Les brèves juridiques


Panorama associatif numéro 91 : février 2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce nouveau Panorama associatif (numéro 91) de février 2024 : les subventions aux associations pour 2024 ; les nouvelles modalités d'encadrement des services d'aide à domicile ; aides d'État pour réduire la facture

Lancement d'Impact 2024 en pleine tempête sportive

"Impact 2024" a l'ambition de soutenir des projets d'intérêt général qui utilisent l'activité physique et sportive comme outil d'impact social. Son Fonds de dotation a été créé pour renforcer le rôle social du sport. Hélas les appels à projets 2024 se déroulent en pleine crise des organismes de gouvernance du sport délégataires de service public. Il y a du rififi parmi les fédérations sportives

Loi Immigration : ce qu'en pensent les associations

Le Conseil constitutionnel a largement censuré le projet de loi immigration. Malgré tout, pour de très nombreuses associations de défense des droits des personnes exilées, c'est une victoire en demi-teinte. En tout, 35 articles sur 86 ont été totalement ou partiellement écartés par les Sages. Il s'agit pour la plupart des articles introduits par les sénateurs qui avaient durci le texte quand ils

Tout savoir sur les nouvelles relations entre communes et associations

Depuis la mise en place du Contrat d'Engagement Républicain (CER), instauré par la loi du 24 août 2021, les relations entre les communes et les associations ont été profondément chamboulées. En effet, toute association sollicitant une subvention doit dorénavant le signer. Et l'association des maires de France (AMF) a rajouté sa touche personnelle sur ce qui était déjà assez compliqué. Voici donc

La difficile fiscalité associative en cas de recettes d'activités lucratives

Nous avons fait de nombreux articles sur ce sujet épineux. Mais, devant la recrudescence des questions posées sur notre Forum Juridique sur ce sujet nous oblige à refaire un tour d'horizon complet. A cause de la baisse des subventions, les associations se lancent dans des activités lucratives dont les dangers ne sont pas toujours bien perçus. Si après un contrôle fiscal, une association se voit

Panorama associatif numéro 90 : février 2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce nouveau Panorama associatif (numéro 90) de février 2024 : barème 2024 des saisies et cessions des salaires ; Avantages en nature et frais professionnels 2024 ; revalorisation et prolongation des aides

Chèque-repas des bénévoles : le changement est acté

Toutes les associations peuvent remettre des "Titre-restaurant du bénévole" après en avoir adopté le principe par délibération. Les conditions qui étaient à respecter (faire valider en assemblée générale le montant et les conditions d'attribution du titre-restaurant ; tenir à jour la liste des bénéficiaires des titres-restaurant en précisant les montants par bénéficiaire ; le financement à la

Loi Marché du Travail : Formalités requises pour l'employeur

La loi Marché du travail (1) a prévu de limiter l'ouverture des droits à chômage du salarié en fin de CDD ou de mission d'intérim qui refuse un CDI à plusieurs reprises. De fait, l'employeur a maintenant obligation de notifier par écrit toute proposition faite à un salarié en fin de CDD ou de mission pour occuper le même emploi ou un emploi similaire en CDI. Voici l'analyse du décret (2)

Panorama associatif numéro 89 : février 2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce nouveau Panorama associatif (numéro 89) de février 2024 : analyse de la 2ème partie de campagne budgétaire 2023 des ESMS, ne ratez pas la consultation du CESE sur le financement des associations, aide

La délégation de pouvoirs au sein d'une association : être prudent

Une délégation de pouvoirs est un contrat de mandat régi par les dispositions des articles 1984 et suivants du code civil (1). C'est donc un acte juridique par lequel le délégant, qui peut être une personne ou un organe, se dessaisit d'une partie des pouvoirs qui lui sont conférés et qui les transfère au délégataire qui est soit une personne soit un organe subordonné. Son cadre juridique est

Quand la justice se mêle de l'éligibilité au mécénat

Le 28 février 2023, nous avons publié un article intitulé : "Quand la justice se mêle de mécénat" (1). Dans une série de quatre jugements différents rendus par un tribunal administratif, une association s'était vue mise en cause sur l'utilisation de la réduction d'impôt fondée sur l'article 200 du code général des impôts. Cette fois-ci, il s'agit d'une étrange contestation d'un rescrit mécénat

Conventions collectives : encore du changement

Le 3 octobre puis le 21 novembre 2023, nous avons publié deux articles (1) sur les nouveaux accords et avenants de plusieurs branches des conventions collectives ainsi que l'extension de nombreux secteurs avec pas moins de 22 arrêtés pour encadrer les modifications. La valse des extensions se poursuit encore avec 9 nouveaux secteurs concernés dont les conventions collectives de branches sont

Quelle est la différence entre une ONG et une association ?

Tout d'abord, il faut savoir qu'il n'existe aucune définition juridique claire, ni en droit français, ni même en droit international, de la notion d'ONG (Organisation Non Gouvernementale). Pour la France, les ONG sont créées soit sous le statut d'association, soit sous celui de fondation. Les ONG françaises ont un statut d'association régi par la loi du 1er juillet 1901 (à 98%). On ne dénombre

Panorama associatif numéro 88 : janvier 2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce nouveau Panorama associatif (numéro 88) de janvier 2024 : du nouveau en matière de textes législatifs en droit social (contrat, paie, rémunérations), l'association transfrontalière européenne est-elle une

Valorisation des contributions volontaires des bénévoles

Le bénévolat n'a toujours pas de définition légale. C'est le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) qui a tenté de préciser le concept : "Est bénévole toute personne qui s'engage librement pour mener une action non salariée en direction d'autrui, en dehors de son temps professionnel et familial." En revanche, sa nécessité au sein des associations ne fait aucun doute. D'autant plus

Panorama associatif numéro 87 : janvier 2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce nouveau Panorama associatif (numéro 87) de janvier 2024 : du nouveau pour les dons effectués à la Fondation du Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine religieux, les petites associations peuvent mettre en

Appel à projets 2024 pour les associations nationales agréées JEP

Le présent appel à projets pour l'année 2024, à l'initiative du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, présente les modalités de l'octroi du soutien financier aux actions d'ampleur nationale développées dans les domaines de la jeunesse et de l'éducation populaire. Le soutien de la Direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) s'adresse aux

Une association peut-elle distribuer des prêts ?

En pratique, la forme la plus courante que prend un organisme sans but lucratif reste l'association de la loi 1901. Mais il n'est pas inutile de rappeler que les comités d'entreprises, les caisses d'allocations familiales et les bureaux d'aide sociale des municipalités (CCAS) sont aussi des OSBL (organismes sans but lucratif). Il n'est pas interdit à des OSBL (1) d'accorder des prêts à des

Les associations peuvent-elles aider à lutter contre les dérives sectaires ?

La définition d'une dérive sectaire a été donnée par la MIvilude (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). Il s'agit d'un "dévoiement de la liberté de pensée, d'opinion ou de religion qui porte atteinte à l'ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l'intégrité des personnes." C'est la tragédie de l'Ordre du

Panorama associatif numéro 86 : janvier 2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce nouveau Panorama associatif (numéro 86) de janvier 2024 : fiscalité des frais de déplacement une mise à jour des avantages fiscaux, le Droit de cité (expression d'une citoyenneté active), quels recours face à

Responsabilité contractuelle d'une commune face à une association

Les relations entre communes et associations ne sont pas un long fleuve tranquille. Nous avons présenté de nombreuses situations conflictuelles dans ces colonnes. Dénonciations de conventions, refus de prêts de salles, annulation de subventions, etc. les conflits sont légion. Celui que nous allons analyser aujourd'hui ne manque pas de sel, d'autant plus que l'engagement contractuel entre les

La Charte de l'environnement peut aider les associations

La Charte de l'environnement, dans son article premier, précise que "Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé." Cette Charte a une valeur constitutionnelle puisqu'elle a été intégrée au "bloc de constitutionnalité" à la faveur de la révision constitutionnelle du 1er mars 2005. Il est donc possible, pour une association qui lutte contre un projet qui

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Abonnez-vous à Lettrasso+