03-12-2018  ESS LIBRE

Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations

D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité ambulante pour le célèbre Bébé Cadum (1), Gabriel Attal. Il est secrétaire d'Etat chargé de la vie associative. "Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années" lui ferait dire Corneille au mieux de sa forme.

Je sais bien que le talent et les dons innés n'ont nul besoin d'attendre les grandes années de maturité pour s'exprimer.

Mais l'expérience associative de ce jeune homme pressé se résume en la création du Bureau des étudiants de Sciences-Po Paris, essentiellement chargé de l'organisation de soirées étudiantes. Pas sûr que cela suffise pour s'adresser aux vieux briscards que nous sommes, nous autres militants de la cause associative.

Sa nomination, outre le côté vexatoire de son inexpérience, prouve s'il en était encore besoin, le mépris ou l'ignorance que ce pouvoir affiche envers les associations. Le secteur associatif, entre beaucoup d'autres choses, fait partie des "corps intermédiaires", c'est à dire des groupes sociaux et humains, situés entre l'individu et l'Etat. Ils sont indépendants et autonomes, constitués naturellement ou par accord délibéré, en vue d'atteindre un objectif commun aux personnes qui les composent.

L'historien et sociologue français Pierre Rosanvallon parle "d'institutions de l'interaction". De fait, les corps intermédiaires traduisent les aspirations et les capacités d'auto-organisation de la société. Et la vitalité du monde associatif le prouve largement en France. Pour l'Etat, ils sont indispensables pour l'aider à gouverner.

En effet, comment décider sans consulter puisque l'Etat ne peut pas tout faire. Il doit donc s'appuyer sur les corps intermédiaires qui sont, pour lui, un extraordinaire réservoir d'expertises et de lieux d'actions reposant massivement sur le bénévolat. Le président Macron, dans la rigidité de ses "convictions", souhaite (et il l'a prouvé) gouverner sans les corps intermédiaires prétextant les actions de lobbying dont ces derniers se rendraient coupables.

On suppose, sans rire, que le Medef, la FNSEA, EDF, Renault, l'Europe, etc. sont les gentils animateurs du bien commun lorsqu'ils viennent rendre visite au chef de l'Etat tard le soir. La réalité est plus sordide. Dans une société démocratique comme la nôtre, les corps intermédiaires sont également des contre-pouvoirs. Et, visiblement, ce jeune président n'en veut pas.

Et pourtant, ils sont une belle leçon de démocratie, ces contre-pouvoirs. Ils s'organisent aussi en leur sein, tant est grande la diversité des citoyens qui les composent. Un citoyen est à la fois producteur, travailleur, consommateur, une femme ou un homme, engagé ou pas dans des associations sportives, culturelles, de protection de la nature, militant politique ou pas, etc.

Comment bien gouverner quand on souhaite ignorer ce qui irrigue le pays, ce qui le dynamise, ce qui le façonne, ce qui en est la force vive ? A jouer au Cador avec la morgue affichée du jeune homme bien né, on récolte des "Gilets Jaunes" qui viennent rappeler à cette jeunesse dorée sur tranche que les décisions, dans un pays comme le nôtre, ne se prennent jamais seul.

Quant au Bébé Cadum chargé d'étudier la faisabilité d’un "giving pledge" à la française (traduire par "faire un don"...mais l'anglais est tellement mieux), comme il ne restera pas longtemps en place, nul besoin d'en dire plus sur ses inactions et/ou renoncements prévisibles.

En savoir plus
(1) Maurice Obréjan fut le premier lauréat du concours "Bébé Cadum" du plus beau bébé en 1925. Ancien résistant, il est décédé en juin 2017, à Paris à 92 ans. Juif français déchu de sa nationalité, résistant à 17 ans, il avait été arrêté en 1942 et déporté avec toute sa famille. Il en avait été le seul rescapé. "Mes parents m'ont inscrit au concours du plus beau Bébé Cadum, car tout le monde disait que j'étais un beau bébé. La chance a fait le reste. Même en déportation, mes compagnons d'infortune m'appelait Bébé Cadum. Malgré les circonstances, j'étais la star."

29 novembre 2018 : Gabriel Attal présente la feuille de route "Vie associative" du gouvernement

Le site de Gabriel Attal

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations 
D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité ambulante pour le célèbre Bébé Cadum <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1367" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Covid19 : Le point sur les subventions publiques

29-06-2020

Depuis la circulaire du 6 mai 2020, les doutes qui subsistaient autour du maintien ou pas des subventions publiques ont été levés. En revanche, les conditions d'exécution de

Liquidation judiciaire : procédure dangereuse en pleine crise sanitaire

29-06-2020

Bien qu'étant personne morale, l'association est responsable de ses engagements financiers. Et comme ceux-ci n'ont pu être pris que par ses représentants légaux, les dirigeants

Covid19 : Pour une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

29-06-2020

Alors que la crise économique remplace petit à petit la crise sanitaire et que les associations comme les entreprises doivent y faire face, la Fédération française des assureurs

Déficit et subvention : mariage possible ?

22-06-2020

Oscar Wilde estimait que "Quelque grief qu'on ait contre le mariage, on ne saurait lui refuser d'être une expérience." Peut-on marier le déficit budgétaire d'une association avec

Covid19 : Mise à jour du panorama juridique du déconfinement pour les associations

22-06-2020

Toujours pour faire face aux conséquences de la propagation de l'épidémie de Covid19, le gouvernement continue, par voie d'ordonnance, à légiférer. Une pratique qui devra, du

L'honorabilité devra être la règle dans les associations sportives

22-06-2020

Le 11 mai 2020, nous avions publié un article intitulé : "Les violences sexuelles dans le sport amateur : comment les combattre ?" (1). Suite aux révélations des scandales

Changement de majorité municipale : quid du renouvellement des subventions ?

15-06-2020

Alors que le deuxième tour des élections municipales se profile à l'horizon, de nombreuses associations découvrent que les conseils municipaux, élus dès le premier tour,

Covid19 : attention à l'utilisation du régime de la force majeure comme motif de licenciement

15-06-2020

Les associations, comme beaucoup d'entreprises, vont très mal. La sortie de la crise sanitaire liée au Covid19 s'annonce comme extrêmement difficile. Dans ce contexte, le

Associations : un licenciement verbal est-il légal ?

15-06-2020

Il est facile d'imaginer qu'un cas de licenciement verbal correspond à l'hypothèse classique d'un employeur qui surprend un salarié en train de commettre une faute et qu'il lui

Covid19 : Le médiateur des entreprises est un dispositif ouvert aux associations

08-06-2020

Pour que ce soit plus explicite, il aurait fallu une dénomination plus complète : "Le médiateur des entreprises et des associations" par exemple. Car de très nombreuses

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La sangsue : une petite bête qui monte qui monte

30-06-2020

Depuis plus de 2000 ans, l'hirudothérapie est une approche thérapeutique qui utilise des sangsues en médecine. Ces petites bêtes sont une sous-classe de l'embranchement des

Du réchauffement climatique à l'épistémé

23-06-2020

Personne ne connaissait le village russe de Verkhoïansk, il y a encore une semaine. Depuis, cette commune située au nord-est de la Sibérie, sur le fleuve Iana, près du Cercle

Une histoire au doigt mouillé

15-06-2020

Alors que le confinement pèse encore sur nos esprits chagrins et que le déconfinement peine à nous remplir de joie, voici une petite histoire propre à vous faire rire un peu.

Droit de manifester : une procédure de référé-liberté devant le Conseil d'État

09-06-2020

Le référé-liberté est une procédure judiciaire (1) qui permet d'obtenir du juge des référés "toutes mesures nécessaires" à la sauvegarde d'une liberté fondamentale à laquelle

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Quatre guides pour aider à la reprise des activités physiques post-confinement

12-05-2020

Alors que s'ouvre une première phase de déconfinement depuis le 11 mai, les Français peuvent-ils à nouveau pratiquer des activités physiques et sportives ? Oui, répond le

Quand chante le coeur des soignants

05-05-2020

Ils ont été méprisés par la ministre de la Santé et battus par les CRS lors de leurs manifestations. Depuis le début du mois de mars, ils sont devenus des héros. Ils n'en

StopCovid : les apprentis sorciers de nos libertés

28-04-2020

Pour lutter contre la pandémie, le gouvernement a pris de très nombreuses mesures dont beaucoup ont eu pour effet de favoriser de graves entorses au Code du Travail, au bénéfice

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

L'après Covid19 : comment vont les associations ?

22-06-2020

Réalisée du 18 mai au 15 juin 2020, la seconde enquête (1) du Mouvement associatif et du Réseau national des maisons des associations a recueilli 13 500 réponses, ce qui prouve

Connaissez-vous Les Licoornes ?

15-06-2020

Il y a la licorne, créature légendaire à corne unique, et Les Licoornes qui sont des sociétés coopératives d'intérêt collectif opérant sur un marché de masse. L'objectif affiché

Pour une extension rapide du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée

08-06-2020

Depuis la parution de l'Arrêté du 11 février 2020 (1) qui fixe le montant de la participation de l'Etat à l'expérimentation du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée,

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Déconfinement : où en sont les associations ?

25-05-2020

Après le succès de la première enquête "COVID19 : Quels impacts sur votre association" (1) à laquelle plus de 20 000 associations ont répondu, voici la deuxième édition,

Covid19 : le secteur associatif français est-il en danger ?

18-05-2020

Poser la question, c'est hélas y répondre en grande partie. Le tissu associatif, qui n'était déjà pas au mieux de sa forme avant la pandémie, risque de payer un lourd tribu

Circulaire sur les mesures d'adaptation des subventions publiques

11-05-2020

Elle était attendue cette circulaire sur les mesures d'adaptation des règles de procédures et d'exécution des subventions publiques. Nous arrive-t-elle avec tous les espoirs que

Covid19 : Quel avenir pour les subventions accordées par l'Etat aux associations ?

04-05-2020

Le mardi 21 avril 2020, a eu lieu à l'assemblée nationale la séance des questions orales au gouvernement. Confinement oblige, le nombre de députés présents était volontairement

Covid19 : Les outils pour gérer votre association à distance

27-04-2020

Continuer à maintenir le lien entre les membres d'une association est primordial pour assurer l'avenir de la structure et réussir son redémarrage. Mais comment communiquer et

Découvrir 10 autres articles