Le Baromètre des finances solidaires-édition 2004

22-11-2004
Le baromètre des finances solidaires, édition 2004 vient de paraître. Remettre l ’homme au cœur de l’économie, favoriser l’association des personnes avant celles des capitaux, privilégier les valeurs démocratiques … autant d ’objectifs que l’économie sociale et solidaire revendique comme siens. Derrière les grands mots se jouent pourtant des situations bien réelles, un paysage de liens humains tissés au fil des épreuves. Les finances solidaires introduisent un mécanisme de solidarité dans un secteur qui traditionnellement ignore cette dimension. Peu connus des citoyens, ces circuits financiers constituent pourtant un mouvement dont les performances sont loin d’être négligeables depuis plus de vingt ans :

- 71 000 emplois pour des personnes en situation d’exclusion en France,
- 4 500 familles en situation précaire logées,
- 600 000 micro-crédits dans les pays du Sud.

Depuis un an ou deux, les efforts entrepris pour sortir le secteur de la confidentialité sont récompensés.

L’édition 2004 de ce baromètre des finances solidaires Finansol-La Croix-Ipsos atteste une évolution très positive et très significative des finances solidaires : le taux de notoriété est passé de 15 à 26% en un an et l’encours de l’épargne solidaire est passé de 290 à 536 millions d ’euros en 2003.

La mobilisation des épargnants citoyens, soucieux d’agir en faveur d ’une société juste et durable, la bonne dynamique collective permettant une meilleure information et une meilleure sensibilisation, le dynamisme des acteurs financiers solidaires, les dispositions concernant l’épargne salariale sont les principaux facteurs de cette expansion.

Le travail mené par l’Observatoire des finances solidaires, rendu dans ce baromètre, permet à Finansol de mieux se connaître et ainsi mieux se faire connaître.

Il faut savoir que 36% des Français se déclarent prêts à souscrire à un produit d’épargne solidaire même si le rendement financier est moindre, et ils posent leurs conditions.
44% d’entre eux souhaitent avoir une garantie par un label de la bonne utilisation des fonds ;
15% une meilleure information à travers des campagnes de sensibilisation ;
15% une proposition d’épargne émanant d’une association caritative ;
14% un avantage fiscal.

Pour connaître la notoriété de l’épargne solidaire aujourd’hui, les tendances que suivent les souscriptions aux produits d’épargne solidaire en France, les éléments clefs qui incitent à la souscription, pour découvrir les acteurs financiers solidaires, les visages des épargnants solidaires, téléchargez le baromètre ci-dessous :
Le Baromètre des finances solidaires-édition 2004

Sources : Finansol



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif