19-02-2018  ESS LIBRE

Le FDVA touche 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations

L'information est d'importance ! Le Fonds de développement de la vie associative va recevoir 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations, en plus de la formation des bénévoles (1). Mazette, il y a de quoi oublier de se relever la nuit pour sa Danette au chocolat. Cette somme provient de la défunte "réserve parlementaire" (2) qui tire encore des larmes à nos députés et sénateurs. Merci messieurs les ministres concernés par ce cadeau. C'est très gentil à vous.

Pour ceux qui l'ignorent, le FDVA est un fonds de soutien aux associations géré par le ministère chargé de la vie associative. Il ne finançait jusqu'à présent, et tant bien que mal, que la formation des bénévoles.

Bien sûr, des esprits chagrins vont se poser des questions sur les critères qui seront retenus pour juger de qui est innovant ou pas dans le maelström associatif, tant les différences entre nos structures sont patentes (3).

Mais passons, pas de mauvais esprit en ce début d'année. Soyons PO-SI-TIFS. Prenons bonne note que, par la loi de finances 2018, le Parlement a fait le choix d'abonder à hauteur de 25 millions d'euros le FDVA dans son rôle de soutien au développement de la vie associative. Gentil parlement qui n'était pas obligé d'abonder ainsi dans notre sens.

Petit hic, tout petit, léger, tout léger. Nous avons de la mémoire. Le 9 novembre 2017, un certain Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale et de la vie associative, avait déclaré, droit dans ses mocassins que "ces crédits [les 25 millions d'euros des crédits issus de l'ex-réserve parlementaire NLDR] seront prioritairement destinés aux associations ne bénéficiant pas du crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires (CITS). Ce sont par conséquent les petites structures ne disposant pas de salariés qui en seront bénéficiaires."

Mais alors qui est ce Blanquer Jean-Michel qui décide de donner les 25 millions d'euros au FDVA pour encourager les projets innovants des associations, alors même que pour réaliser ce tour de magie, il faudra modifier la gouvernance du FDVA et que le décret le permettant n'en est même pas encore au stade de brouillon (vous pouvez respirer) ? Est-ce bien le même homme ? Soyons positifs, après tout, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Valérie Rabault, une députée PS, nous apprend que dans le cadre de l'ex-réserve parlementaire, les députés versaient environ 45 millions d'euros par an aux associations locales. Chiffres invérifiables, les nôtres sont bien plus bas (12 millions d'euros selon nos calculs à partir du jaune budgétaire de 2016). En revanche, ce qui est parfaitement contrôlable, c'est le montant de la réserve parlementaire pour 2016 : 146,26 millions d'euros distribués aux députés et sénateurs. Ne donner que 25 millions d'euros sur une telle économie réalisée sur l'enveloppe de 2018, c'est presque mesquin.

Mais positivons ! Donc, pour 2018, le FDVA soutiendra :
- la formation des bénévoles pour un montant global de 8 millions d'euros (ce qu'il fait déjà),
- les actions innovantes pour un montant global de 25 millions d'euros (mais un décret est en attente).

Devant les bouleversements que ne vont pas manquer de provoquer l'arrivée de ces 25 millions d'euros, oublions vite 2019 et les commissions régionales du FDVA qui devraient se voir confier la labellisation des actions de formation éligibles au compte d'engagement citoyen (4). 2019, c'est tellement loin et Messieurs Jean-Michel Blanquer et Blanquer Jean-Michel nous ont prouvé qu'ils n'étaient pas des imbéciles. Et ça, c'est positif !

En savoir plus
(1) Appel à projets national 2018 pour la formation des bénévoles

(2) Suppression de la réserve parlementaire : un manque à gagner pour les associations ?

(3) Quelques (bonnes) lectures pour vous faire une idée de ce qui se joue avec l'intitulé "projets innovants" : L'initiative French Impact : une couche de plus sur le mille-feuille social et solidaire et ESS et création de valeur : un petit rapport pour une grande imposture et La vie associative a un avenir selon le Premier ministre

(4) En plus de leur rôle de plateforme régionale de la formation des bénévoles.

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le FDVA touche 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations 
L'information est d'importance ! Le Fonds de développement de la vie associative va recevoir 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations, en plus de la formation des bénévoles (1). Mazette, <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1182" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

La neutralité du net est en danger

Parce que l'été nous ouvre ses plages, nous ouvrons nos colonnes à des sujets moins urgents pour les associations, mais pas moins importants. La neutralité du net est en danger. Après les Etats-Unis, plusieurs Etats semblent vouloir à leur tour abolir un des principes fondateurs d'Internet qui veut que tous les contenus mis en ligne sur le réseau soient traités de la même manière,

Lire la suite...

Le Pass Culture est en expérimentation

Pensé comme un nouveau réseau social et conçu comme une application pour téléphone, le Pass Culture est une véritable innovation, à la fois culturellement et technologiquement. Le lancement de son expérimentation dans cinq départements (le Bas-Rhin, le Guyane, l'Hérault, la Seine-Saint-Denis et le Finistère) va permettre de tester la véritable portée du concept : une autre façon

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]