09-10-2017  BENEVOLAT LIBRE

La cuvée 2018 du guide du bénévolat vous attend

En France, pays reconnu pour l'individualisme et l'arrogance de ses habitants, le bénévolat est pratiqué par 25% de la population, soit plus de 13 millions de français. Ce qui place notre pays parmi les premiers au monde. Un "French paradox" (1) de plus... Il faut dire qu'avec 1 300 000 associations, il y a de quoi nous occuper. De fait, la parution bisannuelle d'un guide officiel du bénévolat s'impose fort logiquement.

Il est en effet important de renseigner cette "armée" de bénévoles et de guider les dirigeants chargés de les accueillir et de les "utiliser" au mieux des objectifs de l'association accueillante.

Alors cette cuvée 2018 ? Bonne ou mauvaise ? (2) Cette mise à jour était en tout cas nécessaire après la pluie de décrets du mois de mai 2017, même si, et c'est une surprise, ces changements ne sont pas traités dans le détail. Nous vous renvoyons donc à notre article "Notre horizon associatif sous une pluie de décrets" pour avoir une vue plus complète de ces bouleversements.

En revanche, le guide détaille de façon assez concrète la possibilité donnée aux mineurs de prendre des responsabilités dans une association, la valorisation de l'engagement dans les établissements d'enseignement supérieur et le Compte Engagement Citoyen, permettant la valorisation de cet engagement.

Si ce dernier point concerne tous les bénévoles, on ne peut pas en dire autant des deux précédents. Un effort reste à faire. A moins que les rédacteurs n'aient eu vent d'éventuels retraits des mesures "décrétées" au mois de mai. C'est chose possible...

Hélas, toujours pas de statut du bénévole, au nom d'une prétendue préservation des rapports humains "simples et spontanés" qu'engendre un bénévolat dit de "capillarité". Cette vision tient plus du fantasme que de la réalité aujourd'hui. Il serait sans doute temps d'accepter la situation telle qu'elle est et non pas telle que l'on voudrait qu'elle soit.

Il devient en effet urgent de définir un véritable statut pour le bénévole, à un moment où ce dernier picore d'avantage qu'il ne laboure dans nos associations. Sans oublier les arrières pensées d'un Etat qui verrait bien le bénévole venir remplacer, l'air de rien, la suppression d'un contrat aidé... (3)

Bref, une bonne cuvée malgré tout, mais qui se doit d'être accompagnée par plus récente qu'elle. Ce sera de toute façon toujours le problème des parutions bisannuelles.

En savoir plus
(1) Le paradoxe français désigne l'étonnante contradiction entre la richesse en matières grasses de la cuisine française et la relative bonne santé publique des amateurs, en matière de maladie cardio-vasculaire ou de cancer.

(2) Le guide du bénévolat 2018

(3) Le service civique au secours du manque généré par la suppression des contrats aidés

Document d'orientation du HCVA sur le socle commun du bénévolat

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
La cuvée 2018 du guide du bénévolat vous attend 
En France, pays reconnu pour l'individualisme et l'arrogance de ses habitants, le bénévolat est pratiqué par 25% de la population, soit plus de 13 millions de français. Ce qui place notre pays parmi les premiers au <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1091" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : BENEVOLAT

La délétion 10Q 25 ou 26

La délétion 10Q 25 ou 26 est une maladie rare. Les principaux symptômes de cette maladie sont des troubles de l'oralité, avec réflexes nauséeux, retard de croissance et troubles neurologiques associés. Cette anomalie génétique touche le chromosome 10 et survient le plus souvent de novo, c'est à dire que les chromosomes des parents sont le plus souvent normaux. Difficile à

Lire la suite...

Appel à projets national 2018 pour la formation des bénévoles

Sous l'impulsion du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) a pour objet de contribuer au développement des associations. Plus précisément, d'attribuer des subventions au profit de la formation des bénévoles élus ou responsables d'activités. Ces formations doivent être

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]