14-09-2020  ESS LIBRE

Un plan de relance pour les associations et l'ESS

Le 3 septembre 2020, le gouvernement a enfin dévoilé son fameux plan de relance de 100 milliards d'euros. Visiblement, il s'articule autour de 3 priorités : l'écologie, la compétitivité et la cohésion. Pour le premier ministre, il s'inscrit dans la continuité des 470 milliards d'euros déjà mobilisés depuis mars 2020 pour financer les mesures d'urgence. Très bien. Et combien pour les associations et l'ESS ? 1,3 milliard d'euros pour aider nos structures à embaucher des jeunes en contrats un peu aidés mais pas trop, enfin un peu tout de même, mais il ne faut pas le dire fort.

Bien sûr, il ne s'agit nullement pour le gouvernement de "retomber dans le traitement du chômage à coups d'emplois aidés". Pour la nouvelle ministre, il s'agit d'"un tremplin vers l'emploi". Tu parles Charles.

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, précisait en 2017 que les contrats aidés étaient le dispositif le moins efficace de toutes les politiques de l'emploi. Trois ans plus tard, la perspective de voir débarquer 700.000 jeunes sur le marché du travail en septembre, a contraint sa remplaçante, Élisabeth Borne, à réviser son mantra. Et ce qui était tant décrié en 2017 devient l'alpha et l'oméga en 2020.

Pour distinguer ses "contrats aidés" des "contrats aidés" qu'il a supprimés en 2017 et surtout pour tenter de minimiser son revirement à 180°, le chef de l'État préfère parler de "contrats d'insertion" et de "formes d'emploi très aidées par l'État". D'ailleurs le premier ministre a beaucoup insisté sur le volet formation et accompagnement des nouveaux contrats. Volet qui était déjà obligatoire en 2012 en contrepartie de l'aide de l'État.

Peu importe le nom donné à ce dispositif, il s'agit de la réactivation des "contrats aidés" supprimés en 2017. En effet, un nouveau dispositif aurait obligé le gouvernement à passer devant l'assemblée nationale pour une validation législative. Ce qui aurait donné à l'opposition tout le temps nécessaire pour se gausser de ce grand virage. Que ne ferait-on pas pour ne pas montrer que la navigation à vue donne l'impression d'être dirigée par un capitaine de pédalo.

Concrètement, ce grand retour des contrats aidés prévoit la création de 60.000 "contrats initiative emploi" (CIE) pour des jeunes rencontrant des difficultés particulières d'insertion dont une partie du salaire versé par les entreprises sera financée par l'État. Dans le secteur associatif ou public, les contrats aidés appelés "Parcours emplois compétences" (94.000 en 2019) seront également augmentés de 60.000 dès 2021.

Ce dispositif concernera toutes les embauches qui auront lieu dans les six mois après l'entrée en vigueur du dispositif. Il durera au maximum un an, soit 4.000 euros pour un CDI ou un CDD d'au moins un an. Le ministère du travail souhaite garantir le budget pour l'opération dont le montant de 1.3 milliard d'euros devrait permettre environ 600.000 embauches sur les 700.000 jeunes diplômés qui sont attendus sur le marché du travail pour cette étrange rentrée.

La décision de supprimer les contrats aidés en 2017 était purement idéologique. Une décision de comptable très éloignée de la réalité quotidienne des gens et des territoires. Peu importe que 280 000 personnes aient pu retrouver dignité, confiance et espoir dans la collectivité grâce à ces contrats aidés.

Peu importe que des milliers d'associations aient pu développer et maintenir des programmes sociaux grâce à ces contrats aidés. Tout ça ne rentre pas dans un tableur excel. Combien de temps perdu, de vies brisées, d'associations liquidées à cause d'une décision hors sol, prise par un homme seul et déconnecté du pays qu'il dirige.

Alors, le retour des contrats aidés est une heureuse initiative. Mais entre temps, quel gâchis humain et social. Tout ce qui a été détruit, à cause de cette décision, dans le secteur associatif ne se rétablira pas en quelques mois. Le maillage associatif a souffert et la crise sanitaire n'a rien arrangé. On attend un grand plan d'aide (1) pour les associations, un plan à la hauteur de l'importance de ce secteur toujours présent au plus près de celles et ceux qui en ont besoin (2).

En savoir plus
(1) Olivia Grégoire a été nommée Secrétaire d'Etat à l'Economie Sociale et Solidaire. Fondatrice d'un cabinet de conseil en stratégie d'entreprise à destination des PME et start-ups, Olivia Grégoire, engagée de longue date avec la droite libérale et le centre droit, est passée par les cabinets ministériels de Jean-Pierre Raffarin et Xavier Bertrand. Une néolibérale bon teint Secrétaire d'Etat à l'ESS, c'est disruptif à souhait.

(2) Il y a d'autres mesures prises par le gouvernement : 100 millions d'euros pour soutenir les associations de lutte contre la pauvreté. Et 30 millions d'euros sont destinés à développer des actions d'inclusion numérique dans les territoires ruraux. C'est trop, beaucoup trop.

Pour le Mouvement associatif, "Les mesures annoncées ne permettent pas de répondre aux enjeux structurels de préservation et de renforcement de très nombreuses petites et moyennes associations employeuses ou ne reposant que sur le bénévolat, qui ont été lourdement impactées par la crise sanitaire et qui constituent un tissu indispensable à la vitalité des territoires et au lien social." Plan de relance : copie à compléter pour la vie associative - Mouvement associatif - 07 septembre 2020

Lancement du Plan de relance le 3 septembre 2020 - Ministère de l'Economie

Le secrétariat d'État chargé de la jeunesse et de l'engagement (toujours pas de vie associative dans la dénomination) a été confié à Sarah El Haïry. La dame s'est faite connaître par un rapport "Pour une philanthropie à la française" dont nous nous sommes fait l'écho dans cet article : "Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie". Elle connait la vie associative par le prisme du financement des structures par le privé et du désengagement de l'Etat dans le domaine des subventions. Tout un poème.

Retour de l'ESS à Bercy
L'économie sociale et solidaire avait, depuis 2017, quitté Bercy et était éparpillée entre six ministères. Une dilution qui a obligé le gouvernement de l'époque à nommer Christophe Itier au poste de haut-commissaire à l'économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale pour tenter de faire le lien entre les différentes branches. On peut espérer que le rattachement de l'ESS au ministère de l'économie va lui redonner une place centrale.

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Un plan de relance pour les associations et l'ESS 
Le 3 septembre 2020, le gouvernement a enfin dévoilé son fameux plan de relance de 100 milliards d'euros. Visiblement, il s'articule autour de 3 priorités : l'écologie, la compétitivité et la cohésion. Pour le premier <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1711" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Les associations d'aide aux victimes enfin entendues ?

21-09-2020

Dans les principaux tribunaux de grande instance, les bureaux d'aide aux victimes sont tenus par des bénévoles d'associations d'aide aux victimes. Ces bureaux sont de véritables

Nouvelles aides et exonérations au paiement des cotisations sociales

21-09-2020

L'impact de la pandémie du covid19 sur l'activité économique a contraint le gouvernement a mettre en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les associations et

Panorama juridique de la rentrée pour les associations

21-09-2020

Nous avons décidé de faire un panorama législatif mensuel début 2020. Nous poursuivons donc ce travail de veille qui vous permettra, à l'aide du simple mot clé "panorama", de

Associations : création du statut de citoyen sauveteur bénévole

14-09-2020

C'est le 4 juillet 2020 que la loi 2020-840 (1) a été publiée au Journal Officiel. L'objectif visé est de "rassurer" le sauveteur de circonstance (un promeneur par exemple).

Opérations de crédit entre associations : vers une ouverture du cadre juridique ?

14-09-2020

La proposition de loi visant à améliorer la trésorerie des associations est, depuis le 28 novembre 2019, en deuxième lecture au Sénat. Elle comporte 11 articles (1), dont un qui

Vers de nouvelles conditions d'enrôlement au chèque énergie pour les associations ?

14-09-2020

Le chèque énergie permet de payer des factures pour tout type d'énergie. Il est attribué sous conditions de ressources à près de 5,7 millions de ménages depuis le 1er janvier

Activité partielle possible pour les personnes vulnérables depuis le 1er septembre 2020 ?

07-09-2020

Les associations emploient de nombreuses personnes dites vulnérables. C'est la loi du 25 avril 2020 (1) de finances rectificative pour 2020 qui prévoyait la mise en activité

Etablissements sociaux et médico-sociaux : les surcoûts sont-ils aux frais de l'Etat ?

07-09-2020

Près de 720 000 personnes résident au sein des quelques 17 000 établissements d'hébergement pour personnes âgées qui existent en France. Une offre qui est très inégalement

Le nouveau protocole sanitaire en association est enfin arrivé

07-09-2020

Après bien des tergiversations, il semble que le nouveau protocole sanitaire à mettre en place aussi bien en association qu'en entreprise soit prêt. Son application au 1er

Les dernières mesures d'accompagnement prises pour aider les associations et TPE

31-08-2020

La crise sanitaire qui a frappé notre pays, suite à la propagation du virus Covid 19, a conduit l'Etat à interdire l'accès au public d'un grand nombre d'établissements pendant la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Régulation et évolution des concessions autoroutières

21-09-2020

Le 14 août 2020, le soleil brillait sur toute la France. Nous étions, pour la plupart d'entre nous, en vacances. Une douce quiétude baignait le pays. Dans le ministère de la

La lutte contre le Covid menace-t-elle nos libertés ?

14-09-2020

Je ne suis pas qualifié pour me prononcer sur l'utilité du port du masque dans la rue (à l'intérieur, il ne peut y avoir de débats a priori), ni sur la fermeture des bars à 23

Quand le covid19 accélère la crise alimentaire

08-09-2020

Les associations d'aide alimentaire nous remontent des informations alarmantes. L'ampleur de la crise alimentaire qui frappe les plus démunis d'entre nous, et que le confinement

La Poste perd ses lettres de noblesse

31-08-2020

Que la distribution du courrier ne soit plus une priorité pour la Poste d'aujourd'hui peut tout à fait se comprendre. Le courriel a remplacé le courrier. Et l'ouverture à la

Est-ce que vous parlez l'administration ?

25-08-2020

En juin 2014, l'actuel ministre de la Justice, M. Eric Dupond-Moretti, confiait à un journaliste de Paris Normandie cette phrase qui ne manque pas de piquants : "La justice, c'est

Quand Pantagruel faisait de la résistance

04-08-2020

Pantagruel est le premier livre de François Rabelais. En fait, le titre complet de cet oeuvre "gargantuesque" est : "Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très

We want sex equality et après on verra pour le reste

28-07-2020

En 2011, est sorti en France, un film réalisé par l'Anglais Nigel Cole : "We want sex equality". Ce film traite de la première grève des ouvrières de l'usine automobile Ford à

Des nouvelles d'ici et d'ailleurs

21-07-2020

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées, mais pas forcément fraîches, façon purée en sachet plutôt que l'article parfois

Tchekhov cherche Mouettes désespérément

15-07-2020

La Mouette a été jouée pour la première fois le 17 octobre 1896 au théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Ce fut un échec total. Tchekhov, qui s'y attendait, eut cette phrase

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Qui n'a pas son Kit de sensibilisation à l'ESS ?

21-09-2020

Il était visiblement attendu le Kit de sensibilisation à l'ESS. Et il est arrivé. Publié par l'Avise (1), ce couteau Suisse du conférencier permet aux entrepreneurs sociaux, aux

Un plan de relance pour les associations et l'ESS

14-09-2020

Le 3 septembre 2020, le gouvernement a enfin dévoilé son fameux plan de relance de 100 milliards d'euros. Visiblement, il s'articule autour de 3 priorités : l'écologie, la

Scop : De reprises difficiles en surprises méritées

07-09-2020

Vous aimez les crèmes glacées et les belles histoires ? Alors voici celle du site de glaces industrielles Pilpa à Carcassonne. Cette belle odyssée commence en 1941 avec l'Union

L'association des victimes du Coronavirus Covid19-France

31-08-2020

L'Association victimes Coronavirus Covid-19 France / AVCCF / Stop Covid-19 (c'est son titre précis) a été créée le 09 mai 2020. Elle a pour objet de réunir, informer, soutenir,

Le Louvre a beaucoup d'amis

25-08-2020

C'est bientôt la rentrée. Difficile de prendre les fameuses résolutions que les vacances nous inspirent chaque année alors que l'incertitude reste de mise. Cependant, il en est

La place des seniors dans les associations

03-08-2020

On ne peut que constater, aujourd'hui, une augmentation du nombre de jeunes retraités qui sortent du monde du travail avec devant eux une longue espérance de vie en assez bonne

La crise sanitaire vécue par les associations et vue par le HCVA

20-07-2020

Le Haut Conseil à la Vie associative (HCVA) a été créé en décembre 2009, suite à la deuxième conférence de la vie associative qui était un espace unique de dialogues, de

La vie associative a été oubliée dans le nouveau gouvernement

15-07-2020

C'est maintenant une habitude avec le président Macron. Déjà, dans le premier gouvernement d'Edouard Philippe la vie associative était la grande absente de la start-up nation. Et

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

Découvrir 10 autres articles