Les associations éducatives ont des difficultés financières

12-11-2007
Les associations éducatives complémentaires à l’Éducation nationale connaissent aujourd’hui de graves problèmes financiers. C’est ce qui ressort de la réponse obtenue par M. Bernard Fournier Sénateur par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ces associations contribuent au rayonnement des valeurs de l’école républicaine, tant en son sein qu’en dehors du temps scolaire, elles bénéficient pour cela de subventions de l’État. Or, la baisse de ces subventions pour nombre d’entre elles, expliquée par le fait qu’elles n’entreraient pas dans le programme « Enseignement scolaire » de la LOLF, met en danger leur existence, et l’accomplissement de leur rôle de partenaires essentiels.

La réponse de la Ministre
Les associations éducatives complémentaires de l’enseignement public sont des partenaires reconnus du ministère de l’éducation nationale qui leur octroie des moyens conséquents. En 2006, les huit principales associations complémentaires de l’éducation nationale ont bénéficié de 24,5 millions d’euros de subventions au titre de conventions pluriannuelles d’objectifs, auxquels s’ajoutent des subventions complémentaires exceptionnelles destinées à des projets spécifiques.

En outre, 363 équivalents temps plein de personnels de l’éducation nationale étaient mis à disposition de ces associations, ce qui représente près de 19 millions d’euros.

Il est à noter qu’à compter du 1er novembre 2006, en conformité à la loi de finances pour 2006, ces mises à disposition ont été transformées en détachements, dont le coût financier pour les associations a été compensé par une subvention spécifique.

Depuis le 1er janvier 2007 de nouvelles conventions pluriannuelles d’objectifs ont été conclues avec ces associations pour un montant prévisionnel global de plus de 23,3 millions d’euros par an sur quatre ans.

Ces conventions définissent de nouvelles formes de collaboration dans un cadre partenarial plus lisible et plus efficace. En conformité avec le nouveau mode d’exécution du budget de l’État induit par la loi organique relative aux lois de finances, ces conventions mettent en place une programmation sur objectifs qui précise le contenu et les modalités du partenariat entre le ministère de l’éducation nationale et ces associations et qui définit des indicateurs permettant d’évaluer l’impact des actions menées.



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 067 associations inscrites

L'annuaire des 29 067 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations