28-10-2014  ACTUASSO LIBRE

La défiscalisation est un triste CIR

La recherche et les associations ont au moins un point commun : la défiscalisation. Bien sûr, les associations n'en sont pas encore à se rendre compte que le cadeau fiscal, fait au donateur, a un coût très élevé pour l'Etat et qu'une insidieuse philosophie se cache derrière... Les chercheurs eux l'ont bien compris.

La semaine dernière, tout ce que la recherche compte de sommités et de laborantins s'étaient donné rendez-vous dans la rue pour que leurs laboratoires ne crèvent pas d'inanition. De l'Académie des sciences à l'ensemble des syndicats, du collectif "Science en marche" aux 660 directeurs de laboratoires, un seul mot d'ordre : sus au CIR.

Le Crédit Impôt Recherche (CIR)
Selon le ministère des fiances, "le crédit d'impôt recherche (CIR) est une mesure générique de soutien aux activités de recherche et développement (R&D) des entreprises, sans restriction de secteur ou de taille. Les entreprises qui engagent des dépenses de recherche fondamentale et de développement expérimental peuvent bénéficier du CIR en les déduisant de leur impôt sous certaines conditions.". Il a été créé par la loi de finance de 1983.

Les chercheurs ont trouvé l'erreur...
Selon la Cour des comptes, le Crédit Impôt Recherche a coûté à l'Etat, en non-rentrées fiscales, 5,2 milliards d'euros en 2011, plus de 4 milliards d'euros en 2013 et en coûtera 7 milliards en 2016. Un chiffre qui fait cogiter les chercheurs, puisqu'il représente près du double du budget du CNRS.

Les chercheurs ne demandent pas la suppression du CIR, mais ils mettent en cause les réformes successives que le tandem Sarkozy-Pécresse a réalisées en 2008 2010 et 2011, le vidant ainsi de sa substance première et provoquant un afflux d'effets d'aubaines et d'optimisation fiscale pour les grands groupes, y compris d'étranges "services financiers". Les chercheurs parlent de subventions aux industries.

Déjà en 2008, l'économiste Jean-Philippe Touffut, (1) du centre de recherche Cournot, déclarait que , "si le CIR a été, en France et jusqu'en 2004, assis sur l'accroissement des dépenses de R&D, c'est la prise en compte du volume des dépenses et leur déplafonnement qui provoquent le doublement du CIR en 2008".

De ce fait, les PME qui en ont véritablement besoin, ne récupèrent plus que 25% du CIR depuis la réforme de 2008. A contrario, une entreprise comme Sanofi profite de 125 millions d'euros de CIR en 2013, et simultanément licencie et ferme des labos tout en versant plus de 3 milliards d'euros de dividende à ses actionnaires. Cherchez l'erreur... les chercheurs l'ont trouvée.

Ce qui fait hurler les chercheurs, c'est d'entendre l'Etat répéter qu'il ne peut pas créer d'emplois scientifiques par manque de moyens, alors qu'une simple récupération de 5% du CIR à son niveau actuel, permettrait de financer entre 3.000 et 5.000 emplois dans la recherche publique. On comprend la colère contre ce qu'il faut bien nommer un "détournement de fonds publics".

L'économiste Jean-Philippe Touffut précisait à l'époque que les grands groupes, comme les holdings, semblent mieux équipés pour bénéficier à plein de ces changements : "ils peuvent optimiser fiscalement entre leurs entités le nouveau crédit d'impôt. L'accroissement de l'effort comptable pourrait être plus important que celui de l'effort de recherche, ce qui peut expliquer le caractère faiblement incitatif de ce dispositif par rapport à des aides directement apportées à des projets identifiés".

En 2005 était créée en France, l'Agence de l'innovation industrielle (AII), avec pour mission de : "promouvoir et de soutenir de grands programmes d'innovation industrielle porté par des grands groupes". C'était tout à la fois un contrôle de l'Etat sur l'utilisation du CIR par les grands groupes et un rassemblement des compétences sur d'importants programmes de recherche.

Jean-Philippe Touffut estime que sa suppression (dissoute le 1er janvier 2008 pour être intégrée à l'OSEO) a précipité le déclin de la recherche française et favorisé le traitement comptable du CIR. Il rajoute avec une pointe d'ironie : ""l'Agence de l'innovation industrielle était une si bonne idée que l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont emboîté le pas à la France dans une direction similaire, au moment même où l'AII était supprimée chez nous.

Ce que demandent les chercheurs en colère ? Annuler les réformes (déplafonnement, assiette, etc.) du CIR décidées par Sarkozy et maintenues par Hollande, afin d'augmenter les recettes fiscales et donc de dégager des ressources supplémentaires pour les investir dans la recherche.

Ah si les associations comprenaient que le défiscalisation des dons accordée aux "généreux" donateurs est aussi un manque à gagner pour l'Etat (2) qui, du coup, se plaint de n'avoir plus d'argent pour exercer, par la subvention, son pouvoir régalien sur la juste répartition des besoins entre tous, au service de tous : fraternité et pas solidarité. (3)

En savoir plus
BIC - Réductions et crédits d'impôt - Crédit d'impôt recherche

(1) A qui profite la politique de recherche ? L'économiste Jean-Philippe Touffut répond - Libération du 3 mars 2008

(2) Associations cherchent investisseurs privés pour faire du social à but lucratif - Lettrasso du 21-10-2014

(3) De la fraternité à la solidarité, un étrange glissement sémantique... Lettrasso du 12-02-2013

La recherche en France : et on tuera tous les chercheurs - Lettrasso du 25-03-2014

Urgence pour l'emploi scientifique - Le site du mouvement des chercheurs

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
La défiscalisation est un triste CIR 
La recherche et les associations ont au moins un point commun : la défiscalisation. Bien sûr, les associations n'en sont pas encore à se rendre compte que le cadeau fiscal, fait au donateur, a un coût très élevé pour ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2231" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Jurisprudence 2019 : les obligations d'une association organisatrice d'une manifestation

Que doit faire une association, organisatrice d'une manifestation festive ou pas, pour assurer la sécurité des participants et éviter les risques prévisibles ? La jurisprudence de

Loto associatif : attention à ne pas dépasser le plafond légal

Les loteries et tombolas font partie des manifestations de bienfaisance exonérées d'impôt et c'est une bonne chose. La tentation est alors grande d'arrondir le budget d'une

La responsabilité pénale puis civile d'un dirigeant associatif

Passer d'une justice où la faute commise n'était imputable au civil qu'à la condition d'être au service d'un intérêt personnel à une justice qui engage la responsabilité civile du

Où en est la solidarité entre le sport professionnel et le sport amateur ?

L'organisation actuelle du sport en France est un héritage des années 1950. Elle n'est plus vraiment adaptée aux pratiques nouvelles et aux enjeux de la société. Un diagnostic,

Faire le point sur la baisse du taux de défiscalisation des entreprises mécènes

La chute des dons aux oeuvres est estimée à 120 millions d'euros pour l'année 2018. Pour la première fois, on assiste à une inversion dans la progression régulière des montants

Bénévoles occasionnels : quelles sont vos responsabilités au sein d'une association ?

En France, 55 % des bénévoles interviennent quelques heures par mois au maximum. Ils sont 45 % à s'investir régulièrement (1). Les bénévoles réguliers ont majoritairement plus de

La situation juridique des salariés payés avec le chèque emploi associatif

Pour mémoire, depuis le 1er janvier 2019, le chèque emploi-associatif est ouvert aux associations sans condition d'effectif, alors qu'il était auparavant réservé à celles de moins

Les mesures pour pérenniser la contribution du budget de l'État aux associations

Nous sommes tous conscients de la nécessité de pérenniser la contribution du budget de l'État dévolue aux associations afin de garantir, pour leur développement, la prévisibilité

Quel avenir pour le Dispositif Local d'Accompagnement ?

Depuis sa mise en place sur le territoire national en 2003, par le ministère de l'emploi et de la solidarité et la Caisse des Dépôts, le Dispositif Local d'Accompagnement a

L'argent dormant bientôt sur les comptes des associations ?

La France compte 20 106 personnes de plus de 100 ans alors que les banques détiennent 674 014 comptes de centenaires. Suite à un rapport de la Cour des comptes sur les "avoirs

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le coeur des soignants

L'enfant pleure, allongé sur un brancard, dans le couloir neutre du CHU de Rennes. Dans quelques minutes, il sera endormi puis opéré. Ses parents n'ont pas pu l'accompagner

Le projet de Terminal 4 à l'aéroport de Roissy

Lors du sommet climat le 24 septembre 2019 à l'assemblée générale de l'ONU, le président de la République a fait un discours remarquable et remarqué sur les moyens de lutter

Mise au point du ministère de l'intérieur sur l'état du site RIPADP

Avec seulement 900 000 signatures à 128 jours de la date butoir fixée au 12 mars 2020, le Référendum d'initiative partagée peine à faire le plein. Est-ce un signe du désintérêt

A Saint-Etienne, souriez vous êtes écouté

On en apprend tous les jours. Alors que le très controversé projet de reconnaissance faciale du gouvernement français, ALICEM (1), fait l'objet d'un recours au Conseil d'Etat pour

Seine Aval : quand le silence cache un désastre écologique absolu

Le 3 juillet 2019 est un jour de grand départ en vacances. Les automobilistes qui roulent sur l'A14 découvre un lourd panache de fumée noire avec à sa base, des flammes

L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui regarde le doigt

Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt. Ce proverbe chinois illustre à merveille mon propos du jour. Comment ne pas voir, à défaut de bien comprendre, que

EuropaCity : une ZAD aux portes de Paris

Alors que la conscience de l'urgence climatique s'éveille peu à peu parmi nos concitoyens, une autre urgence pointe son nez aux portes de Paris : le projet EuropaCity. Urgence de

Rouen : une ville oubliée sous le nuage

Le nuage noir était impressionnant obscurcissant le ciel en quelques minutes. La belle ville de Rouen plongea alors dans une nuit mazoutée sous une pluie de suie. Je m'attendais à

Le revenu universel d'activité expliqué aux enfants

Nous allons bientôt pouvoir donner notre avis sur le revenu universel d'activité, RUA de son petit nom. C'est madame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui a annoncé le lancement

Smart City : le rêve de Big Brother qui se réalise avec notre consentement

De la Quadrature du Net, association bien connue de nos lecteurs, à la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), l'inquiétude est de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Service civique : les premiers chiffres de la grande enquête d'ampleur 2017-2018

C'est sous l'impulsion de l'Agence du Service Civique que l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) a mené la première enquête statistique

BénévaLibre : le logiciel libre et gratuit pour faciliter la gestion des bénévoles

Quelle est la principale ressource d'une association ? Ce sont ses bénévoles naturellement. Et plus ils sont actifs en son sein, et mieux se porte la structure. Le bénévolat, par

Associations : voici une vraie vision décomplexée du malheur des autres

Il y a des jours où la lassitude nous gagne (on devrait dire nous perd) sans que l'on sache exactement pourquoi. La pluie trop forte ou un froid trop vif, une panne de voiture

180 responsables associatifs appellent à renforcer les moyens alloués au service civique

Il faut vouloir lire entre les lignes pour comprendre ce que l'appel des 180 responsables associatifs vise. Avec un titre volontairement provocateur : "Monsieur le Premier

Les conséquences pour les associations, les communes et les départements de la suppression de la taxe d'habitation

La suppression de la taxe d'habitation représente une perte de ressources pour les communes estimée à plus de 26 milliards d'euros. C'est le rapport "Bur-Richard" (1) qui donne ce

Ils vont privatiser nos routes nationales

Au mois de juin, nous annoncions que la privatisation de nos barrages hydroélectriques était engagée (1). Il s'agit maintenant de privatiser les routes nationales. Un décret,

Budget des sports 2020 : une hausse qui cache mal une baisse

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a présenté le budget de son ministère le 27 septembre dernier. Et c'est avec fierté qu'elle a annoncé, dans le cadre du projet de loi

Pour les associations d'aide aux SDF, la côte d'alerte est dépassée

Elles sont toutes unanimes, les associations qui viennent en aide aux "sans domicile fixe". Le nombre de SDF dans les rues de nos villes a atteint des sommets jamais vus alors

La Bretagne est en deuil : En Envor n'est plus

L'association En Envor était LA plateforme de contenus culturels, scientifiques et éducatifs traitant de l'histoire contemporaine en Bretagne. Sur son site, on pouvait tout aussi

Selon France Générosités : la philanthropie est un projet de vie

France générosités est un syndicat qui représente le secteur de la philanthropie auprès de l'Etat afin de défendre les intérêts de ses membres. Ceux-ci sont, peu ou prou, les plus

Découvrir 10 autres articles