Photographie de la France Bénévole 2007

02-04-2007
Pour la quatrième année consécutive France Bénévolat et le CerPhi, ont uni leurs forces pour présenter une photographie de la France Bénévole, unique et originale grâce à l’appui et la contribution permanente de très nombreuses associations ou personnalités du monde associatif, étroitement associées à sa réalisation.

L’étude 2007 présente en effet pour la première fois les résultats de plusieurs vagues d’enquêtes réalisées au deuxième trimestre 2006 (1.246 responsables bénévoles interrogés) et au cours de ce premier trimestre 2007 (2.051 responsables bénévoles interrogés). Elle constitue désormais un baromètre précieux.

Motivations personnelles des responsables bénévoles d’associations ?
Parmi les motivations proposées au choix des responsables associatifs, deux motivations viennent largement en tête :
1. la cause soutenue par l’association (64%) : plus encore chez les femmes, les plus de 55 ans, et les responsables du secteur social (86%) ;
2. le sentiment d’être utile et d’agir pour la société (64%) : cette motivation concerne davantage les hommes, là encore les plus de 55 ans, et particulièrement les associations à caractère social.

Au bilan, 9 responsables sur 10 choisissent au moins l’un de ces deux ressorts d’engagement « pour les autres ».

Viennent ensuite et à un niveau secondaire trois motivations :
1. L’épanouissement personnel (21%) : concerne surtout les jeunes (moins de 35 ans), et les responsables d’associations sportives, culturelles et de loisirs ;
2. Le sentiment d’appartenir à une équipe (14%) : cette motivation est nettement mise en avant dans les associations sportives (38%), et un peu moins dans les grandes associations ;
3. Le désir d’exercer des responsabilités (10%) est globalement plus présent dans les grandes associations, dans le sport et d’une manière générale dans les associations les plus anciennes.

Les autres motivations sont beaucoup moins citées : l’acquisition d’une compétence (6%) ; pouvoir mesurer le fruit de ses efforts (5%) ; et enfin la reconnaissance sociale (2%). Est-ce un choix positif ou bien un choix par dépit, sachant qu’en parallèle près de 80% regrettent que l’engagement bénévole n’ait pas la reconnaissance et la promotion qu’il mérite ?

Selon le baromètre constitué, près de 800 responsables d’associations ont répondu à cette même question à 10 mois d’intervalle : au cours de l’année 2005-2006, un sur trois (33%) estimait manquer de bénévoles intervenant régulièrement dans son association. Au cours de cette année 2006-2007, cette insatisfaction s’est aggravée, passant en moyenne de 33 à 35%. Pas étonnant quand on constate une modification de l’engagement dans le monde associatif, tant dans sa durée (plus courte) que dans sa nature (plus orientée vers l’action que vers les responsabilités fonctionnelles). Il se concentre plus souvent sur des enjeux d’intérêts particuliers. Du reste, le volume global (en équivalents temps pleins) de cet engagement n’a pas progressé depuis 1999, quand, en parallèle, le nombre d’associations a lui augmenté de 20%.

En savoir plus :
L’étude complète se trouve sur le site du Cerphi.
www.cerphi.org



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 068 associations inscrites

L'annuaire des 29 068 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations