Du nouveau pour le cheque emploi associatif

11-05-2004
Un nouveau décret du mois d’avril 2004 vient préciser encore les conditions d’utilisations de Chèque Emploi Associatif (CEA). Il s’agit du décret n° 2004-370 du 27 avril 2004 qui modifie le code du travail. Le CEA peut être maintenant utilisé par toutes les associations à but non lucratif à la condition que la durée annuelle totale du travail effectuée par le ou les salariés de l’association n’excède pas la durée annuelle de travail effectuée par trois salariés employés à temps plein. Sont exclus de cette procédure, les salarié relevant de l’article L-620-9 du Code du travail, c’est à dire qui dépendent d’associations qui ont pour activité principale l’exploitation de lieux de spectacles, de parcs de loisirs (ou d’attraction), la production et la diffusion de spectacles, etc.. Ces associations sont dans l’obligation de passer depuis le mois de novembre 2003 par le GUSO (Guichet Unique du Spectacle Occasionnel - http://www.guso.com.fr) pour les emplois à temps partiels ou occasionnels.

Voici ci-dessous les principaux extraits de ce décret

Présentation du CEA :
Le CEA se compose d’un volet social, d’une formule de chèque émise et délivrée par les établissements de crédit, institutions ou services mentionnés au sixième alinéa de l’article L. 128-1. Il peut être utilisé par toute association à but non lucratif qui remplit les conditions d’effectifs définies à l’article R. 128-2. Il ne peut être utilisé par une association pour l’emploi d’un salarié qui relève des dispositions de l’article L. 620-9. Le carnet de chèque-emploi associatif est attribué sans préjudice de l’application des dispositions relatives à la délivrance des chèques prévues par le chapitre Ier du titre III du livre Ier du code monétaire et financier. La condition d’effectifs prévue à l’article L. 128-1 est remplie lorsque la durée annuelle totale du travail effectuée par le ou les salariés de l’association n’excède pas la durée annuelle de travail effectuée par trois salariés employés à temps plein. La condition d’effectifs s’apprécie chaque année par référence à l’année civile précédente. A défaut de cette référence, la déclaration sur l’honneur prévue au même article fait foi, sous réserve des contrôles opérés par l’organisme de recouvrement tels que prévus à l’alinéa suivant.

Attention : Lorsque l’organisme de recouvrement constate que la condition d’effectif n’est pas remplie ou cesse de l’être, ou qu’un salarié n’a pas donné son accord à l’utilisation du chèque-emploi associatif, il notifie à l’employeur l’impossibilité pour lui d’utiliser ce dispositif pour le ou les salariés concernés tant que la condition méconnue n’est pas satisfaite.


Gestion officielle du CEA
Il est institué un Centre national du chèque-emploi associatif, désigné par arrêté du ministre chargé de la sécurité sociale, qui assure le calcul de l’ensemble des contributions et cotisations sociales d’origine légale ou conventionnelle ainsi que l’établissement des attestations d’emploi destinées aux salariés embauchés et rémunérés par le chèque-emploi associatif. Les cotisations et contributions dues au titre de l’utilisation du chèque-emploi associatif sont recouvrées et contrôlées par l’organisme de recouvrement du régime général de sécurité sociale territorialement compétent. Le recouvrement s’effectue sous les garanties et sanctions applicables au recouvrement des cotisations du régime général de sécurité sociale assises sur les salaires.

Comment obtenir et utiliser le CEA
Pour utiliser le chèque-emploi associatif, l’association formule, au préalable, une demande auprès d’un des établissements de crédit, institutions ou services mentionnés au sixième alinéa de l’article L. 128-1. De la demande à l’utilisation, voici la marche à suivre...

1. identification de l’association : titre (dénomination) et adresse de son siège social ;
2. numéro SIRET ;
3. déclaration sur l’honneur du caractère non lucratif de l’activité de l’association ;
4. déclaration sur l’honneur que l’association n’emploie pas un effectif de salariés supérieur au maximum autorisé ;
5. autorisation de prélèvement automatique sur un compte bancaire ou postal.
6. L’établissement, institution ou service mentionné au sixième alinéa de l’article L. 128-1 délivre un carnet de chèque-emploi associatif à l’association et communique, selon une périodicité au moins hebdomadaire, les informations recueillies lors de la demande d’adhésion à l’organisme mentionné au I de l’article R. 128-4.
7. Le centre de traitement du chèque-emploi associatif adresse à l’association le volet d’identification du salarié prévu au II de l’article R. 128-3 ci-dessus.
8. L’association employeur adresse au Centre national du chèque-emploi associatif les documents prévus dans les conditions suivantes :
9. le volet d’identification du salarié, dans le délai indiqué au premier alinéa de l’article R. 320-3 du code du travail ;
10. le volet social, au plus tard dans les huit jours ouvrés suivant le versement de la rémunération.
11. Le Centre national du chèque-emploi associatif communique à l’organisme de recouvrement dont relève l’employeur, ainsi qu’à ce dernier, le calcul qu’il a effectué des contributions et cotisations dues.
12. Dans les cinq jours ouvrés qui suivent la réception du volet social, le Centre national du chèque-emploi associatif délivre au salarié une attestation d’emploi destinée à justifier ses droits aux prestations de sécurité sociale, aux prestations prévues à l’article L. 351-2 et aux prestations des régimes de retraite complémentaire et de prévoyance. L’attestation d’emploi comporte les mentions prévues à l’article R. 143-2 du présent code ; elle se substitue à la remise du bulletin de paie par l’employeur.
13. L’organisme de recouvrement dont relève l’association effectue, sur le compte bancaire ou postal désigné par celle-ci, le prélèvement automatique des contributions et cotisations sociales ainsi décomptées le huitième jour du mois civil suivant celui au cours duquel les sommes dues ont été notifiées.
14. L’établissement et l’envoi du volet d’identification du salarié et du volet social, ainsi que l’établissement et l’envoi de la demande d’adhésion peuvent être effectués par voie électronique dans les conditions prévues à l’article L. 133-5 du code de la sécurité sociale. L’utilisation de cette procédure ne dispense pas l’employeur de l’obligation prescrite par le dernier alinéa de l’article R. 128-3.

Attention : L’utilisation du chèque-emploi associatif vaut déclaration auprès de l’ensemble des administrations ou organismes intéressés au titre des articles R. 243-10, R. 243-13, R. 243-14 et R. 312-4 du code de la sécurité sociale, des articles R. 351-2 à R. 351-5 du présent code et de l’article 87 du code général des impôts, ainsi qu’accomplissement des formalités prévues pour l’application des dispositions des articles R. 241-1 et R. 241-48 du présent code relatives aux services de santé au travail. Elle satisfait également aux obligations de déclaration prescrites par les institutions mentionnées au livre IX du code de la sécurité sociale.

Note : Pour les associations relevant du régime agricole, l’utilisation du chèque-emploi associatif vaut déclaration auprès de l’ensemble des administrations ou organismes intéressés au titre des dispositions du code du travail et du code général des impôts, mentionnées à l’alinéa précédent ainsi que de l’article 1er du décret n° 50-1225 du 21 septembre 1950, des articles 1er, 2-2 et 7 du décret n° 76-1282 du 29 décembre 1976, des articles 1er et 30 du décret n° 82-397 du 11 mai 1982, et vaut déclaration aux institutions prévues à l’article L. 727-2 du code rural.


Mise en place définitive :

Ces dispositions sont applicables en ce qui concerne le champ d’application géographique :
1. à la date de publication du présent décret, dans les circonscriptions des unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales d’Arras, de Grenoble, de la Vienne et du Haut-Rhin ;
2. au 1er juillet 2004, dans l’ensemble des unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales.
3. Jusqu’au 31 décembre 2004 au plus tard, les associations ne peuvent utiliser le chèque-emploi associatif que pour déclarer des salariés dont la rémunération est inférieure au plafond mentionné au premier alinéa de l’article L. 241-3 du code de la sécurité sociale (actuellement fixé à 2476 euros)..

En savoir plus :
Décret n° 2004-370 du 27 avril 2004 relatif au chèque-emploi associatif et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’Etat) - J.O n° 101 du 29 avril 2004 page 7714.

http://www.legifrance.gouv.fr

Le numéro vert du CEA : 0800 1901 00



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclusion d'un membre : toute la jurisprudence

26-07-2022

Il y a plusieurs façons d'exclure un membre d'une association. Mais même pour des raisons graves et légitimes, ce qui peut constituer une mesure d'urgence, la procédure à mettre

Association non déclarée : attention à la responsabilité du dirigeant de fait

26-07-2022

Une association "non déclarée" est un groupement de personnes (physiques ou morales) qui n'a pas souhaité accomplir les formalités de déclaration. De ce fait, elle ne bénéficie

Relation salariée : délai de prescription pour la requalification

26-07-2022

Certains indépendants (nombreux) travaillent auprès d'associations. Il est de plus en plus fréquent, pour les tribunaux, qu'il s'agit en fait d'un salariat déguisé. Il est de

Peut-on transformer une association en société commerciale ?

19-07-2022

La transformation d'une association en société commerciale n'est prévue par aucun texte. L'article 251-18 du code de commerce (1) et la loi du 31 juillet 2014 (2) prévoient la

Panorama associatif numéro 44 : été 2022

19-07-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 44, nous allons détailler le droits des stagiaires qui, n'ayant pas le statut de salariés, se voient appliquer des règles spécifiques

Que se passe-t-il si les statuts n'encadrent pas le rôle du président ?

19-07-2022

Le Forum Juridique du site permet aux utilisateurs d'obtenir des conseils sur des points de droit qui concernent le fonctionnement de leur association. La question la plus souvent

Associations de consommateurs : quel droit d'agir ?

12-07-2022

Les associations de consommateurs sont indépendantes des pouvoirs publics et leurs ressources proviennent en premier lieu des cotisations des adhérents, de ressources propres

Jurisprudence : Responsabilité en cas d'accident lors d'une compétition

12-07-2022

Depuis un arrêt du 16 Mai 2006 de la Cour de Cassation (1), l'organisateur d'une manifestation sportive a une obligation de "prudence et de diligence" allant au-delà du strict

Associations sportives : ce que va changer le contrat d'engagement républicain

12-07-2022

Le 10 juin 2022, un décret précisant les conditions d'attribution et de retrait de l'agrément des associations sportives a été publié. Son objet : impliquer les associations

Comment contrer le manque d'agrément pour une association ?

05-07-2022

Le droit des associations d'agir en justice afin d'assurer la défense d'un intérêt collectif a déjà une longue histoire. En effet pendant longtemps, sans doute en raison de la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Associations : pourquoi ne pas opter pour le conseil personnalisé ?

26-07-2022

Pour une association, avec des services administratifs de plus en plus tatillons, le conseil personnalisé qui était encore hier, réservé aux structures moyennes et grandes,

La France est un pays INOUI

19-07-2022

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

Se mobiliser contre le Contrat d'Engagement Républicain

12-07-2022

Le Contrat d'Engagement Républicain est entré en vigueur au 1er janvier 2022. Dénoncé par l'immense majorité des associations comme établissant un déséquilibre nouveau entre les

Zéro chômeur : l'agir en commun fonctionne

05-07-2022

Le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée a été porté dans sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte

Dis moi où tu vis je te dirai comment tu vas

28-06-2022

Nous savons tous que les pesticides empoisonnent notre environnement. Mais ce que nous ignorons, c'est à quel point. Or, de cette mesure là dépend notre santé et celle de nos

Parcoursup : une génération sacrifiée ?

21-06-2022

L'une des raisons qui peut expliquer la défaite cinglante de Jean Michel Blanquer (éliminé dès le 1er tour) dans la 4ème circonscription du Loiret est sans nul doute ParcourSup.

Canal 16 : le podcast de la SNSM

14-06-2022

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est une association régie par la Loi de 1901, reconnue d'utilité publique par décret du 30 avril 1970 et assumant une mission de

Piqure de rappel : Le congé d'engagement associatif

07-06-2022

Je vous rassure, pour cette piqure de rappel, aucune dose obligatoire ne vous sera exigée. Nous souhaitons simplement faire remonter à la surface un droit octroyé aux bénévoles

La gloire de l'incertitude

31-05-2022

Et maintenant ? C'est, je crois, la question que notre société se pose après une crise sanitaire qui a bouleversé le monde, la guerre en Ukraine et les nombreuses incertitudes

Sept engagements pour un député exemplaire

24-05-2022

L'association Anticor propose aux candidats à la députation un engagement en sept points pour exercer un mandat de député exemplaire. Et Anticor sait de quoi elle parle en la

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Rembrandt se sent bien au Mas

26-07-2022

La camionnette de location est venue doucement se garer devant la collégiale. Et comme libérés, de rue en rue, de l'écluse à l'auberge, du chemin de halage au lavoir de la

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur le mécénat ?

19-07-2022

Les associations ont besoin des entreprises. Elles sont l'un des leviers de leur développement et de l'évolution de leurs modèles socio-économique. Mais les entreprises ont-elles

Pour quelles causes les français sont-ils généreux ?

12-07-2022

Le réseau social de l'association Altruwe (1) a fait appel au pôle Media & Digital pour réaliser une étude sur la situation actuelle et son impact sur l'engagement des français.

Marlène Schiappa est nommée secrétaire d'Etat chargée de l'ESS et vie associative

05-07-2022

Le Président de la République a été reconduit pour un deuxième mandat le soir du dimanche 24 Avril 2022. Il a semblé être conscient que la majorité des voix portées sur sa

L'apport de l'ESS à la société française

28-06-2022

Le lundi 4 juillet 2022, Le Mouvement associatif organise un événement important : Droit de Cité (1), à la cité internationale universitaire de Paris. Une grande journée pour

Au secours, un de mes salariés a été élu député

21-06-2022

On savait que ces législatives allaient proposer à la société civile une ouverture encore plus grande que les précédentes (2017). Du coup, de nombreuses associations ont vu

Construire ou modifier le projet associatif de votre association sportive

14-06-2022

L'environnement structurel du sport est de plus en plus complexe. De fait, les associations sportives sont dans l'obligation de s'adapter plus vite, de se structurer pour se

Rupture conventionnelle : attention au vice du consentement

07-06-2022

Une rupture conventionnelle individuelle permet à un employeur et son salarié en CDI, de convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les

La France bénévole en 2022 : perspectives et évolutions

31-05-2022

Après deux années de pandémie et l'arrêt forcées des associations, il était temps de faire un point sur la situation du bénévolat dans le secteur associatif. L'étude présentée

Gouvernement Elisabeth Borne : où sont les associations ?

24-05-2022

Conformément à la tradition, le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a dévoilé, le vendredi 20 mai, depuis le perron de l'Élysée, la composition du Gouvernement

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+