Manifeste pour une économie sociale

05-02-2007
Un manifeste Pour une économie interactive et plurielle souhaite répondre à la demande de changement des citoyens qui remettent en cause la recherche du profit comme finalité première de toute activité économique. A la veille de la campagne présidentielle, la volonté marquée des citoyens français de réinvestir le champ de la démocratie et de prendre part aux débats met les futurs candidates et candidats à l’élection de 2007 au défi d’innover, et plus encore leurs familles politiques.

Le manifeste met en avant les valeurs fondatrices du secteur (extrait) :
... / ... L’Economie Sociale substitue au dogme de la rentabilité immédiate, une conception moderne du développement, inscrite sur le long terme. Sociétés de personnes dépourvues de capital actionnarial, les mutuelles, les coopératives et les associations ne sont ainsi ni opéables, ni soumises à un impératif de rémunération à court terme des apporteurs de capitaux.

Reposant sur un système de propriété collective impartageable, leurs activités, fortement ancrées au sein des territoires, ne sont pas non plus menacées par la délocalisation.

Les contributions des coopérateurs ou des mutualistes permettent de forger sur plusieurs générations des capacités financières importantes et de préserver ainsi la stabilité de l’activité et de l’emploi en leur conférant une dimension « durable ».

D’autres règles du jeu viennent conforter ce mode d’entreprendre, soucieux de la pérennisation et de la transmission des patrimoines économiques d’une génération à l’autre, tout en étant porteur d’efficacité économique.

Toutes familles confondues, l’Economie Sociale représente environ 11,7 % du Produit Intérieur Brut de la France, mobilise des ressources supérieures à 150 milliards d’€ et emploie plus de 1,8 millions de salariés.

Sa place est également significative à l’échelle européenne, représentant environ 8% des entreprises et près de 9 millions de salariés. Les coopératives de commerçants détaillants affichent une progression moyenne de leur chiffre d’affaires de 6,7% par an, bien supérieure à celle du marché.

Les coopératives de production enregistrent une hausse de plus de 20% de leur effectif salarié sur les dix dernières années. Les coopératives bancaires collectent près de 60% des dépôts en France et emploient plus de 250 000 salariés. Les mutuelles d’assurance détiennent près de 50% des marchés de l’assurance automobile et de l’assurance habitation.

Les mutuelles de santé offrent une couverture à près de 44 millions de Français et les associations sanitaires et sociales représentent 380 000 emplois équivalent temps plein, etc.

Nous souhaitons que ces succès soient amplifiés, les formules mutualistes, coopératives et associatives étant génératrices d’activités et d’emplois pour les jeunes, comme pour les adultes, de façon territoriale et durable.


En savoir plus
Manifeste pour une économie interactive et plurielle - Format PDF

Publicité


Partenaire

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]