19-03-2018  ESS LIBRE

L'ambitieuse concertation entre le gouvernement et les associations avance à petits pas

C'est en novembre 2017 que le premier ministre a lancé la grande concertation destinée à fonder une "politique de vie associative ambitieuse". Nous avons déjà beaucoup publié sur le sujet (1). Le mercredi 13 décembre 2017 se tenait la première réunion du groupe de travail chargé de proposer au gouvernement des mesures et une stratégie pour une ambitieuse politique de la vie associative. Le 27 février 2018, les mêmes ambitieux ont exposé les conclusions des travaux avant peintures.

Ce sont messieurs Blanquer, ci-devant ministre de l'éducation nationale chargé de la vie associative et Itier, haut commissaire à l'économie sociale et solidaire, qui se sont dévoués pour recueillir les fruits du travail du groupe du même nom.

Le parterre était composé d'une soixantaine de personnes qui ont, de près ou de loin, participé aux réunions préparatoires. Vous dire que ces représentants des divers secteurs associatifs, des ministères, des institutions publiques soient "représentatifs" de l'ensemble du monde associatif, dont les petites associations (80%), est impossible. On peut même dire qu'ils ne représentent pas grand chose, mais ils sont là et ils causent.

Et ils font même des propositions, 21 pour être précis. Présentées comme "21 propositions qui s'articulent autour de 10 ambitions recouvrant des mesures prioritaires et structurantes.", on se dit que c'est sûrement important et on se sent tout petit. C'est beau mais c'est vague.

Voici quelques mesures structurantes émises par le groupe de travail :
1 Le souhait que la France porte au niveau des institutions européennes, les spécificités du modèle non lucratif (ça ne mange pas de pain).
2 La volonté de favoriser un parcours d'engagement en refondant l'articulation des formes d'engagement et en développant les dispositifs de soutien (là, je n'ai rien compris).
3 La proposition de co-construire un dispositif d'observation de la vie associative (cherche maçon désespérément).

Bien sûr, le Mouvement associatif avait mis ses beaux habits du dimanche et pas un seul bouton ne manquait. Il s'est empressé, le pépère, de se proposer dans le rôle du secrétaire et de rédiger le rapport ad hoc, il faut bien qu'il prouve son utilité.

Tous ces braves gens avaient sans doute déjà oublié avoir été utilisé (avec les mêmes ambitions et presque les mêmes mots) par Jospin, Sarkozy et Hollande... Il manquait Macron pour compléter leur collection. C'est chose faite. Mais quand on se souvient où finissent tous ces grands principes creux, on ne peut, quand on est poli et bien élevé, qu'avancer la poubelle.

En savoir plus
Propositions des associations en faveur d'une stratégie Vie associative avec Jean-Michel Blanquer

Pour une politique de vie associative ambitieuse avec le Mouvement associatif

(1) A lire pour comprendre le bruit du tambour :
1 ESS et création de valeur : un petit rapport pour une grande imposture
2 L'initiative French Impact : une couche de plus sur le mille-feuille social et solidaire
3 Avenir des contrats aidés : un rétropédalage hasardeux
4 La vie associative a un avenir selon le Premier ministre

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
L'ambitieuse concertation entre le gouvernement et les associations avance à petits pas 
C'est en novembre 2017 que le premier ministre a lancé la grande concertation destinée à fonder une "politique de vie associative ambitieuse". Nous avons déjà beaucoup publié sur le sujet (1). Le mercredi 13 décembre <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1202" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Les associations axonaises dans le bas de l'Aisne

L'Aisne est un beau département français qui tire son nom de la rivière qui le traverse. C'est également l'un des départements les plus endettés de France. Alors naturellement le président du conseil départemental, Nicolas Fricoteaux, sabre dans les dépenses. Et les premières victimes sont les associations dont le rôle est jugé facultatif par l'édile axonais. Un mauvais signal

Lire la suite...

La 11ème édition du Forum Mondial Convergences les 3 et 4 septembre à Paris

Depuis sa création en 2008, le Forum Mondial Convergences rassemble chaque année 5000 représentants du monde politique, associatif, économique, académique et bien sûr médiatique pour échanger sur les solutions innovantes de lutte contre la pauvreté et la précarité dans le monde. On peut reprocher, à ce genre de raout, un côté "Dame patronnesse hi tech". Mais il faut sans doute en

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]