Loi contre le séparatisme : les associations sous surveillance

19-01-2021 SOCIETE LIBRE
Rarement un projet de loi n'aura aussi souvent changé de nom. Contre le séparatisme à ses débuts, il est devenu "projet de loi renforçant la laïcité et les principes républicains", puis déposé à l'Assemblée Nationale le 9 décembre 2020 sous l'appellation de "projet de loi confortant le respect des principes de la République". Nous pensions, bien naïvement, qu'il s'agissait de lutter contre les radicalités religieuses. Nous étions très naïfs.

Dans une tribune publiée sur le site de France Info, le Mouvement associatif s'inquiète d'une dérive qui laisse supposer que les associations, dans leur ensemble, sont présumées coupables.

Le Mouvement associatif s'interroge, avec raison, sur les motivations du nouveau "contrat d'engagement républicain" pour les associations recevant des subventions, prévu dans le projet de loi. Le Mouvement associatif, qui déclare représenter plus d'une association sur deux en France, estime "qu'après les débats autour de la liberté d'informer (Projet de loi Sécurité globale NLDR), c'est aujourd'hui la liberté associative qui se trouve mise en question par le projet de loi".

Il s'agit de deux libertés publiques aussi essentielles l'une que l'autre qui sont le fondement de notre socle républicain et démocratique, toutes deux sises au sein de notre constitution. Sans oublier que l'Europe, par l'intermédiaire de sa Cour de justice a consacré dans un arrêt du 18 juin 2020, la liberté d'association.

Enfin, pourquoi vouloir imposer une nouvelle loi alors que l'arsenal juridique existe déjà qui permet largement de faire condamner des éléments radicalisés s'abritant derrière le paravent de la loi de juillet 1901. La violence ou l'appel à la haine (d'origine religieuse ou non) qui pourraient être de mise au sein de certaines associations tombent déjà sous le coup de la loi et elles peuvent être, à ce titre, légalement dissoutes (article 212-1 et 212-2 du Code de la Sécurité Intérieure).

Dans sa tribune (1), le Mouvement associatif dans son ensemble s'interroge légitimement sur les raisons motivant le nouveau "contrat d'engagement républicain" pour les associations recevant des subventions, prévu dans le projet de loi confortant le respect des principes de la République. En voici un extrait :
Pourquoi quelques cas marginaux, qui n'entrent ni dans l'esprit ni dans la lettre de la loi de 1901, qui fait partie de nos rares principes à valeur constitutionnelle, devraient-ils conduire à jeter la suspicion sur l'ensemble du monde associatif, en lui imposant le préalable d'un "contrat d'engagement républicain" ?

D'autant que les organisations incriminées, ne percevant pas de subventions dans la plupart des cas ne seront pas concernées par la signature de ce contrat censé les viser.

Les associations qui reçoivent des aides publiques ne manquent pas d'être déjà encadrées par tout un arsenal réglementaire d'agréments, de reconnaissances, de conventions et d'objectifs qui n'ignore rien de leur identité et de leurs activités.

À cela s'ajoute la Charte d'engagements réciproques entre l'État, les associations d'élus territoriaux et Le Mouvement associatif, signée en 2001 puis en 2014, au respect de laquelle toute association s'engage en faisant une demande de subvention auprès des services de l'État.

Or, ainsi que le relève très clairement l'avis rendu par le Haut Conseil à la Vie associative sur ce projet de loi, outre les lois de la République auxquelles les associations sont naturellement soumises, la Charte prévoit déjà le respect des principes républicains et de non-discrimination entre les personnes.

Et elle a la grande qualité de s'inscrire dans un rapport de confiance entre les pouvoirs publics et les associations et non dans une logique du tout-contrôle, illusoire mais néanmoins dangereuse.

Dans ces conditions, ce nouveau "contrat d'engagement républicain" est soit inutile, soit douteux s'il accroît un pouvoir discrétionnaire sur le jugement de conformité aux "valeurs républicaines".

Difficile de faire plus explicite. Nous soutenons pleinement les dirigeants du Mouvement associatif, d'Animafac, de l'Unaf, de Coordination Sud, de l'Association prévention routière, de la Fédération de scoutisme français, de France bénévolat, de l'Unat, du CNAJEP, de l'UNIOPSS, de Familles rurales, de France nature environnement, de Citoyens et Justice, de la Ligue de l'enseignement, etc.

Nous rajouterons, qu'il est étrange que depuis le début de l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, le gouvernement tente, par tous les moyens, de faire passer des lois liberticides :
* Proposition de loi relative à la sécurité globale,
* Loi visant à lutter contre les contenus haineux sur internet,
* l'instruction générale interministérielle (IGI 1300) sur le secret défense,
* Projet de loi confortant le respect des principes de la république,
* etc.

Le gouvernement n'aurait-il pas mieux à faire en améliorant, par exemple, la gestion de la vaccination ? Ne pourrait-il pas plutôt se pencher sur la situation dramatique que vivent nos jeunes étudiants ? Ne devrait-il pas trouver des solutions pour aider les 10 millions de pauvres que l'épidémie a engendrés ? Le premier ministre ne pourrait-il pas plutôt trouver le temps de signer l'agrément de l'association Anticor qui traîne sur son bureau depuis des mois et qui doit être signé avant le 3 février ? Beaucoup de questions pour bien peu de réponses.

En savoir plus
(1) Associations présumées coupables ? La tribune du Mouvement associatif

Loi séparatisme : les libertés associatives en danger - Pétition





Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Associations : faire le point sur la PPV

27-09-2022

C'est la loi 2022-1158 du 16 août 2022 (1) qui a créé (en substitution à la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat) la prime de partage de la valeur (PPV). Les employeurs

Faire le point sur les aides au recrutement dans le secteur associatif

27-09-2022

Les associations, comme tous les autres employeurs, peuvent sous certaines conditions, bénéficier d'aides à l'emploi pour recruter de nouveaux salariés. Le plus souvent, ces aides

Associations : comment sectoriser vos activités lucratives ?

27-09-2022

En règle générale, une association loi 1901, à but non lucratif, est exonérée des impôts, tels que l'impôt sur les sociétés ou la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Il y a bien sûr

Comment assurer une bonne gestion des excédents de trésorerie d'une association ?

20-09-2022

Par les temps qui courent, le titre de cet article doit passer pour une provocation. Si les associations, dans leur majorité, doivent plutôt gérer les dettes et les découverts, la

Panorama associatif numéro 47 : septembre 2022

20-09-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 47 du mois de septembre 2022, nous allons détailler comment mettre en pratique le "Pass'Sport" pour vos adhérents au sein de votre

Où s'arrête la liberté d'expression au travail ?

20-09-2022

Tout salarié jouit de la liberté d'expression à l'extérieur comme au sein de l'entreprise ou de l'association. La jurisprudence rattache la liberté d'expression au rang des

Arrêt brutal du versement d'une subvention : quels recours ?

13-09-2022

Nous avons déjà traité cette situation dans laquelle peut se retrouver brutalement une association. Il s'agissait, à l'époque, d'un département qui interrompait le versement de

Panorama associatif numéro 46 : septembre 2022

13-09-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 46 du mois de septembre 2022, nous allons détailler les nouvelles règles imposées par les différentes mesures visant à améliorer le

Modification du règlement intérieur pour intégrer la loi du 21 mars 2022

13-09-2022

C'est la loi 2022-401 du 21 mars 2022 (1) qui améliore la protection des lanceurs d'alerte au sein de la structure employeur. En modifiant la loi dite "Sapin 2", elle simplifie

Gestion désintéressée et activités lucratives au sein d'une association

06-09-2022

Le nombre d'associations assumant une ou plusieurs activités lucratives croît au fur et à mesure que décroissent les subventions. Et bien sûr, les risques d'un contrôle augmentent

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le plan Pauvreté dépose son bilan

27-09-2022

Créée par décret le 24 octobre 2017, la délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté a été chargée d'une triple mission pour la période 2018-2022

Le mystère de la machine d'Anticythère

20-09-2022

Durant le printemps 1900, des pêcheurs d'éponges dirigés par Elias Stadiatis, ont découvert l'épave d'un navire romain chargé d'une cargaison grecque contenant une cohorte de

Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue

13-09-2022

Fin 2021, le film Don't look up a connu un certain succès. L'action dépeint une société qui se trouve incapable de réagir face à une catastrophe imminente et annoncée. De très

Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans...

06-09-2022

Pantagruel est le premier livre de François Rabelais. En fait, le titre complet de cet oeuvre "gargantuesque" est : "Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très

Campagne 2022 de : Mon association, je l'adore, j'y adhère !

30-08-2022

A la rentrée 2021, le Mouvement associatif avait lancé la première édition de la campagne : "Mon association, je l'adore, j'y adhère !". Et le succès fut au rendez-vous malgré une

Qui était l'inconnu du Photomaton ?

23-08-2022

Photomaton est une vieille entreprise française créée en 1936. Elle fabrique et commercialise des cabines photographiques de marque Photomaton. On en trouve dans les gares et

Associations : pourquoi ne pas opter pour le conseil personnalisé ?

26-07-2022

Pour une association, avec des services administratifs de plus en plus tatillons, le conseil personnalisé qui était encore hier, réservé aux structures moyennes et grandes,

La France est un pays INOUI

19-07-2022

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

Se mobiliser contre le Contrat d'Engagement Républicain

12-07-2022

Le Contrat d'Engagement Républicain est entré en vigueur au 1er janvier 2022. Dénoncé par l'immense majorité des associations comme établissant un déséquilibre nouveau entre les

Zéro chômeur : l'agir en commun fonctionne

05-07-2022

Le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée a été porté dans sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Le CESE préconise la revalorisation du travail social

27-09-2022

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) est né, sous sa dénomination actuelle, par la loi organique du 28 juin 2010. Depuis cette date, il regroupe en son sein 140

Le baromètre 2022 des salaires pratiqués au sein de l'ESS

20-09-2022

Le Cabinet de recrutement spécialisé dans le domaine de l'ESS "Orientation Durable" vient de publier la nouvelle édition de son Baromètre des salaires de l'ESS 2022. Ce sont 884

Troisième Forum des plateformes coopératives à Paris

13-09-2022

Depuis le premier Forum des plateformes coopératives (1) en 2019, les plateformes alternatives ont pris du galon. Certes, elles ont essuyé des plâtres, croisé nombre de

Le nouvel Observatoire du paiement sur facture opérateurs

06-09-2022

En cette rentrée difficile, il ne faut pas ignorer les bonnes nouvelles. Parmi celles-ci, il en est une qui porte un nom un peu barbare : le paiement sur facture opérateurs.

Associations et réseaux sociaux

30-08-2022

L'association "France générosités" a publié son "Baromètre des réseaux sociaux des associations et fondations" dans une nouvelle édition en 2022. Premier point abordé, le

Le Haut Conseil à la vie associative fait des propositions

23-08-2022

C'est par un document très synthétique que le Haut Conseil à la vie associative nous présente des pistes susceptibles de donner aux associations les moyens de se développer et,

Rembrandt se sent bien au Mas

26-07-2022

La camionnette de location est venue doucement se garer devant la collégiale. Et comme libérés, de rue en rue, de l'écluse à l'auberge, du chemin de halage au lavoir de la

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur le mécénat ?

19-07-2022

Les associations ont besoin des entreprises. Elles sont l'un des leviers de leur développement et de l'évolution de leurs modèles socio-économique. Mais les entreprises ont-elles

Pour quelles causes les français sont-ils généreux ?

12-07-2022

Le réseau social de l'association Altruwe (1) a fait appel au pôle Media & Digital pour réaliser une étude sur la situation actuelle et son impact sur l'engagement des français.

Marlène Schiappa est nommée secrétaire d'Etat chargée de l'ESS et vie associative

05-07-2022

Le Président de la République a été reconduit pour un deuxième mandat le soir du dimanche 24 Avril 2022. Il a semblé être conscient que la majorité des voix portées sur sa

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+