02-12-2019  ESS LIBRE

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue. Est-ce que nous en sommes là par un "manque de pédagogie" de la part du gouvernement ? Ou bien serait-ce plutôt que l'immense majorité des Français a parfaitement compris, avec ou sans pédagogie ? Pourtant, sur le papier, le projet se défend : 100 euros cotisés donneront droit à 5,50 euros de retraite par an à chaque travailleur qui se verra appliquer un même taux de cotisation fixé à 28 %.

Plus transparent et équitable que ça, difficile de faire mieux. Surtout si on le compare avec le système actuel.

Système dont, selon le régime auquel vous appartenez ainsi que la date de votre départ à la retraite votre taux de cotisation et la période prise en compte, le montant de votre pension peut varier creusant des inégalités difficilement justifiables. Certes, il faut considérer que ces "inégalités" reposent sur des luttes sociales qui ont pu permettre que certains partent plus tôt avec une meilleure pension grâce au "régime spécial" (créé souvent après de grosses grèves) auquel ils ont cotisé.

Il faut rajouter qu'aucun de ces régimes ne calcule la future pension sur la moyenne des 25 meilleures années (comme dans le régime général) mais le plus souvent sur la moyenne des 6 derniers mois. Le retraité part avant 60 ans et sa durée de cotisation est inférieure aux 43 annuités du régime général. Pour être complet, ces régimes présentent globalement des ratios démographiques entre actifs et pensionnés plus faibles que le régime général. Le financement global est assuré par les cotisations salariales et patronales plus élevées que dans le régime général et de subventions d'État.

En France, les régimes spéciaux de retraite bénéficient aux employés de : SNCF, RATP, EDF, GDF, armée, marins, clerc de notaire, Opéra de Paris, Comédie-Française, retraités des mines, élus de l'Assemblée nationale et du Sénat, Banque de France, Port autonome de Strasbourg, Port autonome de Bordeaux, Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, Régime des Cultes, etc. En 2019, cela représente 500 000 actifs pour 1,1 million de pensionnés pour l'ensemble des régimes spéciaux. Donc 1,6 millions de personnes en tout, ce qui est très peu.
Le régime général, pour sa part, accueille 18 millions d'actifs pour 15 millions de pensionnés, soit 33 millions de personnes. Pourquoi vouloir absolument supprimer les régimes spéciaux qui finalement concernent aussi peu de monde ? D'autant plus que l'on sait déjà que certains ne seront pas supprimés : armée, police, marins, élus de l'Assemblée nationale et du Sénat, Banque de France, Opéra de Paris et Comédie-Française.
Après ce rapide portrait des "régimes spéciaux" abordons maintenant les choses qui fâchent. Le taux de cotisation pour les salariés, dans la réforme Macron, est fixé à :
> 28,12% jusqu'à 40 000 euros (plafond de la sécurité sociale),
> 12,94% entre 40 000 et 120 000 euros (3 fois le plafond de la sécurité sociale),
> 2,81% au-delà de 120 000 euros
Cette disparité était commentée par l'économiste Thomas Piketty ce matin même sur France Inter.




La valeur du point est aussi dans l'oeil du cyclone. Et c'est là que François Fillon intervient. La vidéo ci-dessous date du 10 mars 2016. François Fillon, alors en campagne pour les primaires de la droite, explique devant un aréopage de patrons, ce qu'est exactement la retraite par points dont M. Macron s'est totalement inspiré bien sûr.





Enfin, last but not least, plusieurs mensonges du gouvernement viennent rajouter à la confusion. Le plus gros de ces mensonges concerne l'endettement des caisses de retraites et de la sécurité sociale. Il existe en France, depuis 1996, un organisme dénommé : "Caisse d'Amortissement de la Dette Sociale (CADES)".

Sa mission est de financer et d'éteindre la dette cumulée du régime général de la Sécurité Sociale. La lecture de la lettre du Président du Conseil d'Administration de la CADES, Jean-Louis Rey, vous expliquera en quelques lignes la bonne santé financière de la sécurité sociale. Pourquoi dire le contraire sur tous les plateaux de télévision ?

En ce qui concerne les retraites, le mensonge est encore plus gros. Nous avons choisi de vous montrer une vidéo diffusée sur la chaîne BFMTV dont on connait les accointances avec le gouvernement et le président de la République. Gilles Raveaud, professeur d'économie, était l'invité de l'émission "Les Experts" diffusée sur BFM Business le 25 novembre 2019.





Cette dernière vidéo n'explique pas la réforme des retraites. En revanche, elle décrit l'état de la France mieux que ne le ferait un colloque de sociologie à la Sorbonne. En 4.44 minutes, l'acteur Vincent Lindon nous lâche ses mots pour dépeindre nos maux. Merci.





C'est notre contribution au débat sur la réforme des retraites. Ce sujet nous intéresse tous, nous impactera tous. Et chacun doit essayer de bien comprendre ce qui est en jeu. Nous espérons vous y avoir aidé un peu.

En savoir plus
Dominique Seux est éditorialiste économique sur France Inter et directeur délégué de la rédaction du journal Les Echos.
La fake news de Dominique Seux sur les retraites

Le site Réforme des retraites vous permettra de calculer le montant de votre retraite avec la réforme Macron. Ce site donne également des chiffres et des analyses qui contredisent (et c'est bon pour le débat) ceux du Haut-Commissaire aux retraites : Jean-Paul Delevoye.

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux 
Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue. Est-ce que nous en sommes là par un <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1563" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclusion d'un membre d'une association : le doute se cache dans les détails

Au mois d'octobre 2019, nous avons traité ici de l'exigence d'impartialité (1) qui doit être prise en compte lors de l'exclusion d'un membre d'une association en confrontant

Quel statut pour les bénévoles occasionnels : responsabilités et risques juridiques

Ces dernières années, il y a eu un changement important au sein des associations : l'arrivée des bénévoles occasionnels. Si nos bénévoles sont encore 45% à s'investir

La mort est un marché très lucratif

C'est encore une association (1) qui révèle un curieux commerce, dont personnellement, j'ignorais tout. Comment imaginer que certains puissent gagner de l'argent (entre 500 000 et

Assiste-t-on à une baisse significative du budget alloué au Service Civique ?

Visiblement, l'articulation budgétaire entre le Service Civique et le Service National Universel (SNU) semble se dérouler au détriment du premier. Alors même que le SNU n'a pas

Remboursement des frais : les bénévoles sont-ils tous égaux ?

Nous le savons tous, le bénévole qui effectue une dépense pour le compte d'une association peut, et c'est bien normal, demander à cette dernière le remboursement des frais

Panorama législatif des associations pour 2020

Le panorama législatif des associations pour 2020 a-t-il beaucoup changé ? Bien sûr, il y a les augmentations de différents plafonds (sécurité sociale, forfaits divers, etc.).

Associations : attention aux faits reprochés utilisés pour justifier un licenciement

Le licenciement d'un salarié, surtout au sein d'une association de petite taille, n'est pas sans conséquences sur le fonctionnement de la structure. D'autant plus si les faits qui

Travailleurs handicapés : le point sur les nouvelles règles d'embauche

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme portée par la loi de septembre 2018 (1) apporte des modifications profondes sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH). Si

Le point sur le développement des monnaies locales complémentaires

Les monnaies locales complémentaires et citoyennes (MLCC) sont reconnues par l'autorité de contrôle prudentiel de la Banque de France et par la loi 2014-856 du 31 juillet 2014

Droit au compte bancaire pour les associations et droit de gestion pour les présidents

Les banques sont aujourd'hui toutes puissantes et de très nombreuses associations ont du mal à en trouver une qui accepte de gérer "un compte sans intérêt" comme il a été répondu

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le Sénat lance un site de pétitions en ligne

On a de la peine à imaginer M. Gérard Larcher, président du Sénat, en surfeur. Son embonpoint ne lui permettant pas de tâter de la vague ni de trouver une planche à sa mesure. Et

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Le baromètre de la fraternité en forte hausse

Les inondations dans le sud de la France nous font découvrir des images de désolation. Entre ceux qui ont tout perdu sauf la vie et ceux qui pleurent un proche disparu, les images

Le coeur des soignants

L'enfant pleure, allongé sur un brancard, dans le couloir neutre du CHU de Rennes. Dans quelques minutes, il sera endormi puis opéré. Ses parents n'ont pas pu l'accompagner

Le projet de Terminal 4 à l'aéroport de Roissy

Lors du sommet climat le 24 septembre 2019 à l'assemblée générale de l'ONU, le président de la République a fait un discours remarquable et remarqué sur les moyens de lutter

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Municipales 2020 : élection importante pour les associations

S'il y a une élection qui concerne les associations au premier chef, c'est bien l'élection municipale. En effet, le financement qu'apporte les communes représente 11,3% des

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Mesurer l'Impact Social d'une association : une évaluation malaisée et malhonnête

Selon l'Avise, grande papesse du concept d'impact social, "Evaluer son impact social permet de démontrer que son activité est utile pour la société, d'affirmer son identité,

Service civique : les premiers chiffres de la grande enquête d'ampleur 2017-2018

C'est sous l'impulsion de l'Agence du Service Civique que l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) a mené la première enquête statistique

BénévaLibre : le logiciel libre et gratuit pour faciliter la gestion des bénévoles

Quelle est la principale ressource d'une association ? Ce sont ses bénévoles naturellement. Et plus ils sont actifs en son sein, et mieux se porte la structure. Le bénévolat, par

Découvrir 10 autres articles