Qui suce le sang du samu social de Paris ?

02-12-2014 SOCIETE LIBRE
Le Samu social de Paris a été créé en 1993 par le docteur Xavier Emmanuelli. Depuis, un ensemble d'associations viennent en aide aux personnes démunies selon le modèle parisien. Ces associations sont regroupées en France par la Fédération nationale des Samusociaux, et au niveau international par le Samu social International.

Le Samu social base son action à partir de la philosophie de la Déclaration universelle des droits de l'homme et affirme haut et fort les principes de Liberté, d'Égalité et de Fraternité.

Chaque nuit, en 2014, l'action du Samu social de Paris a permis à plus de 29 000 personnes (dont la moitié d'enfants) à ne pas dormir dans la rue. C'est grâce à la "maraude" des équipes que ces gens sont sauvés (et aussi par l'appel du 115). Mais où dorment-ils ces SDF puisque la Samu social ne possède pas de parc immobilier ?

Pour loger ceux que la misère a jeté dans la rue, le Samu Social s'appuie sur un réseau d'hôtels et de "garnis" bas de gamme. 142 millions d'euros ! C'est ce qu'a coûté ce "réseau" au Samu social en 2013. Pourquoi un tel prix quand on connait l'état déplorable des hôtels qui acceptent de loger les SDF ?

Tout simplement parce que le Samu social a été dans l'obligation de sous-traiter ses prestations auprès d'agences de voyages qui, elles, réservent les chambres.

Il devenait en effet impossible, pour le Samu social, de gérer seul la centralisation des offres de 550 hôtels. Complètement débordée, l'organisation a été obligée de déléguer. Ce ne sont pas moins de 7 prestataires qui, sentant le bon filon, ont répondu à l'appel d'offres. Il faut dire que la pauvreté, c'est leur dada à ces philanthropes...

Voyages Services Plus (qui gère 23% des chambres), Promhotel ou la SARL SGH sont les premiers à se partager ce drôle de gâteau. Ils affichent un prix moyen par chambre de 17 euros par personne hébergée. Mais pour obtenir ce juteux marché, les hôteliers doivent assurer aux prestataires de confortables marges qui sont bien entendu tenues secrètes, mais qui font considérablement monter le prix de la chambre pour le Samu social : 142 millions d'euros en 2013 tout de même !

Bien sûr, le Samu social est parfaitement conscient de la situation et sa nouvelle directrice (Christine Laconde) entend bien reprendre la main. Mais cela ne se fera pas rapidement et les "prestataires" ont encore de (très) beaux jours devant eux.

Bref, de quoi illustrer une partie de notre article du mois d'octobre "Associations cherchent investisseurs privés pour faire du social à but lucratif"

En savoir plus
Le samu social de Paris

Le site portail du samu social

Chaque soir, des travailleurs sociaux, des infirmières, des chauffeurs partent en maraude dans les rues de Paris. Depuis 20 ans - l'âge de la création du Samusocial - ils vont à la rencontre des personnes sans abri. Soins, hébergements d'urgence, lits infirmiers, duvets, café, soupe...quelque soit la saison, ils accompagnent et réconfortent. Depuis novembre 1994, dans toute la France, qu'ils soient professionnels ou bénévoles, des centaines d'hommes et de femmes participent chaque nuit à cet élan d'humanité. Le document à télécharger ci-dessous montre le travail énorme que ces humains font pour secourir d'autres humains.
Rencontres dans les rues de Paris la nuit - maraudes et signalements



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 261 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations