Fondation de la 2ème Chance

18-02-2004
Parce que les temps sont excessivement difficiles, nous essayons de montrer que de très nombreuses associations et Fondations oeuvrent au plus près des citoyens pour aider, toujours aider à ce que notre société soit simplement plus juste. Depuis sa création, en Juin 1998, la Fondation de la 2ème Chance a enraciné son rayonnement national. Sa démarche se veut transparente, collégiale, décentralisée et professionnelle. Placée sous l’égide de la fondation de France qui garantit sa transparence en gérant ses comptes, « La Fondation de la Deuxième Chance a pour objet de soutenir des personnes âgées de 18 à 55 ans confrontées à des difficultés scolaires, universitaires ou professionnelles,en leur offrant les moyens humains, techniques et financiers de les surmonter. Celles–ci doivent manifester une réelle volonté de saisir la deuxième Chance qui leur est offerte et , en ayant personnellement bénéficié, de prendre part à la démarche de solidarité envers ceux qui solliciteront à leur tour la Fondation de la Deuxième Chance. Face à une situation difficile, la Fondation affiche une claire volonté et capacité de réagir, de surmonter les difficultés rencontrées, et d’aider à réaliser un véritable projet de vie. La Fondation de la deuxième chance est dirigée par Michel Giraud , ancien ministre du Travail et de la Formation professionnelle. Elle a été conçue à l’initiative de Vincent Bolloré. la Fondation de la deuxième chance a associé à son action 130 des plus grands acteurs économiques, privés et publics.


CRITERES DE PRISE EN COMPTE
Etre âgé de 18 à 55 ans
SITUATION FAMILIALE
Environnement familial dégradé, hostile ou inexistant, épreuve affective proche et lourde, charge d’enfants infirmes, malades ou déficients, problèmes de sante, handicaps.
SITUATION SCOLAIRE
Alphabétisation tardive, scolarité interrompue par contrainte ou par accident de vie, ambition raisonnable et justifiée, mais contrariée.
SITUATION SOCIALE
Environnement social dégradé ou hostile, perte de ressources fortuites (totale ou quasi totale), perte prolongé de salaire (chômeur en fin de droits).
SITUATION PROFESSIONNELLE
Insertion ou réinsertion tardive, projet raisonnable et justifié, mais inaccessible sans accompagnement, en prenant compte de l’effort contributif du candidat.

CONDITION DE L’AIDE FINANCIERE
Une aide ne dépassant 15244.90 euros sur deux ans. Pas de caution demandée.

Pour plus de renseignements, voir le site www.deuxiemechance.org
ou écrivez à Tour Bolloré - 31-32 Quai de Dion-Bouton - 92800 - Puteaux
Tél:01 46 96 44 33
Fax:01 46 96 40 84



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique