25-09-2017  ESS LIBRE

Convention d'assurance chômage : du changement pour octobre 2017

La convention d'assurance chômage, agréée par l'arrêté du 4 mai 2017 (1), a modifié (entre autres) le régime des cotisations des employeurs. Une légère augmentation de la contribution (0.05%) sera applicable à partir du 1er octobre 2017. Mais au-delà, la lecture de l'arrêté réserve quelques surprises. Et l'on peut en déduire que l'actuelle modification du code du travail était actée avant même l'élection du président Macron. Intéressant...

A partir du 1er octobre 2017, les employeurs devront donc payer une contribution supplémentaire de 0,05% ce qui porte le taux des contributions patronales à 6,45 % (4,05 % de part patronale et 2,40 % de la part salariale).

Le plus intéressant est ailleurs, même si cette "légère" augmentation ne sera pas sans grincements de dents. Par exemple, l'exonération de la contribution pour les embauches en contrat à durée indéterminée (CDI) de jeunes de moins de 26 ans est supprimée. Pourquoi cette suppression ? Sans doute parce que la majoration de la contribution pour les embauches en contrat à durée déterminée (CDD) de 3 mois maximum l'est également.
A titre transitoire, l'employeur peut encore continuer à appliquer l'exonération de la contribution due au titre des embauches en CDI s'il en fait la demande et si les conditions pour en bénéficier (jeune de moins de 26 ans, par exemple) sont remplies au plus tard le 30 septembre 2017. Il faut faire vite...
Autre surprise : la part patronale de la contribution d'assurance chômage majorée pour les CDD conclus en raison d'un accroissement temporaire d'activité est également supprimée. Et pour les autres embauches en CDD d'usage, d'une durée inférieure ou égale à 3 mois, la majoration de la contribution dispose encore d'un sursis jusqu'au 31 mars 2019.

Les contributions patronales "Assurance chômage" des employeurs d'intermittents du spectacle ne sont pas oubliées non plus. A partir du 1er octobre 2017, elles passeront de 13.80% à 13,85 % (9,05 % de contribution patronale et 4,80 % de part salariale).

On peut donc en conclure que l'avenir du CDI est sérieusement remis en cause, à tel point qu'il est devenu inutile de taxer d'avantage le CDD, puisque ce dernier est, et sera, dorénavant, la règle en matière de contrat de travail. Comme le dit si bien le site de l'UNEDIC : "La convention de 2017 modifie certaines règles d’indemnisation pour améliorer l’équité et s’adapter aux réalités du marché du travail actuel." L'avenir du salariat vient encore de prendre du plomb dans l'aile...

En savoir plus
(1) Arrêté du 4 mai 2017 portant agrément de la convention du 14 avril 2017 relative à l'assurance chômage et de ses textes associés

Assurance chômage : l’essentiel sur ce qui change en 2017 - UNEDIC

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Convention d'assurance chômage : du changement pour octobre 2017 
La convention d'assurance chômage, agréée par l'arrêté du 4 mai 2017 (1), a modifié (entre autres) le régime des cotisations des employeurs. Une légère augmentation de la contribution (0.05%) sera applicable à partir du <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1082" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

La neutralité du net est en danger

Parce que l'été nous ouvre ses plages, nous ouvrons nos colonnes à des sujets moins urgents pour les associations, mais pas moins importants. La neutralité du net est en danger. Après les Etats-Unis, plusieurs Etats semblent vouloir à leur tour abolir un des principes fondateurs d'Internet qui veut que tous les contenus mis en ligne sur le réseau soient traités de la même manière,

Lire la suite...

Le Pass Culture est en expérimentation

Pensé comme un nouveau réseau social et conçu comme une application pour téléphone, le Pass Culture est une véritable innovation, à la fois culturellement et technologiquement. Le lancement de son expérimentation dans cinq départements (le Bas-Rhin, le Guyane, l'Hérault, la Seine-Saint-Denis et le Finistère) va permettre de tester la véritable portée du concept : une autre façon

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]