La formation des bénévoles en question

04-02-2008
De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’insuffisance des crédits alloués à la formation des bénévoles associatifs au titre du conseil du développement de la vie associative (CDVA). La faiblesse des crédits prévus au projet de loi de finances pour 2008 pour la formation des bénévoles est effectivement visible. En effet, aucune augmentation des crédits alloués n’est prévue et les 9 millions d’euros de crédits déjà inscrits ne résorberont donc pas l’écart entre la situation actuelle et les demandes formulées par les associations, (environ 18 millions d’euros par an sont jugés nécessaires).

Il faut également souligner que le prix de journée par stagiaire stagne à 23 euros, contre 36 euros pour un fonctionnaire territorial et de 50 à 150 euros pour un salarié du privé.

Différents députés (Jacques Remiller -UMP, Jean-Louis Gagnaire - PS, etc...) ont demandé à Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports si cette stagnation des crédits inscrits au titre de la formation des bénévoles, n’est que temporaire et, si une progression des crédits est prévue pour la mandature.

Réponse de la ministre
L’État poursuit, en la confortant, sa politique de soutien au mouvement associatif et en particulier au bénévolat. Loin de se désengager, il consolide sa contribution au dispositif d’intervention du Conseil du développement de la vie associative (CDVA).

Ainsi 9,5 millions d’euros y seront consacrés en 2008 dont la majeure partie sera affectée à la formation des bénévoles.

Il est rappelé que les crédits affectés au dispositif ont connu une augmentation de 40 % entre 2005 et 2007, puisqu’ils sont passés de 6,76 millions d’euros en 2005 à 9,5 millions d’euros en 2007.

Cette progression sensible a permis d’assurer 354 000 journées de formation en 2007.

Les expériences de déconcentration des crédits pour la formation des bénévoles menées pendant plusieurs années en Alsace, Lorraine et Nord - Pas-de-Calais ont démontré qu’elles ne conduisaient nullement à un désengagement de l’État.

L’État a d’ailleurs augmenté sa participation à la formation des bénévoles dans la région Nord - Pas-de-Calais quand la région a décidé d’augmenter sa contribution.

Le processus de déconcentration de la gestion et des crédits du CDVA sera mené à bien durant la mandature en lien étroit avec les conseils régionaux concernés ainsi qu’avec les représentants des associations localement les plus représentatives.

Cette politique de déconcentration s’inscrit dans le cadre des chantiers de modernisation menés par le Gouvernement. Elle permettra de mutualiser des fonds consacrés à la formation des bénévoles par l’État et les collectivités territoriales et, par là même, de dynamiser l’offre de formation au plan local.

Publicité


Partenaire

Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]