sont les règles à respecter ?

Pour des raisons diverses et pas toujours tout à fait légales, de plus en plus d'entreprises petites ou moyennes se retrouvent membres d'associations. Comment articuler cette

Bénévolat : va-t-on remplacer la déduction fiscale par un crédit d'impôt ?

Conscients de l'importance du bénévolat associatif, tous les gouvernements ont cherché à l'encourager. Ils ont par exemple mis en place un système de déduction fiscale des frais

Chronique d'une mort annoncée : les Missions Locales ?

Nous avons écrit, en novembre 2018, un article intitulé : "Les missions locales nouvelle cible du gouvernement ?" (1). Ce que nous avions, hélas prévu, est en train de se dérouler

Affaire Apollonia : l'étrange bilan judiciaire d'une bien étrange affaire

Suite à la parution de notre article en mars 2013 : "L'affaire Apollonia : le procès de la défiscalisation ?" (1), nous avons été profondément surpris de son succès. Nous avons

Réduction d'impôt mécénat : le piège pour les petites associations

Les petites associations peinent à boucler leur budget, ce n'est pas une surprise. La tentation de faire des appels aux dons est grande, même si le résultat reste aléatoire.

L'insécurité juridique des associations sportives concernant les cotisations sociales

De 1994 jusqu'à la loi de financement de la sécurité sociale de 2015, l'association sportive calculait la cotisation de sécurité sociale sur une base forfaitaire plutôt que sur la

Violences faites aux femmes : vers une augmentation des aides aux associations ?

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d'une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire,

Quelles sont les seules règles applicables aux associations pour un paiement par chèque

Une association qui se présente, dans une enseigne de la grande distribution, avec un chéquier pour payer ses achats se trouve confrontée, dans la plupart des cas, à de sérieuses

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Vente des Aéroports de Paris : comme un avion sans aile

De très nombreuses associations nous ont demandé de nous prononcer sur la proposition de loi référendaire intitulée : "Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service

Elles ferment sans crier gare

Au début, parce qu'il y a toujours un début à tout, les trains ne s'arrêtent presque plus. Un au petit matin, parfois encore un à midi et puis celui du soir. Difficile alors d'y

Les lapsus des femmes et des hommes politiques

En ce printemps étrangement agité, il est peut-être temps de faire une pause en se penchant sur les lapsus de nos politiques. Le mot d'abord, qui nous vient du latin Labor qui

Quand le nom de ma commune fait rire

Quand on arrive à Vatan (36 150), on peut craindre un accueil polaire. Mais est-ce que la vie est plus drôle à Marans (17 230), plus sexy à Corps Nuds (35 150), plus tendre à

L'Eurovision : une vision de l'Europe ?

J'ai l'âge d'avoir assisté à la retransmission du Grand Prix de l'Eurovision qui a vu la française Marie Myriam l'emporter avec sa chanson "L'oiseau et l'enfant" en 1977. Et je

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ?

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ? La question mérite d'être posée. La fraternité n'est-elle pas l'une des trois composantes de la devise de

Un déroulé de la France depuis la fenêtre d'un train

Prendre un TGV tôt le matin sous un ciel gris et bas, avec des traces de nuit qui flottent encore sur les quais encombrés d'une France embrumée. Paris, capitale du pays ? Et

Quand Victor Hugo nous parlait de la France

L'endroit sent l'humidité et la terre mouillée. Dans les arbres, un vent tenace lance ses griffes acérées sur les lourdes feuilles des tilleuls centenaires. Sur le mur, comme à

Une si douce France

Pour les lecteurs plus proches de la soixantaine, vous vous souvenez sans doute de l'affiche électorale de François Mitterrand en 1981. On y voyait le visage marmoréen du

Les Cloches de Notre Dame de Paris

Comme tout le monde, j'ai beaucoup pleuré hier au soir devant l'inimaginable spectacle d'une forêt qui brûle. Celle-ci avait poussé sous une toiture de plomb faite de 1326 tables

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Lutte contre l'illettrisme : une urgence absolue dans une société de plus en plus numérique

De l'illettrisme, qui est l'incapacité pour un individu de déchiffrer un texte simple, à l'illectronisme qui désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils

Quand les assemblées générales deviennent généreuses

Depuis 2009, le site HelloAsso s'est imposé peu à peu dans le paysage associatif français. De la gestion des billetteries à celles des adhésions en passant par le financement

En route vers un coopérativisme de plateforme ?

Comment répondre à la déshumanisation de nos échanges ? Comment contrer les visions destructrices de l'avenir ? Comment échapper au "tous contre tous" pour le profit de quelques

Le Haut-commissaire à l'ESS qui n'aime pas les associations

Il y a visiblement une constante avec les membres de ce gouvernement. Ils n'aiment pas celles et ceux qui osent résister. C'est actuellement le cas avec les enseignants qui ont

Le bénévolat : évolution et tendances fortes 2010 2019

Depuis l'année 2010, France bénévolat (1) nous propose son baromètre de l'évolution du bénévolat (pour les années 2010, 2013, 2016 et 2019). Une réalisation confiée à l'IFOP avec

Et la Nef va : une coopérative qui fait du bien à l'Economie Sociale et Solidaire

Alors que la gouvernance d'une mutuelle comme la Macif pose question (1) tant les rémunérations des dirigeants et administrateurs du groupe ont explosées, il y a des coopératives

Vers une remise en cause des frais bancaires appliqués par les banques ?

Au mois de février dernier, une étude menée par l'association 60 millions de consommateurs et par l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), a révélé la mise en place

La reconstruction de Notre Dame passe en vitesse accélérée

Le monde entier a vécu l'incendie de Notre Dame de Paris comme une énorme catastrophe. De tous les pays sont venus des témoignages de solidarité avec la ville de Paris et sa

Une Agence Nationale du Sport : pour quoi faire exactement ?

L'arrêté du 20 avril 2019 porte approbation de la convention constitutive du groupement d'intérêt public dénommé "Agence nationale du sport" (1). Et ce malgré l'avis défavorable

Les associations sont la colonne vertébrale de la France

Les associations sont la colonne vertébrale de la France. Pas un seul secteur d'activité qui ne soit accompagné par une association. Nos structures sont l'alpha et l'oméga de

Découvrir 10 autres articles