Accompagnement bénévole définition et missions

18-02-2008
Depuis le 20 décembre 2007, un arrêté fixe le cahier des charges de l’accompagnement bénévole conformément aux dispositions de l’article R. 351-49-1 du code du travail. Ce cahier des charges définit notamment la mission de l’accompagnateur bénévole, le rôle de la maison de l’emploi et les modalités de contrôle de la bonne exécution de la convention tripartite conclue entre la maison de l’emploi, l’accompagnateur bénévole et le créateur ou repreneur bénéficiaire.

Définir la mission de l’accompagnateur bénévole
La mission de l’accompagnateur bénévole consiste à :
1. accompagner des personnes en difficulté dans la structuration de leur projet de création ou de reprise d’entreprise et/ou dans le développement de l’activité qu’ils ont créée en encourageant leur prise de risque et en contribuant à leur professionnalisation en qualité de dirigeant ;
2. s’assurer de la réalisation de l’ensemble des démarches engagées par le porteur de projet (construction du projet et financement) pour la création ou la reprise effective d’entreprise en lui apportant de l’expertise et en facilitant son accès à l’offre de services existant sur le territoire du projet ;
3. concourir, le cas échéant, à la consolidation ou au développement de l’activité créée, notamment par le transfert de son savoir-faire (gestion, management, stratégie commerciale), la médiation entre les personnes et les services utiles et/ou la mise en réseau du jeune dirigeant avec les partenaires socio-économiques de son territoire.

L’accompagnateur bénévole doit instaurer par son expérience, ses connaissances, ses aptitudes relationnelles et techniques une relation d’appui et d’apprentissage répondant aux besoins du créateur ou du repreneur d’entreprise, qu’il appuie pendant une durée de douze mois, renouvelable une fois.

L’expérience et les capacités requises pour l’exercice de la mission
L’accompagnateur bénévole doit disposer :
1. de savoir-faire en matière de structuration d’un projet économique et de développement d’entreprise ;
2. d’une connaissance des acteurs socio-économiques dans son territoire d’intervention et des organismes locaux d’appui à la création ou reprise d’entreprise dont il facilite, le cas échéant, la mobilisation en complémentarité de son intervention ;
3. de capacité d’écoute, de conviction et de pédagogie ;
4. d’une disponibilité suffisante durant l’ensemble du processus d’accompagnement.

Définir les modalités de son intervention
L’accompagnateur bénévole est le référent privilégié du créateur ou du repreneur d’entreprise et intervient en qualité d’expert et de relais pédagogique, relationnel et technique.

Contractualisés dans la convention tripartite, les objectifs de sa mission, la fréquence et l’intensité de son intervention sont définis sur la base d’un diagnostic initial des besoins de chacun des créateurs ou repreneurs établi par la maison de l’emploi compétente sur le territoire d’intervention de l’accompagnateur bénévole.

En savoir plus
Arrêté du 20 décembre 2007 fixant le cahier des charges de l’accompagnement bénévole



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 261 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations