Du nouveau pour le cheque emploi associatif

11-05-2004
Un nouveau décret du mois d’avril 2004 vient préciser encore les conditions d’utilisations de Chèque Emploi Associatif (CEA). Il s’agit du décret n° 2004-370 du 27 avril 2004 qui modifie le code du travail. Le CEA peut être maintenant utilisé par toutes les associations à but non lucratif à la condition que la durée annuelle totale du travail effectuée par le ou les salariés de l’association n’excède pas la durée annuelle de travail effectuée par trois salariés employés à temps plein. Sont exclus de cette procédure, les salarié relevant de l’article L-620-9 du Code du travail, c’est à dire qui dépendent d’associations qui ont pour activité principale l’exploitation de lieux de spectacles, de parcs de loisirs (ou d’attraction), la production et la diffusion de spectacles, etc.. Ces associations sont dans l’obligation de passer depuis le mois de novembre 2003 par le GUSO (Guichet Unique du Spectacle Occasionnel - http://www.guso.com.fr) pour les emplois à temps partiels ou occasionnels.

Voici ci-dessous les principaux extraits de ce décret

Présentation du CEA :
Le CEA se compose d’un volet social, d’une formule de chèque émise et délivrée par les établissements de crédit, institutions ou services mentionnés au sixième alinéa de l’article L. 128-1. Il peut être utilisé par toute association à but non lucratif qui remplit les conditions d’effectifs définies à l’article R. 128-2. Il ne peut être utilisé par une association pour l’emploi d’un salarié qui relève des dispositions de l’article L. 620-9. Le carnet de chèque-emploi associatif est attribué sans préjudice de l’application des dispositions relatives à la délivrance des chèques prévues par le chapitre Ier du titre III du livre Ier du code monétaire et financier. La condition d’effectifs prévue à l’article L. 128-1 est remplie lorsque la durée annuelle totale du travail effectuée par le ou les salariés de l’association n’excède pas la durée annuelle de travail effectuée par trois salariés employés à temps plein. La condition d’effectifs s’apprécie chaque année par référence à l’année civile précédente. A défaut de cette référence, la déclaration sur l’honneur prévue au même article fait foi, sous réserve des contrôles opérés par l’organisme de recouvrement tels que prévus à l’alinéa suivant.

Attention : Lorsque l’organisme de recouvrement constate que la condition d’effectif n’est pas remplie ou cesse de l’être, ou qu’un salarié n’a pas donné son accord à l’utilisation du chèque-emploi associatif, il notifie à l’employeur l’impossibilité pour lui d’utiliser ce dispositif pour le ou les salariés concernés tant que la condition méconnue n’est pas satisfaite.


Gestion officielle du CEA
Il est institué un Centre national du chèque-emploi associatif, désigné par arrêté du ministre chargé de la sécurité sociale, qui assure le calcul de l’ensemble des contributions et cotisations sociales d’origine légale ou conventionnelle ainsi que l’établissement des attestations d’emploi destinées aux salariés embauchés et rémunérés par le chèque-emploi associatif. Les cotisations et contributions dues au titre de l’utilisation du chèque-emploi associatif sont recouvrées et contrôlées par l’organisme de recouvrement du régime général de sécurité sociale territorialement compétent. Le recouvrement s’effectue sous les garanties et sanctions applicables au recouvrement des cotisations du régime général de sécurité sociale assises sur les salaires.

Comment obtenir et utiliser le CEA
Pour utiliser le chèque-emploi associatif, l’association formule, au préalable, une demande auprès d’un des établissements de crédit, institutions ou services mentionnés au sixième alinéa de l’article L. 128-1. De la demande à l’utilisation, voici la marche à suivre...

1. identification de l’association : titre (dénomination) et adresse de son siège social ;
2. numéro SIRET ;
3. déclaration sur l’honneur du caractère non lucratif de l’activité de l’association ;
4. déclaration sur l’honneur que l’association n’emploie pas un effectif de salariés supérieur au maximum autorisé ;
5. autorisation de prélèvement automatique sur un compte bancaire ou postal.
6. L’établissement, institution ou service mentionné au sixième alinéa de l’article L. 128-1 délivre un carnet de chèque-emploi associatif à l’association et communique, selon une périodicité au moins hebdomadaire, les informations recueillies lors de la demande d’adhésion à l’organisme mentionné au I de l’article R. 128-4.
7. Le centre de traitement du chèque-emploi associatif adresse à l’association le volet d’identification du salarié prévu au II de l’article R. 128-3 ci-dessus.
8. L’association employeur adresse au Centre national du chèque-emploi associatif les documents prévus dans les conditions suivantes :
9. le volet d’identification du salarié, dans le délai indiqué au premier alinéa de l’article R. 320-3 du code du travail ;
10. le volet social, au plus tard dans les huit jours ouvrés suivant le versement de la rémunération.
11. Le Centre national du chèque-emploi associatif communique à l’organisme de recouvrement dont relève l’employeur, ainsi qu’à ce dernier, le calcul qu’il a effectué des contributions et cotisations dues.
12. Dans les cinq jours ouvrés qui suivent la réception du volet social, le Centre national du chèque-emploi associatif délivre au salarié une attestation d’emploi destinée à justifier ses droits aux prestations de sécurité sociale, aux prestations prévues à l’article L. 351-2 et aux prestations des régimes de retraite complémentaire et de prévoyance. L’attestation d’emploi comporte les mentions prévues à l’article R. 143-2 du présent code ; elle se substitue à la remise du bulletin de paie par l’employeur.
13. L’organisme de recouvrement dont relève l’association effectue, sur le compte bancaire ou postal désigné par celle-ci, le prélèvement automatique des contributions et cotisations sociales ainsi décomptées le huitième jour du mois civil suivant celui au cours duquel les sommes dues ont été notifiées.
14. L’établissement et l’envoi du volet d’identification du salarié et du volet social, ainsi que l’établissement et l’envoi de la demande d’adhésion peuvent être effectués par voie électronique dans les conditions prévues à l’article L. 133-5 du code de la sécurité sociale. L’utilisation de cette procédure ne dispense pas l’employeur de l’obligation prescrite par le dernier alinéa de l’article R. 128-3.

Attention : L’utilisation du chèque-emploi associatif vaut déclaration auprès de l’ensemble des administrations ou organismes intéressés au titre des articles R. 243-10, R. 243-13, R. 243-14 et R. 312-4 du code de la sécurité sociale, des articles R. 351-2 à R. 351-5 du présent code et de l’article 87 du code général des impôts, ainsi qu’accomplissement des formalités prévues pour l’application des dispositions des articles R. 241-1 et R. 241-48 du présent code relatives aux services de santé au travail. Elle satisfait également aux obligations de déclaration prescrites par les institutions mentionnées au livre IX du code de la sécurité sociale.

Note : Pour les associations relevant du régime agricole, l’utilisation du chèque-emploi associatif vaut déclaration auprès de l’ensemble des administrations ou organismes intéressés au titre des dispositions du code du travail et du code général des impôts, mentionnées à l’alinéa précédent ainsi que de l’article 1er du décret n° 50-1225 du 21 septembre 1950, des articles 1er, 2-2 et 7 du décret n° 76-1282 du 29 décembre 1976, des articles 1er et 30 du décret n° 82-397 du 11 mai 1982, et vaut déclaration aux institutions prévues à l’article L. 727-2 du code rural.


Mise en place définitive :

Ces dispositions sont applicables en ce qui concerne le champ d’application géographique :
1. à la date de publication du présent décret, dans les circonscriptions des unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales d’Arras, de Grenoble, de la Vienne et du Haut-Rhin ;
2. au 1er juillet 2004, dans l’ensemble des unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales.
3. Jusqu’au 31 décembre 2004 au plus tard, les associations ne peuvent utiliser le chèque-emploi associatif que pour déclarer des salariés dont la rémunération est inférieure au plafond mentionné au premier alinéa de l’article L. 241-3 du code de la sécurité sociale (actuellement fixé à 2476 euros)..

En savoir plus :
Décret n° 2004-370 du 27 avril 2004 relatif au chèque-emploi associatif et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’Etat) - J.O n° 101 du 29 avril 2004 page 7714.

http://www.legifrance.gouv.fr

Le numéro vert du CEA : 0800 1901 00



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Fonds de pérennité : une structure hybride entre projets économiques et causes d'intérêt général

22-02-2021

C'est la loi Pacte du 22 mai 2019 qui a impulsé le fonds de pérennité. Il est constitué par l'apport gratuit et irrévocable des titres de capital ou de parts sociales d'une ou de

Le droit disciplinaire au sein des associations sportives

22-02-2021

Sanctionner un adhérent, au sein d'une association sportive, n'est pas nécessairement simple. Avant toute prise de décision, il est très important de relire attentivement les

Vendre les produits transformés issus de dons aux associations

22-02-2021

Chaque année, les entreprises sont encouragées à faire don de leurs invendus à des associations. Et ce n'est pas rien. La seule Fédération des Banques alimentaires récupère ainsi

L'obligation de non concurrence du dirigeant

15-02-2021

Que l'on soit dirigeant d'une association ou d'une entreprise, l'obligation de non concurrence du dirigeant n'est pas encadrée par la législation, mais par la jurisprudence. Cette

La situation des intermittents du spectacle en lien avec le GUSO

15-02-2021

Le GUSO est un dispositif de simplification administrative (un peu comme le chèque emploi associatif) qui permet d'effectuer les déclarations et le paiement des cotisations

Le point sur les aides en direction des associations

15-02-2021

L'année 2021, en son deuxième mois, ne commence pas au mieux pour les associations. Des aides ont été promises. Certaines sont arrivées, d'autres sont attendues. Il est temps de

Insuffisance d'actif : une faute de gestion qui peut coûter cher

08-02-2021

La clôture des opérations de liquidation judiciaire intervient, soit pour l'extinction du passif, soit pour l'insuffisance d'actif. La jurisprudence (très abondante en la matière)

Formation des bénévoles : l'appel à projets national est lancé

08-02-2021

Le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) est un dispositif de l'Etat qui vient en soutien au développement de la vie associative, mais avec des priorités de

Comment compenser les inégalités sociales entre bénévoles ?

08-02-2021

L'article 200 du code général des impôts (1) permet aux bénévoles imposables de bénéficier d'une réduction d'impôt pour les frais engagés dans le cadre d'une activité bénévole. En

Une association est avant tout un contrat entre les parties

25-01-2021

Le droit des associations est une branche du droit privé régie par le Code Civil ainsi que par la loi de 1901. De fait, "elle est régie, quant à sa validité, par les principes

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Avoir faim en France en 2021

22-02-2021

La première vidéo était très parlante. Sur des centaines de mètres, des jeunes faisaient la queue sous la pluie, dans une rue de Paris. Et ce n'était pas pour acquérir le dernier

La Saint-Valentin du scoubidou

16-02-2021

La Saint-Valentin nous vient d'Angleterre. Dès le XIVème siècle, dans une Albion encore catholique, le 14 février était déjà fêté comme la fête des amoureux, car on pensait, à

Anticor : une association qui dérange

08-02-2021

Le 12 janvier dernier (1), nous expliquions les problèmes que rencontrait l'association Anticor avec son agrément. La réponse quant à son renouvellement ou pas devait être donnée

LOKALERO aide les associations à collecter des dons

26-01-2021

La situation difficile que traverse le pays affecte tous les secteurs de la société. Les associations, qui sont en première ligne, souffrent elles aussi de problèmes de

Loi contre le séparatisme : les associations sous surveillance

19-01-2021

Rarement un projet de loi n'aura aussi souvent changé de nom. Contre le séparatisme à ses débuts, il est devenu "projet de loi renforçant la laïcité et les principes

L'association Anticor attend toujours son agrément

12-01-2021

Pour assurer sa lutte contre la corruption, l'association Anticor a besoin d'un agrément qui lui permet de saisir un juge d'instruction. Depuis sa création en 2002, cette petite

Une disparition inquiétante

05-01-2021

C'est le premier article de l'année 2021. Bien sûr, à cette occasion, nous vous souhaitons une très bonne année. Voeu pieux s'il en est tant cette nouvelle année commence comme

Marcheprime : Station Radio Lafayette

21-12-2020

Le 21 août 1920 à 14h00, un étrange message radio est envoyé depuis un ancien aérodrome abandonné situé à Croix d'Hins près de Marcheprime sur la route de Bordeaux à Arcachon.

Gallica : quand Gutenberg a découvert le numérique

15-12-2020

Gutenberg était un imprimeur qui inventa le principe des caractères métalliques mobiles. Une invention qui rangea la plume des moines copistes au rayon des antiquités et qui, par

Quand on ferme une gare, on se ferme au monde

08-12-2020

Yann Apperry est considéré à juste titre comme l'un des écrivains les plus doués de sa génération. Ce franco-américain né en 1972 a reçu de nombreux prix dont le Prix Goncourt des

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Covid19 : une enquête sur le regard que portent les bénévoles sur la vaccination

22-02-2021

Réalisée entre le 14 et le 21 janvier 2021 auprès d'un échantillon de 1650 bénévoles au plan national, cette enquête apporte un regard très intéressant sur la position des

Association Victimes Coronavirus Covid-19 France

15-02-2021

Dans chaque secteur de la société et à chaque problème qui se pose, une association propose son aide et son expérience. Cette réactivité est la preuve du dynamisme de la société

La Convention Citoyenne Pour Le Climat victime des industriels

08-02-2021

Au mois de juin 2020, la Convention citoyenne pour le climat présentait 149 propositions concrètes pour que la France atteigne véritablement ses objectifs climatiques. Au mois de

Crimes sexuels sur mineurs : 33 associations se mobilisent

25-01-2021

Le jeudi 21 janvier dernier, le Sénat, en première lecture, a adopté une proposition de loi déposée par la sénatrice centriste Mme Annick Billon (1). Cette proposition de loi vise

Un Secret Défense à géométrie variable

18-01-2021

Ils sont venus, ils sont tous là. Tous ceux qui comptent dans le monde très particulier de l'Histoire et des archives, depuis l'Association Josette et Maurice Audin jusqu'à

Bénévolat : l'engagement bénévole a-t-il un genre ?

11-01-2021

Au mois de juin 2020, une étude menée par le réseau des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CN CRESS) et le Laboratoire d'Economie et de Management

Le musée du sourire

04-01-2021

Alors que 2021 commence comme s'est terminée l'année 2020, c'est à dire avec un masque sur le visage, il nous est apparu judicieux de vous faire découvrir le musée du sourire.

La question de la responsabilité des dirigeants associatifs se pose

21-12-2020

Une association, en tant que personne morale, engage sa responsabilité. Mais, les dirigeants aussi dans le cadre de leurs activités associatives. Qu'ils soient membres du conseil

Comment identifier toutes les aides disponibles pour l'ESS ?

14-12-2020

Une plateforme interactive vient d'être mise en ligne par le Ministère de l'Economie via le Secrétariat d'État à l'Économie sociale, solidaire et responsable avec la collaboration

La révolte gronde au sein de la Convention Citoyenne

08-12-2020

Au mois de juin dernier, sans doute pour mieux compter face au pouvoir, les 150 Citoyennes et Citoyens âgés de 16 à 80 ans et tirés au sort pour être membres de la Convention

Découvrir 10 autres articles