26-12-2017  SOCIETE LIBRE

L'histoire extraordinaire et vraie de la femme qui n'est jamais morte

Comme nous vous l'avions annoncé la semaine dernière, pendant les fêtes, nous publions des articles déjà publiés par le passé. C'est notre "rediffusion" à nous. Le choix est difficile car avec 2391 articles publiés depuis 2002, il y a de quoi faire. Celui de cette semaine est particulier. Il est celui qui a suscité le plus grand nombre de remerciements de votre part, ce qui est rare. Nous avons plutôt l'habitude de recevoir quelques volées de bois vert, tant notre ligne éditoriale fait parfois grincer quelques dents.

Il est vrai que lors de sa première publication, nous nous sommes rendus compte que peu de gens connaissaient l'histoire extraordinaire de madame Henrietta Lacks. Alors laissez-vous glisser dans : "L'histoire de la femme qui n'est jamais morte".

Article publié pour la première fois le 17-08-2015
Mourir cela n'est rien, mourir la belle affaire. Mais vieillir... ô vieillir... Ainsi parlait Jacques Brel dans l'une de ses dernière chanson : Vieillir. Est-il possible de ne pas mourir ? Est-il possible, en ne mourant pas, de ne pas vieillir ? Bonne question... Cela n'existe pas car impossible, n'est-ce pas ? Et pourtant, voici l'histoire d'une femme qui n'est jamais morte et qui ne vieillit pas non plus. Comment est-ce possible ? Laissez-nous vous raconter l'histoire de madame Henrietta Lacks

Tout commence en février 1951 dans le service de recherche sur la culture des tissus humains à l'hôpital John Hopkins de Baltimore, aux Etats-unis. Le professeur en charge de ce service est le docteur George Otto Gey.

Avec sa femme, cela fait plus de 20 ans qu'ils essaient, en vain, de maintenir en culture des cellules cancéreuses afin de pouvoir les étudier. Mission impossible, à cause du faible nombre de divisions, la lignée cellulaire cultivée à l'extérieur d'un corps humain finissait par s'éteindre au grand désespoir du couple de chercheurs.

Dans une salle de l'hôpital Hopkins réservée aux noirs (nous sommes en pleine ségrégation raciale aux USA), on présente au professeur Gey une jeune mère de famille âgée de 31 ans qui vient pour se faire soigner d'une tumeur maligne au col de l'utérus détectée huit jours plus tôt.

Elle est traitée, comme tous les malades de l'époque, au radium. Le gynécologue qui la suit prélève un échantillon de sa tumeur et le montre au Dr Gey. Ce dernier analyse les cellules cancéreuses prélevées et fait alors une découverte extraordinaire. Non seulement elles sont immortelles, mais elles prolifèrent sans limite.

C'est la présence d'une enzyme particulière dans les cellules d'Henrietta Lacks, et qui n'a été retrouvée nul part ailleurs, qui accélère la prolifération non contrôlée par divisions successives. Cette découverte fut d'un grand intérêt pour George Otto Gey car il pouvait non seulement cultiver in vitro des cellules humaines, mais également les distribuer dans d'autres laboratoires. Elles furent baptisées cellules HeLa (pour Henrietta Lacks).

Cette lignée cellulaire est, à l'heure actuelle, la lignée standard pour toutes les études de cancérologie et biologie cellulaire effectuées sur des cellules humaines. Tous les scientifiques travaillent donc avec ces cellules, issues du corps d'Henrietta Lacks. Elles auront même effectué un séjour dans l'espace afin de savoir si des cellules humaines pouvaient survivre en l'absence de gravité.

Aujourd'hui, le nombre actuel de cellules HeLa disponibles à travers le monde dépasse le nombre de cellules présentes dans le corps humain (environ cent mille milliards de cellules chez un homme adulte).
Vous l'aurez compris, ce sont les cellules d'Henrietta Lacks qui sont devenues immortelles et pas elle. Car si ses cellules prospéraient à toute vitesse dans les tubes à essai, elles faisaient de même dans son organisme. Henrietta est morte le 5 octobre 1951 d'un cancer généralisé.

Mais cette histoire ne s'arrête pas là et pose de nombreuses questions d'ordre éthique à commencer par le fait que les cellules ont été initialement prélevées sans l'autorisation de la patiente ou de sa famille.

Ensuite, et même si chacun peut avoir sur ce point une réponse très personnelle, on peut se demander si des cellules prélevées sur un individu, et qui contiennent donc son ADN, lui appartiennent toujours post-mortem ? La question fut posée à la Cour suprême de Californie qui statua que ce n'était pas le cas et que donc les cellules d'Henrietta Lacks pouvaient être distribuées et commercialisées librement.

A l'heure actuelle, des centaines d'entreprises vendent désormais des cellules HeLa à différents laboratoires à travers le monde et s'enrichissent grâce à une femme qui en est morte et qui n'a jamais donné son accord dans la mesure où personne n'a jamais pensé à le lui demander. Depuis 1952, ces cellules ont permis de remporter plusieurs prix Nobel, de sauver des centaines de milliers de vies et sont à l'origine de la mise au point du vaccin contre la Polio par le professeur Jonas Salk (1).

Henrietta Lacks a été enterrée dans le dénuement le plus complet sans même une pierre tombale. Sa famille elle-même n'apprit l'utilisation des cellules que 20 ans plus tard et n'a jamais pu prétendre au moindre centime de ce commerce très lucratif.

Henrietta Lacks, petite fille d'esclaves, qui n'avait jamais traversé plus longue distance que celle séparant la Virginie de Baltimore, n'aura jamais su que ses cellules se multiplieraient dans les laboratoires du monde entier et la rendrait ainsi immortelle. On ne peut que souhaiter que son souvenir le soit aussi... (2)

En savoir plus
(1) Le cas du professeur Jonas Salk est intéressant. Il découvre, grâce aux cellules de Henrietta Lacks, le vaccin contre la polio en 1954. Il a choisi de ne pas le faire breveter afin qu'il profite au plus grand nombre. Un journaliste économique s'est empressé de faire une estimation du montant des pertes auxquelles Jonas Salk a consenti en ne déposant pas de brevet : 7 milliards de dollars. Par cupidité, plusieurs laboratoires américains se lancent précipitamment dans la fabrication du vaccin. L'un deux, le laboratoire Cutter, fournit un vaccin insuffisamment inactivé, qui contaminera plusieurs centaines d'enfants vaccinés. Le "Cutter incident" mettra un frein momentané à la campagne mondiale de vaccination. Des centaines d'enfants dans le monde en mourront faute de vaccins.

(2) Une plaque a été déposée le 29 juillet 2011, près de l'église "St. Matthew Baptist Church" à Philadelphie (Etat de de Pennsylvanie), ville supposée de son inhumation.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
L'histoire extraordinaire et vraie de la femme qui n'est jamais morte 
Comme nous vous l'avions annoncé la semaine dernière, pendant les fêtes, nous publions des articles déjà publiés par le passé. C'est notre "rediffusion" à nous. Le choix est difficile car avec 2391 articles publiés ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2459" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le véritable impact du service civique sur la précarisation de l'emploi

L'Etat, depuis 2015, a réaffirmé le développement massif du service civique pour permettre aux jeunes de s'engager pleinement dans la citoyenneté tout en développant une

Subventions : le financement public des associations est discrétionnaire

La définition de l'adjectif discrétionnaire est : "qui est laissé à la discrétion de quelqu'un ou bien qui confère à quelqu'un le pouvoir de décider". Il est logique et légitime

Associations : à double casquette, double risque d'abus de confiance

A partir du moment où les budgets de nos associations se compriment, il devient urgent de trouver d'autres sources de financement. Certes, nous entendons ce "mantra" à longueur de

Comment réussir la mise en sommeil d'une association ?

La mise en sommeil d'une association n'est en aucun cas une dissolution. Pour commencer, la mise en sommeil ne nécessite pas de liquidateur et le patrimoine est naturellement

Associations : salariés versus Conseil d'Administration

Peut-on sanctionner un salarié lorsqu'il se permet de perturber gravement le bon déroulement d'un conseil d'administration, alors même qu'il n'y a pas été invité ? La réponse

Qui fixe le contrat de travail d'un fonctionnaire mis à disposition d'une association ?

La mise à disposition d'un fonctionnaire au service d'une association, est un problème rarement soulevé. Et pourtant, c'est une pratique qui tend à se répandre de plus en plus.

L'inégalité salariale entre homme et femme est-elle une discrimination ?

L'article L3221-2 du code du travail (1) précise que "tout employeur assure, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération entre les femmes et

Une commune peut-elle être mise à contribution suite à la liquidation d'une association ?

Une commune peut-elle être mise à contribution suite à la liquidation judiciaire d'une association ? A priori, l'idée de répondre non est la première qui vient. Certes, il existe

Egalité de traitement dans la mise à disposition des salles communales aux associations

Le forum nous offre, chaque jour, l'étendu des plaisirs que nous autres humains, prenons à tester notre pouvoir sur autrui. Ainsi, ces maires qui refusent des salles à des

Rescrit fiscal versus intérêt général : une mise au point attendue

La procédure du rescrit fiscal permet à une association de s'assurer auprès de l'administration fiscale, qu'elle est bien un organisme d'intérêt général. Une fois ce précieux

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Dire que tout a commencé avec une promotion sur le Nutella

Au début de l'année 2018, les journaux télévisés ouvraient tous sur des échauffourées, des bousculades et autres mouvements de foule, occasionnés par une promotion sur les pots de

Jaune jaune jaune le gilet, jaune jaune jaune il est

La cinquième République a pris l'habitude de laisser aux manifestations populaires, un triangle compris entre Bastille, Nation et République. Une façon de parquer la colère dans

Pour sept minutes de terreur

Ce lundi 26 novembre à 20 heures 54, la Nasa va essayer de poser l'atterrisseur InSight dans la plaine d'Elysium sur la planète Mars. La descente à travers l'atmosphère durera six

L'effet papillon ou la théorie du chaos

L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Une petite histoire des villages morts pour la France

Il existe des maires qui ne font jamais campagne et pour cause : ils n'ont pas d'électeurs. Ils sont pourtant maires mais nommés par le préfet. Leur rôle ? Faire vivre et

Associations : faire beaucoup plus avec vraiment moins

Parce que la grande pauvreté augmente, parce que l'illettrisme progresse, parce que les inégalités se creusent, les associations doivent encore faire plus et mieux. Hélas, cette

Les fusillés pour l'exemple : une histoire française

Alors que nous allons fêter le centenaire de l'armistice de 1918, il y a dans notre mémoire collective, une empreinte indélébile, comme une tâche, comme l'oeil regardant Caïn dans

Où va l'argent du Livret de Développement Durable et Solidaire ?

Anciennement Codevi, le LDDS est un produit d'épargne rémunéré. Les fonds affectés à ce livret financent principalement des projets en faveur du logement social, des collectivités

Quand la monnaie complémentaire prend Racine

Le dimanche 7 octobre 2018 a été une date importante pour les habitants de la vallée de la Chevreuse. La ferme de Beaurain, au Mesnil-Saint-Denis, a été le théâtre du lancement

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique

Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France,

Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations

D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité

La vie associative dans les départements

Chaque année, depuis 2015, le Ministère de l'Education Nationale et l'association Recherches et Solidarités publient les principales données chiffrées sur la vie associative de

Mettre en place un mécénat de compétences : le guide

Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des associations, des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d'intérêt général. Un

Quel avenir pour le Fonds européen d'aide aux plus démunis ?

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) est destiné à apporter une assistance matérielle à ceux qui en ont besoin. Il a bénéficié d'un budget de 3,8 milliards d'euros

Deux études inédites : bénévolat et associations, état des lieux et évolutions

L'association pour le développement des données sur l'économie sociale (ADDES) nous propose deux études inédites : "Les associations : état des lieux et évolutions. Vers quel

Le Genepi veut absolument retourner en prison

A l'origine, des jeunes gens de bonnes familles, un peu boy-scouts, un peu "chrétiens de gauche" venaient dans les prisons visiter les malheureux détenus. Aujourd'hui, cette

Les missions locales : nouvelle cible du gouvernement ?

Avec plus de 6500 sites, les 445 missions locales sont présentes sur l'ensemble du territoire national. Un maillage associatif qui exerce une mission de service public de

Les Waldeck : un Prix pour valoriser les dynamiques associatives ?

Pierre Marie René Ernest Waldeck-Rousseau est né à Nantes le 2 décembre 1846. Il est mort à Corbeil-Essonnes le 10 août 1904. Entre ces deux dates, cet homme politique aura

L'oubli de la vie associative dans le gouvernement

Oublier plus de 20 millions de français dans l'élaboration d'un gouvernement est chose étrange. Certes, l'intitulé "Vie associative" est bien accolé aux charges du ministère de

Découvrir 10 autres articles

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]