Ethys et la COB

17-11-2003
ETHYS est une société de gestion de portefeuilles éthique et solidaire. Oui, cela existe. C’est même une société qui a jusqu’à présent fait preuve d’une indiscutable authenticité de son comportement, par le respect de la distinction des métiers, par son indépendance qui est la base de l’éthique financière en fonctionnement interne et en discernement des investissements. Avant même de s’inscrire sur le marché si considérable et convoité de l’investissement socialement responsable et du développement durable, les fondateurs d’ETHYS ont voulu faire entrer l’éthique dans le fonctionnement -même de la société de gestion de portefeuille. Dans une époque et dans des professions qui en manquent tellement, c’est le vrai repère, parmi tant de présentations abusant les investisseurs.

Acteur de l’économie sociale
Acteur de l’économie sociale et visant statutairement à dégager un pourcentage significatif pour le partage équitable en faveur de projets solidaires, ETHYS a formé son capital sans adossement bancaire, autour d’une mutuelle régionale, de sociétés de capital-risque solidaire et de deux pionniers étrangers, l’un de la finance solidaire et l’autre de l’investissement socialement responsable, notamment en matière d’environnement et de droits de l’homme, des associations s’y sont agrégés.

La gestion éthique d’ETHYS
La gestion éthique d’ETHYS – dont les performances sont vérifiables - n’est pas au service d’un actionnariat mais bien des investisseurs et de l’intérêt général d’une finance réellement dédiée au bien commun et dont la structure, l’objet social dérangent. Si minuscule que soit le volume d’encours comparé au marché, ETHYS est un exemple contrariant. Dès sa naissance retardée de beaucoup de manières par des intérêts précis et corporatistes, ETHYS a aussitôt été visée par des prédateurs – sociétés de conseil, prestataires ; elle l’a été plus explicitement encore quand son agrément ait été en cause.

La Commission des opérations de bourse s’en prend à ETHYS
Dans un communiqué en date du 1er juillet, la Commission des opérations de bourse informe le public qu’elle a retiré l’agrément d’ETHYS. Cette décision sans fondement s’appuie sur trois motifs (manque de fonds propres, défauts de ressources humaines et matérielles) qui sont matériellement inexacts et soumis à l’appréciation du Conseil d’Etat qui n’a pas encore jugé pour annulation au fond.

Concrètement, que se passe-t’il ?
La réalité est que la Commission des opérations de bourse entend, mais de manière déguisée, sanctionner un projet dérangeant doublement. Il a été pourtant reconnu par la Commission à divers niveaux et devant le juge des référés que le retrait d’agrément ne sanctionne aucun comportement ni de la société ni de ses dirigeants. Garante de l’honorabilité des intervenants sur le marché financier, la Commission se grandira en le communiquant publiquement. En fait, ETHYS s’est trouvée visée par la Commission à partir du moment où elle a dû se séparer d’un salarié dont elle apprenait qu’il était l’associé d’une personnalité mise en examen et liée à l’instruction de scandales sur le marché obligataire. Le Conseil de surveillance d’ETHYS a décidé la mise en œuvre de poursuites pénales.

A suivre donc : www.ethys.fr



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Qu'est-ce que la convention tacite d'assistance bénévole ?

Qui n'a jamais aidé une personne dans la rue à porter un objet lourd ? Porter assistance à une personne encombrée est un acte charitable, mais que se passe-t-il si vous êtes

La relation conjugale dans l'administration d'une association

De très nombreuses questions sur le Forum, illustrent des situations souvent conflictuelles : une femme et son mari à la tête d'une association. Où bien, l'épouse dirige une

Peut-on faire des bons cadeaux pour remercier ses bénévoles ?

La question mérite d'être posée en cette fin d'année propice aux cadeaux qui cimentent les relations au sein de nos structures. Bien sûr, on peut répondre par l'affirmative. Oui,

Quand la responsabilité pénale d'un dirigeant associatif entraîne sa responsabilité civile

Jusqu'à présent, on savait que le président d'une association ne se voyait condamner à engager son patrimoine personnel pour rembourser une victime, que si la faute commise était

Mandat de conseiller municipal et présidence d'une association

L'article L2131-11 du Code des communes (1) est bien connu des conseillers municipaux. Sans doute autant que l'article L121-35 (2) du même code. Ainsi encadrée, la double

Une commune peut-elle refuser le renouvellement d'un bail à une association ?

Après une élection, qui voit un changement d'équipe à la tête d'une commune, les premières victimes sont bien souvent les associations. Certains maires s'arrogent en effet, le

Associations : organiser un voyage pour vos bénévoles, ce qu'il faut savoir

De très nombreuses associations tentent de remercier l'engagement sans faille de leurs bénévoles en organisant un voyage. Et c'est une très bonne chose qui permet de mieux se

Associations : du nouveau pour la responsabilité des dirigeants pour insuffisance d'actif

Toutes les associations déclarées, exerçant ou non une activité économique, peuvent être soumises à la procédure de redressement judiciaire (1). Elle a pour objet, à partir du

Reçu pour don : de gros changements pour 2019

Le reçu pour don ou reçu fiscal est un document que doit remettre une association reconnue d'intérêt général à son donateur. Cela permettra à ce dernier d'obtenir la réduction

Quand la gestion désintéressée de certaines associations devient intéressante

A l'origine de la création d'une association, il y a bien souvent le soutien à une cause. Celle-ci peut-être aussi bien destinée à lever des fonds pour faire soigner un enfant à

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

L'effet papillon ou la théorie du chaos

L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Une petite histoire des villages morts pour la France

Il existe des maires qui ne font jamais campagne et pour cause : ils n'ont pas d'électeurs. Ils sont pourtant maires mais nommés par le préfet. Leur rôle ? Faire vivre et

Associations : faire beaucoup plus avec vraiment moins

Parce que la grande pauvreté augmente, parce que l'illettrisme progresse, parce que les inégalités se creusent, les associations doivent encore faire plus et mieux. Hélas, cette

Les fusillés pour l'exemple : une histoire française

Alors que nous allons fêter le centenaire de l'armistice de 1918, il y a dans notre mémoire collective, une empreinte indélébile, comme une tâche, comme l'oeil regardant Caïn dans

Où va l'argent du Livret de Développement Durable et Solidaire ?

Anciennement Codevi, le LDDS est un produit d'épargne rémunéré. Les fonds affectés à ce livret financent principalement des projets en faveur du logement social, des collectivités

Quand la monnaie complémentaire prend Racine

Le dimanche 7 octobre 2018 a été une date importante pour les habitants de la vallée de la Chevreuse. La ferme de Beaurain, au Mesnil-Saint-Denis, a été le théâtre du lancement

Les dons aux associations sont en chute libre

Ce n'est pas une vague impression de comptoir, mais le propre aveu de Pierre Siquier qui est le président en titre de France Générosités. Les dons aux associations sont en chute

La méthode du retour à l'envoyeur

Malgré la propagation sur nos téléphones du GPS et l'existence de 4 657 déchetteries dans l'Hexagone, il semble que certains de nos concitoyens ne parviennent pas à faire un lien

Pharos, un phare dans la nuit des violences

Les réseaux sociaux proposent des vidéos dont le mode de propagation est fondé sur la participation, le partage et l'échange. Et c'est une très bonne chose quand le contenu

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Mettre en place un mécénat de compétences : le guide

Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des associations, des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d'intérêt général. Un

Quel avenir pour le Fonds européen d'aide aux plus démunis ?

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) est destiné à apporter une assistance matérielle à ceux qui en ont besoin. Il a bénéficié d'un budget de 3,8 milliards d'euros

Deux études inédites : bénévolat et associations, état des lieux et évolutions

L'association pour le développement des données sur l'économie sociale (ADDES) nous propose deux études inédites : "Les associations : état des lieux et évolutions. Vers quel

Le Genepi veut absolument retourner en prison

A l'origine, des jeunes gens de bonnes familles, un peu boy-scouts, un peu "chrétiens de gauche" venaient dans les prisons visiter les malheureux détenus. Aujourd'hui, cette

Les missions locales : nouvelle cible du gouvernement ?

Avec plus de 6500 sites, les 445 missions locales sont présentes sur l'ensemble du territoire national. Un maillage associatif qui exerce une mission de service public de

Les Waldeck : un Prix pour valoriser les dynamiques associatives ?

Pierre Marie René Ernest Waldeck-Rousseau est né à Nantes le 2 décembre 1846. Il est mort à Corbeil-Essonnes le 10 août 1904. Entre ces deux dates, cet homme politique aura

L'oubli de la vie associative dans le gouvernement

Oublier plus de 20 millions de français dans l'élaboration d'un gouvernement est chose étrange. Certes, l'intitulé "Vie associative" est bien accolé aux charges du ministère de

Faire un don à une association car donner fait du bien

Donner fait du bien nous dit le syndicat France Générosités (1). Et c'est vrai, le don (surtout désintéressé) fait du bien. Aider une action associative, même avec une petite

L'innovation sociale est-elle d'utilité sociale ?

Sous ce titre volontairement provocateur se cache tout de même une vraie question : qu'est-ce que l'innovation sociale ? Si l'utilité sociale pointe les effets positifs d'une

25 000 associations de moins en 2017

C'est une première en France. Le nombre d’associations, en constante progression depuis plus de 10 ans, stagne autour de 1,3 million. Comme l'explique l'association

Découvrir 10 autres articles