Etat et associations budget 2005-2006

23-05-2005
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative, Monsieur Jean-François LAMOUR, a reçu la CPCA lundi 2 mai. A la demande de la CPCA, cette réunion portait sur l’état de mise en œuvre des conventions pluriannuelles d’objectifs (CPO) en 2005, des perspectives du budget 2006 et de la question des crédits 2005 dédiés à la formation des bénévoles aux études et expérimentations. Le Président de la CPCA, Frédéric PASCAL, a rappelé au ministre sa responsabilité en tant que « premier » ministre de la vie associative de défendre les acquis au moment où les travaux préparatoires de la Conférence de la vie associative en soulignent justement l’importance. Il a indiqué la contradiction qu’il y avait entre les comportements de différents départements ministériels à l’égard des associations et les thèmes examinés dans la conférence.

Afin de demeurer dans le calendrier fixé par le ministre en 2004 et de conserver de bonnes conditions d’instruction des dossiers, les représentants de la CPCA au Conseil du développement de la vie associative ( CDVA ) ont demandé au ministre la tenue dans les meilleurs délais d’un comité pour l’instruction des demandes associatives (volets formation, études et expérimentations). Ils ont rappelé enfin le souhait de la CPCA de voir le budget 2005 porté à 9 millions d’euros pour répondre aux demandes associatives et relancer les expérimentations de déconcentration des crédits en cours en Alsace, Lorraine et Nord Pas de Calais.

Le ministre de la vie associative a rappelé qu’il avait hérité d’une situation délicate avec la budgétisation du FNDVA en 2004, ce qui l’engage actuellement dans une négociation avec le Premier ministre et le Ministère des finances sur le « dégel » des crédits 2005, il attend ainsi un abondement à hauteur de 8/9 millions d’euros pour ce dispositif en 2005. Considérant les demandes associatives, il a exigé de ses services d’organiser une réunion du CDVA au plus tard fin mai pour commencer l’instruction des dossiers (sur 4000 demandes environ, 1000 sont acceptées pour un volume de 330 000 journées stagiaires de formation en 2004 ndj) et se dit prêt par ailleurs à poursuivre l’expérience de déconcentration des crédits.

Les représentants associatifs ont présenté au ministre plusieurs cas de figure de remise en cause des engagements conventionnels de l’Etat envers les associations. Ainsi, pour le secteur du développement rural, le ministère de l’agriculture a été le premier a engagé des CPO dès 1995 ; dix ans après, alors qu’une évaluation officielle a montré les résultats favorables du système pour l’Etat et les associations, le ministère a diminué unilatéralement de moitié les subventions de 2004 et annonce le passage au conventionnement annuel en 2005 puis à l’appel d’offre en 2006. Ainsi, le secteur de la jeunesse et de l’éducation populaire qui vit une coopération étroite avec le ministère de référence depuis sa création, se voit dans l’obligation en 2005 de n’envisager, au mieux, que des conventions annuelles alors que le budget initial en Loi de finances est fixé à 61 millions d’euros. Alors qu’aucun euro n’a encore été versé, ils ont plaidé pour une mise en œuvre dès 2005 des propositions faites dans le cadre de la conférence de la vie associative concernant des CPO passant de 3 à 4 années pour mieux intégrer l’évaluation et éviter une année blanche, des garanties de versement et de prise en charges des agios en cas de retard.

Le ministre Jean-François LAMOUR a répondu que les situations décrites n’étaient pas normales et ceci posait la question de la parole donnée par l’Etat à ses partenaires associatifs. Le problème des CPO doit être réglé au travers des propositions de la conférence de la vie associative en lien avec le sujet complexe et technique de la mise en œuvre de la loi organique des lois de finances (LOLF) par les administrations. A ce titre, il a confirmé que les CPO n’étaient pas remises en cause dans son ministère et envisageables à nouveau en cas de « dégel » budgétaire; pour autant l’année 2005 était transitoire en ce qu’elle préfigure, à titre expérimental notamment dans certaines régions, le budget 2006 sous la forme imposée par la LOLF (programmes, actions, indicateurs de performances etc.). Frédéric Pascal a rappelé au Ministre qu’il ne fallait pas que l es année s 2005 et 2006 passent par « pertes et profits » en attendant la mise en place de nouvelles règles concernant les CPO suite à la conférence de la vie associative.

Les représentants associatifs ont révélé ensuite des problèmes structurels du financement de la vie associative dans ses relations avec l’Etat. Ainsi, pour le secteur de la solidarité internationale, le fonds de solidarité prioritaire (Titre IV) qui finance les projets pluriannuels d’ONG dans les Pays en développement est fixé à 15 millions d’euros en 2005 mais ces 15 millions seront affectés à des projets examinés par le MAE dans les années précédentes, il ne financera donc aucun projet en 2005. Ainsi, dans le secteur du Tourisme social, les retards de paiement accumulés sur des crédits d’investissements depuis 2000 s’élèvent à 4,5 millions d’euros alors que budget fixé en 2005 est de 2 millions d’euros… aucun travaux ne sera engagé en 2005. Les représentants associatifs se sont par ailleurs inquiétés du blocage des fonds européens du fait d’un conflit entre la France et la Commission sur les remontées de dépenses ainsi que des conséquences pour les associations d’une « concentration » des fonds pour la future programmation 2007-2013.

En conclusion, le ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative a rappelé que la conférence devrait permettre de trouver des solutions durables pour résoudre les problèmes de blocage évoqués et donner de la lisibilité aux relations contractuelles entre l’Etat et les associations. Ces préoccupations associatives sont autant de soutien dans la négociation interministérielle. Le ministre a annoncé qu’une nouvelle réunion serait organisée pour faire le point sur les situations budgétaires dès lors que les « dégels » seraient effectifs.

Source : CPCA

En savoir plus
Site de la CPCA

Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Outils numériques libres à destination des associations

27-02-2024

Le secteur des outils libres et le monde associatif sont très liés. En effet, le modèle associatif a été choisi par un grand nombre d'acteurs du libre. Ainsi, les outils

Panorama associatif numéro 92 : fin février 2024

27-02-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Fiscalité d'une location d'équipements sportifs à une association

27-02-2024

Une mairie peut, si elle le souhaite, louer ses équipements sportifs à une association. C'est même une pratique qui a tendance à s'étendre ce qui est dommage pour les finances

Panorama associatif numéro 91 : février 2024

20-02-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Lancement d'Impact 2024 en pleine tempête sportive

20-02-2024

"Impact 2024" a l'ambition de soutenir des projets d'intérêt général qui utilisent l'activité physique et sportive comme outil d'impact social. Son Fonds de dotation a été créé

Loi Immigration : ce qu'en pensent les associations

20-02-2024

Le Conseil constitutionnel a largement censuré le projet de loi immigration. Malgré tout, pour de très nombreuses associations de défense des droits des personnes exilées, c'est

Tout savoir sur les nouvelles relations entre communes et associations

13-02-2024

Depuis la mise en place du Contrat d'Engagement Républicain (CER), instauré par la loi du 24 août 2021, les relations entre les communes et les associations ont été profondément

La difficile fiscalité associative en cas de recettes d'activités lucratives

13-02-2024

Nous avons fait de nombreux articles sur ce sujet épineux. Mais, devant la recrudescence des questions posées sur notre Forum Juridique sur ce sujet nous oblige à refaire un tour

Panorama associatif numéro 90 : février 2024

13-02-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Chèque-repas des bénévoles : le changement est acté

06-02-2024

Toutes les associations peuvent remettre des "Titre-restaurant du bénévole" après en avoir adopté le principe par délibération. Les conditions qui étaient à respecter (faire

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

ASSociations et TERritoires : le projet ASSTER

27-02-2024

L'Institut français du Monde associatif est né à Lyon en janvier 2019 avec pour ambition première de faire reconnaître le plus largement possible la contribution des associations

Après l'insuccès du SNU, le refus de l'uniforme ?

20-02-2024

Décidément, les mesures gadgets des gouvernements successifs depuis 2017 se heurtent au réalisme de la jeunesse, des parents et du monde enseignant. Le Service national universel

Couper les subventions : le nouveau mot d'ordre à la mode

13-02-2024

La Ligue des Droits de l'Homme a été la première association d'envergure à avoir été menacée d'être privée de subvention en avril 2023 par le ministre de l'intérieur suite aux

L'avis A-2023-5 de la Commission nationale consultative des droits de l'homme

06-02-2024

Assimilée à une Autorité administrative indépendante, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) est l'Institution nationale de promotion et de protection

La seconde lettre de l'alphabet

30-01-2024

Il y 79 ans, en janvier 1945, le sinistre camp de la mort, Auswitchz, fermait ses portes. Plus de 1,1 million de personnes sont décédées à Auschwitz, dont près d'un million de

Quand le CER est battu en brèche par la justice

23-01-2024

Le contrat d'engagement républicain (CER) est entré en vigueur le 2 janvier 2022. C'est un document par lequel les associations s'engagent à respecter les principes de la

Le bilan 2021-2022 de la vie associative par le HCVA

16-01-2024

Le Haut Conseil à la Vie associative sort son cinquième bilan de la vie associative, portant sur les années 2021 et 2022, avec comme thème général le rôle des associations dans la

FDVA : lancement des appels à projets 2024

09-01-2024

Le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) est un dispositif financier de l'Etat de soutien au développement de la vie associative avec des priorités de

Bonne année et bon courage pour 2024

02-01-2024

Nous avons la chance de posséder de très nombreux lecteurs formidables. Certes, ils ne se gênent pas non plus pour nous égratigner au passage, quand ils jugent que nous le

Vous prendrez bien un morceau de Président ?

19-12-2023

C'est le 24ème noël que nous passons en votre compagnie. 24 ans au service des associations. Record battu ! Nous étions le premier site de services aux associations sur le net,

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

La PPL visant à simplifier la vie associative est adoptée par les députés

27-02-2024

Déposée le 20 juillet 2023, la proposition de loi visant à soutenir l'engagement bénévole et à simplifier la vie associative a été définitivement adoptée à l'unanimité par les

Note de conjoncture de l'ESS à la fin du premier semestre 2023

20-02-2024

Créée en 2014, la Chambre française de l'Economie Sociale et Solidaire, dénommée ESS France, assure, au plan national, la représentation et la promotion de l'économie sociale et

L'éducation populaire : l'art et la manière de faire vivre le collectif

13-02-2024

L'Éducation populaire placent les personnes au coeur de leurs apprentissages. Elle cherche à développer un savoir en partant des situations, des expériences, des questionnements

Apprendre à respecter une convention de mécénat

06-02-2024

Une entreprise peut tout à fait réaliser des dons auprès d'organismes à but non lucratif. Il s'agit, en l'espèce, de mécénat d'entreprise. Il faut savoir que les dons versés

Vers une évolution de l'accompagnement des structures associatives ?

30-01-2024

En juin 2017, le G10 : "Groupe informel d'échanges et de réflexions de dirigeants de structures d'accompagnement du secteur associatif" proposait une réflexion, via une note, qui

Rupture brutale de relations commerciales entre une association et une entreprise

23-01-2024

Nous l'avons beaucoup déploré, mais c'est aujourd'hui un fait : les associations, régies par la loi du 1er juillet 1901, sont désormais des acteurs économiques à part entière. De

Un dirigeant associatif est-il tenu à la non concurrence ?

16-01-2024

Que l'on soit dirigeant d'une association ou d'une entreprise, l'obligation de non concurrence du dirigeant n'est pas encadrée par la législation, mais par la jurisprudence. Cette

Quand les associations culturelles peinent à trouver des bénévoles

09-01-2024

La Coordination des Fédérations et Associations de Culture et de Communication (Cofac) rassemble plus de 40 000 associations culturelles au travers de ses 29 fédérations

La notion de cercle restreint de personnes à géométrie variable

02-01-2024

La notion de cercle restreint devient un pôle d'intérêt dès lors qu'une association souhaite savoir si elle est d'intérêt général ou non et, partant de ce constat, si elle peut

L'évaluation des associations en France : pourquoi faire ?

19-12-2023

Nous avons publié de nombreux articles sur le courant initié, en France, par la Fonda et l'Avise, d'évaluer l'action associative, de prouver leur utilité et de leur efficacité

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+