Les responsables associatifs sur la brèche

04-02-2008
Les acteurs de l’économie sociale et solidaire, chefs d’entreprise, responsables d’organisation, présidents bénévoles ou directeurs salariés (ils étaient plus de huit cents) se sont réunis le 18 janvier 2008 à Paris. Ils proposent aux autorités publiques leur contribution pour la mise en œuvre d’une société ou économie doit rimer avec social, ou le sens de la solidarité éclaire l’action publique, et ou la réussite économique soit au service de ceux qui en sont les acteurs.

Avec beaucoup d’autres, ils constatent que les équilibres fondamentaux de la construction d’une société et les capacités de ses membres à vivre ensemble sont fragilisés, voire détruits.

Dans un tel contexte, les citoyens expriment une insatisfaction face à un système économique, qui au delà de ses succès n’en finit pas d’exclure en accordant une place prépondérante aux seuls intérêts financiers et ce, dans un cadre mondialisé qui fait peur.

Les organisations de l’Economie sociale et solidaire, associations, coopératives, mutuelles, fondations, fortes de leur enracinement dans les valeurs humanistes qu’elles promeuvent, de leur volonté d’agir pour un développement au service de tous, de leur responsabilité d’acteurs économiques à part entière, de la réussite de leurs entreprises, considèrent qu’elles sont les partenaires incontournables d’un développement économique et social équilibré et équitable, attendu par tous, en France comme en Europe.

Ceci n’est en rien une utopie...
Ces organisations ont pour caractéristique commune de mettre la personne au cœur de leurs projets, en cherchant à œuvrer pour que les intérêts collectifs l’emportent sur les intérêts particuliers, dans le cadre d’un marché où solidarité, démocratie, engagement citoyen, bénévolat ont toute leur place. Ceci n’est en rien une utopie. C’est déjà en œuvre dans les 800 000 entreprises de l’économie sociale et solidaire pour les 2 millions de salariés, les 38 millions de sociétaires et les 55 000 salariés au sein des mutuelles de santé, les 21,4 millions de sociétaires et les 33 000 salariés au sein des mutuelles d’assurances, les 31 700 salariés dans les 546 entreprises d’insertion…

Respect de la charte des engagements réciproques de 2001
Les acteurs associatifs, très présents et innovants dans leurs réponses aux nouveaux besoins, particulièrement inventifs et créatifs dans le développement des projets solidaires, sont souvent freinés dans leurs perspectives de développement. La portée de leurs entreprises, mais aussi de notre démocratie et de notre action publique, seraient plus efficaces si une clarification des relations pouvoir publics-association (en application de la charte des engagements réciproques de 2001), un soutien de fonctionnement aux mouvements associatifs étaient réellement mis en œuvre.

Cela passe par une meilleure représentation du monde de l’économie sociale et solidaire notamment des associations, en particulier au Conseil économique et social.

En savoir plus
Le CEGES (Conseil des Entreprises, Employeurs, et Groupement de l’Economie Sociale)
24, rue Rocher 75008 Paris
tél. : 01 42 93 56 08 - contact@ceges.org
www.ceges.org



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 068 associations inscrites

L'annuaire des 29 068 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations