Nous vous souhaitons une bonne année 2021

Rédaction terminée !


09-02-2015  ESS LIBRE

L'après Charlie : l'Etat redécouvre l'importance des associations

Nous nous réjouissons des dernières prises de position du gouvernement en ce qui concerne la place des associations dans le maillage républicain du territoire. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Espérons simplement qu'il ne s'agit pas, pour des politiques aguerris du fait, de prolonger par des annonces sans lendemains l'effet Charlie. Ce serait une grave erreur.

La circulaire que le ministre de la Ville (1) a diffusé aux préfets est explicite. Elle demande à ces derniers "en ce moment particulier pour la République", de resserrer le lien social en créant des espaces de dialogue avec les associations situées au plus près du terrain.

Les préfets sont appelés à rencontrer sans délai "tous les acteurs associatifs pour agir et répondre à leurs attentes" (sic). Le but est de valoriser toutes les initiatives positives au sein des quartiers prioritaires puis de les pérenniser dans le volet "cohésion sociale" des contrats de ville.

Un espace de dialogue est effectivement nécessaire. Mais sur quelle base ? En demander encore plus pour toujours moins de subventions, toujours plus de marchés publics et de gouvernance à la mode entreprise ?

En dehors du discours convenu : "lutter contre les risques d'amalgame et de stigmatisation encourus par les habitants des quartiers prioritaires, combattre l'antisémitisme et l'obscurantisme, prévenir les phénomènes de radicalisation", nous ne retiendrons qu'une seule phrase : "comprendre pourquoi de telles dérives sont possibles dans notre pays". La question est bonne.

Nous pourrions proposer plusieurs réponses. Mais nous nous contenterons d'une seule.
Depuis toujours, la jeunesse a besoin de s'investir dans des causes politiques ou humanitaires. Commençons par la guerre d'Espagne, qui en 1936, a vu débarquer à Barcelone, les célèbres "Brigades internationales" qui venaient soutenir la lutte des Républicains contre les rebelles nationalistes. Poursuivons par le Réseau du musée de l'Homme qui est un des premiers mouvements de la Résistance française à l'occupation allemande, lors de la Seconde Guerre mondiale. Le leader, Boris Vildé n'avait que 32 ans et il est mort fusillé par les allemands le 23 février 1942. Survolons les années, 1968 et ses révolutionnaires qui voulaient changer le monde, les années 70 et ses communautés et nous atterrissons dans les années 80 avec le fric à tous les étages. Ce sont ces années là qui ont perdu notre jeunesse. Fin des idéaux, des espoirs, règne de l'individualisme, mise en place d'une Europe qui n'a pas grand chose à voir avec les rêves des Pères fondateurs, l'Euro comme communion, il y a mieux.

Le coeur du problème est là. En quoi la jeunesse, génération après génération, peut-elle croire ? Une profession choisie ? Ce n'est une évidence que pour les enfants de nos élites. Changer le monde ? D'un bout à l'autre de l'échiquier ne règne qu'un sentiment d'impuissance face à des forces qui nous dépassent. Rajoutons un besoin de confort, de facilité, de renoncements et l'on peut facilement comprendre pourquoi de "telles dérives sont possibles dans notre pays".

Alors quand des malins viennent proposer à des jeunes désorientés de s'investir dans des missions humanitaires en Syrie ou ailleurs, le terreau est prêt, l'ensemencement facile, il ne reste plus qu'à l'arroser de bonnes paroles.

Demander aux associations de quadriller le terrain afin de tisser du lien social avec une jeunesse dont les repères sont aux antipodes n'est pas une bonne idée. Ce qu'il faut à nos jeunes (et moins jeunes), c'est du travail. Seul le travail est facteur d'intégration. Tout le reste n'est que vue de l'esprit. Avec un travail rémunéré à sa juste valeur, un jeune peut prendre un appartement et commencer sa vie d'adulte. Sans cela, il traîne en bas des tours à la merci du premier "conteur" venu.

Proposer comme mode d'insertion dans la vie professionnelle, un service civique obligatoire n'est pas une mauvaise idée. Mais elle arrive trop tard. La suppression du service militaire en 1996 (pour de pures raisons comptables) et son non remplacement par un service civil est l'origine du mal. Le pli est pris et nos jeunes n'en sont plus là. Ils ne rêvent pas de servir la soupe populaire dans un service civique obligatoire et gratuit car ils savent que le panier est percé, que rien n'arrêtera jamais la queue des indigents de s'étirer à l'horizon et qu'à leur tour, un jour, ils risquent de se retrouver dans la même file.

Enfin, rappeler les valeurs républicaines est une idée creuse, car ces dernières sont bafouées tous les jours par des politiques toujours plus inégalitaires, toujours plus injustes. Liberté, égalité, fraternité... A qui pouvons nous encore faire croire cela ? Il nous faut admettre une bonne fois pour toute que c'est le monde tel qu'il est qui a enfanté les assassins de Charlie Hebdo.

Pour aider notre jeunesse, il faut changer le monde. Vaste programme...

En savoir plus
(1) Mobilisation des associations pour la citoyenneté - Format PDF

Vers un un service civique élargi plus court et non rémunéré ? Lettrasso du 06-01-2015

Le service civique coûte trop cher ? Lettrasso du 25-11-2014

De la posture à l'imposture, le mentir-vrai de la politique - Lettrasso du 04-11-2014

C'est le prénom qui fait la mention au Bac ? Lettrasso du 28-12-2014

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
L'après Charlie : l'Etat redécouvre l'importance des associations 
Nous nous réjouissons des dernières prises de position du gouvernement en ce qui concerne la place des associations dans le maillage républicain du territoire. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Espérons ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2264" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

DREETS, DRAJES, DDETS, DDCS : quels changements pour les associations ?

18-01-2021

Les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) ont été créées il y a une dizaine d'années environ. Déjà à

Statuts d'associations : Ce qui n'est pas rédigé clairement provoque des litiges

18-01-2021

Les questions posées sur notre Forum Juridique (1) détaillent principalement des problèmes liés à la rédaction et à l'interprétation des statuts. Ils sont pourtant l'acte

Panorama juridique pour les associations janvier 2021 - suite

18-01-2021

Entre notre panorama juridique du 11 janvier dernier et aujourd'hui, de nouvelles mesures font leur apparition dans la loi de finances pour 2021. Il s'agit d'avantage de

La loi ASAP : un fourre-tout législatif qui concerne également les associations

11-01-2021

La loi d'Accélération et de Simplification de l'Action Publique du 7 décembre 2020 (1) est un bien étrange OVNI. Comme à la Samaritaine, on y trouve de tout en 149 articles (mais

Panorama juridique pour les associations janvier 2021

11-01-2021

Pendant les vacances de Noël, les décrets et ordonnances n'ont pas chômé. Pas moins de trois qui concernent aussi les associations. Sans compter la création d'un fonds d'urgence

Le point sur l'application du malus écologique aux associations

11-01-2021

Le malus écologique est une taxe qui s'applique aux véhicules particulièrement polluants. Il est applicable lors de la 1re l'immatriculation en France. Il est calculé en fonction

Le lancement d'un marché public pour le 3919 : un fiasco annoncé

04-01-2021

Nous avons écrit, le 23 novembre 2020, un article intitulé : "Appel à la concurrence pour la gestion du 3919" (1). Nous pensions que le nombre et la qualité des opposants à un

Faciliter le paiement par chèque pour les associations

04-01-2021

L'obtention d'une carte bancaire, par une association, n'est pas chose facile. Surtout si le budget annuel de la structure ne rassure pas le banquier. Il reste donc le bon vieux

Le point sur les aides exceptionnelles en direction des radios locales associatives

04-01-2021

Dans le cadre du projet de loi de finances, a été voté un dispositif d'aide de 30 millions d'euros pour soutenir la diffusion des radios et des TV locales. Une décision bienvenue

L'insertion par l'activité économique devient inclusive

21-12-2020

L'insertion par l'activité économique (IAE) vise à faire bénéficier d'un accompagnement renforcé les personnes les plus éloignées de l'emploi afin de faciliter leur insertion

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

L'association Anticor attend toujours son agrément

12-01-2021

Pour assurer sa lutte contre la corruption, l'association Anticor a besoin d'un agrément qui lui permet de saisir un juge d'instruction. Depuis sa création en 2002, cette petite

Une disparition inquiétante

05-01-2021

C'est le premier article de l'année 2021. Bien sûr, à cette occasion, nous vous souhaitons une très bonne année. Voeu pieux s'il en est tant cette nouvelle année commence comme

Marcheprime : Station Radio Lafayette

21-12-2020

Le 21 août 1920 à 14h00, un étrange message radio est envoyé depuis un ancien aérodrome abandonné situé à Croix d'Hins près de Marcheprime sur la route de Bordeaux à Arcachon.

Gallica : quand Gutenberg a découvert le numérique

15-12-2020

Gutenberg était un imprimeur qui inventa le principe des caractères métalliques mobiles. Une invention qui rangea la plume des moines copistes au rayon des antiquités et qui, par

Quand on ferme une gare, on se ferme au monde

08-12-2020

Yann Apperry est considéré à juste titre comme l'un des écrivains les plus doués de sa génération. Ce franco-américain né en 1972 a reçu de nombreux prix dont le Prix Goncourt des

Que sont nos doléances devenues ?

01-12-2020

Dans une lettre en date du 13 janvier 2019, le Président de la République Emmanuel Macron, invitait tous les Français "à transformer les colères en solutions". Une façon

Une Histoire réunionnaise : les enfants de la Creuse

24-11-2020

Je devais avoir 8 ans la première fois que je l'ai vu. Dans le village, tout le monde l'appelait "Le tordu" ou "Titi chocolat". Il ne parlait pas français, n'était ni noir ni

Quand l'hébergement d'urgence est à la remorque

17-11-2020

On les voit parfois, le long des autoroutes qui s'empilent les unes sur les autres, dans des casses, pas toujours officielles. Ce sont les vieilles remorques frigorifiques. Cette

La crise sanitaire place les associations dans de très graves difficultés financières

10-11-2020

La crise sanitaire a frappé de plein fouet les associations sur le plan financier. Ce sont les réductions successives des subventions qui sont coupables de cette situation.

Comme un origami sonore

03-11-2020

La musique coule du piano tel serpent levantin glissant sournoisement des pages de Salammbô. Avancez notes licencieuses, dépliez votre grâce "Origami sonore" (1), "Gymnopédie de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Un Secret Défense à géométrie variable

18-01-2021

Ils sont venus, ils sont tous là. Tous ceux qui comptent dans le monde très particulier de l'Histoire et des archives, depuis l'Association Josette et Maurice Audin jusqu'à

Bénévolat : l'engagement bénévole a-t-il un genre ?

11-01-2021

Au mois de juin 2020, une étude menée par le réseau des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CN CRESS) et le Laboratoire d'Economie et de Management

Le musée du sourire

04-01-2021

Alors que 2021 commence comme s'est terminée l'année 2020, c'est à dire avec un masque sur le visage, il nous est apparu judicieux de vous faire découvrir le musée du sourire.

La question de la responsabilité des dirigeants associatifs se pose

21-12-2020

Une association, en tant que personne morale, engage sa responsabilité. Mais, les dirigeants aussi dans le cadre de leurs activités associatives. Qu'ils soient membres du conseil

Comment identifier toutes les aides disponibles pour l'ESS ?

14-12-2020

Une plateforme interactive vient d'être mise en ligne par le Ministère de l'Economie via le Secrétariat d'État à l'Économie sociale, solidaire et responsable avec la collaboration

La révolte gronde au sein de la Convention Citoyenne

08-12-2020

Au mois de juin dernier, sans doute pour mieux compter face au pouvoir, les 150 Citoyennes et Citoyens âgés de 16 à 80 ans et tirés au sort pour être membres de la Convention

L'impact du Covid19 sur les organisations de l'ESS

30-11-2020

La crise du Covid19 n'a pas épargné l'Economie Sociale et Solidaire (ESS). D'autant plus que de très nombreuses structures devaient à la fois lutter en première ligne contre

Appel à la concurrence pour la gestion du 3919

23-11-2020

Le gouvernement envisage de soumettre la Fédération nationale Solidarité femmes (1), qui gère la ligne nationale d'écoute 3919 contre les violences conjugales, à la concurrence.

Dialogue de sourds ou sourde au dialogue ?

16-11-2020

Le 22 octobre dernier, Sarah El Haïry, secrétaire d'État à la Jeunesse et à l'Éducation auprès du ministre de l'Éducation nationale, s'est retrouvée à Poitiers pour participer

UrgencESS : un guide synthèse pour aider les structures de l'ESS

09-11-2020

Il aura fallu attendre le confinement saison 2 pour l'obtenir, mais il est enfin là. Depuis le 2 novembre pour être précis. C'est le secrétariat d'État à l'Économie Sociale,

Découvrir 10 autres articles